Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Catégorie: Paris expositions

La Coupole des Galeries Lafayette Haussmann Paris

Coupole des Galeries Lafayette

40 Boulevard Haussmann Paris 9

 

Le traditionnel sapin des Galeries Lafayette prend place chaque année sous cette magnifique coupole. Le temple du luxe est désormais le Printemps Haussmann, les choses se sont inversées.  Lors de sa création, le Printemps Haussmann a lancé le principe des soldes, celles que nous connaissons aujourd’hui; il était ouvert au plus grand nombre. La politique du magasin a changé, c’est désormais le luxe dans toute sa splendeur. Evidemment les Galeries Lafayette proposent toutes les marques de luxe, mais on peut y faire ses achats sans se ruiner. Il est impossible d’avoir une vue d’ensemble de la coupole, l’espace étant occupé par les stands de parfum.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

L’autre coupole : les Galeries Lafayette fêtent plus d’un siècle d’architecture.
La coupole des Galeries Lafayette a été inaugurée le 8 octobre 1912.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

Réalisée par les meilleurs artisans de l’Ecole de Nancy, c’est une splendeur Art nouveau. Sans murs obstacles, on circule à l’infini autour de cette colonne vertébrale.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann
Vitraux, stucs, ferronneries, tout était conçu à l’époque pour évoquer l’esprit d’un bazar oriental.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

« Créons un bazar de luxe ! » 

Théophile Bader, un des fondateurs  ( avec son cousin Alphonse Kahn ) des Galeries Lafayette, lança cette idée en 1910. 

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

Dix-neuf ans après l’ouverture de leur commerce de nouveautés de 70 m² rue Lafayette,  les affaires sont prospères et ils décident de s’agrandir. Le message est bien reçu par l’architecte Ferdinand Chanut. Il va exploiter à fond les dernières innovations de l’époque en matière de construction, et le style Art nouveau magnifié par  l’Ecole de Nancy.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

Pour la structure, il imagine une coupole suspendue à 43 mètres de hauteur, supportée par un cercle d’acier reposant sur dix piliers de béton armé.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann
Pour le décor, il installe un faisceau de ferronneries sculptées de motifs floraux d’Edouard Schenck, entre lesquelles s’intercalent dix panneaux de vitraux de Jacques Grüber où dominent le bleu et l’orangé chers aux orientalistes.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

L’appareillage des balcons et de l’escalier monumental, aujourd’hui démonté, est confié à Louis Majorelle.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann
Les Galeries Lafayette, plus de cent ans plus tard, ont conservé les volumes d’origine de ces balcons, qui bluffent 100 000 personnes par jour. 

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

Contrairement au Printemps, la coupole est visible depuis la terrasse des Galeries Lafayette.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

sources : documents personnels, plus précisément un article issu de mon magazine Gala

Exposition Manolo Valdès Place Vendôme

Exposition Manolo Valdès

Place Vendôme Paris 1er

du jeudi 08 septembre 2016 au mercredi  05 octobre 2016

 

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Nul doute que les créations de l’artiste espagnol Manolo Valdes ne susciteront pas la même polémique que le sapin géant de Paul Mac Carthy comparé à un immense jouet érotique en 2014. Depuis jeudi, et jusqu’au 5 octobre, la célèbre place Vendôme (Ier) accueille six œuvres monumentales. qui célèbre la beauté et la sophistication féminine. Ainsi, vous pourrez découvrir La Mariposa, Los Aretes, La Diadema, La doble Imagen, Mariposas et La Pamela.

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

La Pamela
Date de création: 2016 Matériau: Aluminium moulé
Hauteur: 4,36 m, Longueur: 7,30 m
Largeur: 6,50 m, Poids: 4 150 kg

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo valdès sculpte et peint depuis les années 1960. Il s’inspire de la tradition espagnole. Sa passion : La Femme.
Pour cette installation il s’est focalisé sur les figures féminines, leur mettant d’énormes chapeaux en forme de papillon, de grosses boucles d’oreille, de capes … tout ce qui a attrait à la femme espagnole.

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

L’exposition Place Vendôme compte six sculptures monumentales, exposées place Vendôme, à Paris, du 8 septembre au 5 octobre 2016.
Manolo Valdès est né le 8 mars 1942 à Valence en Espagne.
En 1957 il intègre l’Académie Royale des Beaux Arts San Carlos, à Valence, qu’il quitte en 1958 pour consacrer sa vie à la peinture.

La Doble Imagen ( La Double Image )

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

La Doble Imagen ( La Double Image )
Date de création: 2016 Matériaux: marbre blanc et fonte
Hauteur : 4,43 m, Longueur : 10,10 m
Largeur : 6,60 m, Poids: 10 270 kg

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

Sur ces photos on voit parfaitement la double face de la sculpture.

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

De 1964 à 1981 Valdés forme le groupe « Equipo Cronica » (Equipe chronique) avec Joan A.Toledo et Rafael Solbes ; Toleda quittera le groupe au bout d’un an mais Valdés et Solbes continueront leur association dans ce groupe jusqu’à la mort de Solbes en 1981. En tant que membre de « Equipo Cronica », Manolo Valdés a participé à plus de 60 expositions personnelles et à de nombreuses expositions de groupe (jusqu’à 1981).
L’artiste vit et travaille entre New York et Madrid.

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen
Manolo Valdés, réputé pour ses représentations féminines sur de multiples supports, a créé des portraits en trois dimensions, les plus importants et expressifs de sa carrière. Son art s’inspire de la tradition picturale des maitres classiques tels que Vélasquez et Goya, ainsi que des artistes modernes comme Picasso et Matisse. La pratique complexe de l’artiste, ainsi que la large variété des matières qu’il utilise, évoquent l’élégance immuable de la personne.

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

Recto, verso

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen
Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen
http://www.manolovaldesplacevendome.com/

Ikébana sculptural au Parc floral de Paris

Ikébana sculptural au Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
Le Parc floral de Paris accueille l’exposition Ikebana sculptural. Ikebana est le nom de l’art floral japonais. Fondée en 1927, Sogetsu est l’école moderne d’Ikebana. Odile Carton et ses invités, Yumié Sasaki et Rica Araï, tous maîtres et professeurs d’Ikebana Sogetsu, proposent un parcours découverte de leurs installations sculpturales se trouvant aux abords rénovés du pavillon des bonsaïs.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
Pour les réaliser, ces trois artistes ont utilisé les bambous et racines du parc. Elles ont apporté leur cordage rouge, peinture bleu, bouteilles plastiques …

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
Les origines de l’Ikebana
Ikebana vient de ikeru vivre ou faire vivre et de hana ou bana la fleur. L’Ikebana est l’art de faire vivre les fleurs; de leur donner une seconde vie.
L’Ikebana constitue une forme raffinée d’arrangement floral dont l’origine remonte au 7ème siècle, époque où fut introduite au Japon la coutume, venue de Chine par la Corée, d’offrir des fleurs au Bouddha Sâkyamuni. Aussi, l’influence du bouddhisme permet-elle d’expliquer la dimension spirituelle que revêt cet art. A la base, on trouve l’idée résumée dans la formule : « le ciel, l’homme, le terre », d’une fusion complète avec l’univers. De nos jours sont représentées plusieurs écoles dont les plus importantes sont celles de Ikebono, Ohara et Sogetsu.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
La maîtrise de l’Ikebana jouait un rôle essentiel dans l’éducation artistique et la culture des jeunes filles japonaises.
En 1462, le grand maître Ikebono Senkei formula les premières règles de l’ikebana. Il est considéré aujuord’hui comme le véritable fondateur de la doctrine. Entre 1336 et 1568, l’Ikebana devint un art en soi et n’est plus considéré comme une pratique religieuse.
A la fin du 19e siècle, les écoles se diversifient et l’on commence à utiliser des fleurs occidentales.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
Unshin Ohara invente le moribana.
De nos jours, l’Ikebana est pratiqué indifféremment par les hommes et les femmes. Dépassant les limites du tokonama que lui imposait la tradition, l’Ikebana est entré dans notre monde moderne et agité en jouant un rôle créatif et apaisant.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Tel arbre, telle branche, tel brin d’herbe expriment par leur forme toute la beauté de la nature que l’on découvre différemment dès que l’on étudie l’Ikebana.
Pour l’enseigner, il est nécessaire de posséder un diplôme délivré par l’école. Au Japon, les écoles d’Ikebana sont dirigées de manière héréditaire. Le grand maître est le Iemoto.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
L’Ikebana de l’école SOGETSU
L’école Sogetsu a été créée en 1927 par Sofu Teshigahara. Il lui donna ce nom : « l’école des herbes et de la Lune ». So signifie les plantes et Getsu la Lune. C’est Akana Teshigahara, la petite fille de Sofu qui est l’actuelle Iemoto. Elle a succédé à son père Hiroshi, grand cinéaste et sculpteur de renom qui lui même avait succédé à sa soeur Kasumi.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
L’Ikebana de l’école Sogetsu repose sur l’idée qu’il peut être créé n’importe quand, n’importe où, par n’importe qui dans n’importe quelle partie du monde et avec n’importe quel matériau. Le principe de base Sogetsu est : « l’Ikebana reflète la personne qui l’a composé ».

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
L’école Sogetsu demeure toujours en évolution, en utilisant de façon vivante les éléments de notre époque. L’Ikebana de Sogetsu a ses règles mais ces règles doivent être appliquées souplement.
La pratique de l’Ikebana de l’école Sogetsu commence par un enseignement classique. Les élèves sont formés aux techniques de base par l’apprentissage des variations. Lorsque ces techniques sont acquises, les élèves guidés par leur maître peuvent réaliser des compositions de « style libre ».

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
Dès les premières leçons d’Ikebana, les étudiants se découvrent un talent artistique insoupçonné.
Les précieux moments passés parmi les plantes et les fleurs sont source d’harmonie, de sereine satisfaction et de joies extrêmes. La pratique de l’Ikebana enseigne l’humilité et la patience.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

 

Sources :

http://www.ikebana-sogetsu.fr/l-association-et-les-%C3%A9coles/
https://www.mapado.com/paris-14/ikebana-sculptural-au-parc-floral-de-paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes
Philippe Tallis
Parc floral De Paris

Expsition 2016 du Cercle des Artistes de Paris

 

Philippe Tallis expose 5 autruches-Portes ouvertes, fer forgé et tôle récupérée, 350 cm (hauteur).

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

En dehors de ses réalisations avec la figure humaine, Philippe Tallis est séduit par la faune animale. Il garde en lui le souvenir de son enfance en Afrique, ses espaces, la terre rouge du Botswana, et sa nature où l’immobilisme est synonyme de danger.

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Ses tableaux saisissent la fulgurance de l’instant et nombre d’entre eux figurent une faune sauvage.
Il traque dans la nature l’instinct à l’état pur. Son regard est vif et plein d’humour mais aussi celui d’un expert en éthologie ( comportement animal). »

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris
A l’occasion les peintures sont réalisées en présence du public. Certaines œuvres ont été créées pendant des événements et sur scène en présence de personnalités de la danse contemporaine. La nervosité du trait fixe le mouvement et l’attitude éphémères.

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris
Il aime travailler sur place peignant les animaux dans un parc thématique ou simplement dans la nature en compagnie d’experts de la faune sauvage. Ses autruches sont actuellement au Parc Floral de Paris.

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Il y a a quelques années, il s’est en effet installé dans le Cher, après avoir quitté Paris. Avant cela, il était à Londres. Philippe Tallis est un Franco-Anglais né au Botswana.

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris
Une vie mouvementée, à l’image de sa peinture, des tableaux suggérant des animaux. Le trait rapide laisse deviner une réalisation « dans l’instant ». Pas de dessin, pas de schéma prédéfini : il suffit d’un modèle. « Pour les animaux, je vais dans un parc. »

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Une série de 2006 a été réalisée à partir des gestes d’une danseuse. « Je lui ai demandé de travailler avec les mouvements de l’animal, mais de ne surtout pas le mimer. » Le résultat est un peu comme un trompe-l »il : le corps humain disparaît pour faire apparaître un vautour, une louve ou encore un hibou.
Ailleurs, la femme est un serpent, un ibis ou une autruche.

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris
« J’avais envie d’avoir mon bouquet d’autruches »
Cet oiseau au long cou et au cerveau minuscule tient une place importante dans l’exposition. Plusieurs sculptures monumentales, qu’il appelle « les autruches portes ouvertes », viennent titiller la curiosité du visiteur, jusqu’à le faire sourire. Le corps est une tige métallique. Les ailes sont des portes de voiture, rouges, vertes, jaunes… « La première a été exposée au Grand Palais en 2011. En 2013, j’ai bouclé les vingt. J’avais envie d’avoir mon bouquet d’autruches ! »

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Sources :

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/allier/montlucon/2014/04/24/philippe-tallis-expose-jusquau-dimanche-11-mai_1978828.html
http://250ans.vet-alfort.fr/index.php/17-philippe-tallis

Le grand verre de terre Miquel Barceló

Le grand verre de terre
Vidre de meravelles
Miquel Barceló
BnF
Quai François Mauriac Paris 13

 

C’est une oeuvre éphémère. A ce jour le film transparent sur lequel l’artiste a peint, a été retiré, et l’oeuvre jetée tout simplement à la poubelle, (volonté de Miquel Barceló) voir plus bas dans mon article. Ca devait valoir un paquet d’argent, cet artiste est très réputé. Elle se serait vendue à prix d’or.

Cette immense fresque foisonne de détails, fruits de l’imagination de l’artiste; on laisse aussi courir la notre pour inerpréter ses dessins. Il faut parfois prendre du recul pour voir apparaîre un dessin. Les différences de couleurs dépendent de la lumière, du soleil qui jouait à cache cache avec les nuages, de l’exposition. 

A l’occasion de la double exposition qui lui était consacrée ( au Musée Picasso et à la BnF), l’artiste catalan Miquel Barceló a réalisé une œuvre monumentale. La BnF lui a laissé une immense carte blanche.

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Pas besoin de passer à la caisse pour voir une de ses pièces, une œuvre monumentale qui s’étale dans la coursive centrale, l’allée Julien Cain. Ici tout le monde peut y accéder librement, et le visiteur risque bien de rester pantois devant sa monumentalité !

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Cette monumentale fresque de terre et de lumière a été créée in situ sur toute la hauteur des vitres de l’allée Julien Cain. Sur un film transparent posé sur les vitres, Miquel Barceló a déposé une fine couche d’argile avant d’y dessiner en grattant la glaise séchée. Le film sera retiré à la fin de l’exposition.

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Elle a nécessité trois semaines de travail à l’artiste et deux semaines de préparation préalable.

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Le grand verre de terre Miquel Barcelo
Spectaculaire introduction à l’exposition, cette fresque éphémère de 190 mètres de long sur 6 mètres de haut immerge le visiteur dans l’univers envoûtant de Barceló. Baptisée avec amusement « Le Grand verre de terre », elle rend hommage au philosophe majorquin Ramon Llull. Il rend également hommage à lui-même en démontrant si bien quelle puissance il possède dans la pratique du dessin et dans le traitement de la matière.

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Un grand verre de terre, ou ver de terre ! Ici je vois deux vers de terre, mais ce sont peut être des serpents…

Le grand verre de terre Miquel Barcelo
Il avait commencé par graver des figures sur l’argile sèche avant de trouver le résultat « un peu trop graphique ». Barcelo a donc effacé et recommencé en travaillant « sur de l’argile fraîche, avec les bras, les coudes. C’est devenu plus physique, plus sensuel, plus pictural ».

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Le grand verre de terre Miquel Barcelo



L’artiste a reproduit un travail effectué au préalable dans son atelier de Villafranca. Cette œuvre s’anime dans la lumière pénétrante qui permet aux ombres d’épouser la forme du dessin, de courir sur le sol.

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Ici c’est une tribu d’animaux qui s’éparpillent, un poulpe, une sauterelle; là c’est une horde de chevaux sauvages, des fauves rugissants.

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Il fallait surtout ne pas rater cette intervention de l’artiste qui doit disparaîtra des vitres le 28 août, le jour de la fin de l’exposition qui lui est consacrée. Pourtant on aurait aimé qu’elle reste là pour toujours. Mais l’artiste en a décidé autrement. « Le film qui couvre les vitres et sur lequel Barceló a dessiné son œuvre sera tout bonnement arraché et jeté. L’artiste justifie ce choix en disant que, comme les êtres vivants, une œuvre n’est pas vouée à être éternelle et qu’il faut accepter sa propre mort. On est d’abord un peu troublé de voir fondre un travail comme celui-ci. On l’imaginait bien là ou ailleurs. Puis on se dit que c’est sans doute mieux ainsi. Personne ne démontera les vitres de la BNF pour les vendre aux enchères et il n’y aura pas de dispute entre les musées pour savoir qui en héritera. Dans un monde où le marché ne cesse de grandir – où pèse sans cesse la menace d’un « tout se vend » – cette fin programmée de l’œuvre fait même du bien. Elle rappelle combien l’expression artistique est d’abord une affaire de regards, d’espace-temps et de sens du sacrifice avant d’être celle des marchands. »

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Le grand verre de terre Miquel Barcelo
Miquel Barceló est, peintre, sculpteur et plasticien originaire de Majorque. Son style est reconnaissable entre mille, son imaginaire est débordant.

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Le grand verre de terre Miquel Barcelo
 » Profitant de l’immense espace dont elle dispose, la bibliothèque a décidé d’offrir toute une allée à l’artiste espagnol qui s’en est donné à cœur joie. Le résultat est probablement la plus grande oeuvre qui nous est actuellement donnée à voir à Paris : une fresque de 190 mètres de long pour six mètres de haut, à la fois monumentale et intense, tant l’artiste s’est projeté dans un amour du détail qui ne cesse d’impressionner, vitre après vitre, mètre après mètre. »

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

A l’occasion de cette exposition, Miquel Barceló a complété par de belles donations le fonds de ses estampes et de ses livres d’artistes à la BnF.

Le grand verre de terre Miquel Barcelo

 

Sources : Bnf et

https://unpointculture.com/2016/04/04/le-sang-de-la-terre-miquel-barcelo-au-musee-picasso-et-a-la-bnf-2/

http://culturebox.francetvinfo.fr/expositions/evenements/miquel-barcelo-le-geste-et-la-matiere-au-musee-picasso-et-a-la-bnf-237399

http://www.narthex.fr/news/miquel-barcelo-soleil-et-ombre

http://www.exponaute.com/magazine/2016/05/31/coup-de-projecteur-la-fresque-de-190-metres-de-long-par-miquel-barcelo-a-la-bnf/

http://media.artabsolument.com/pdf/article/70116.pdf

http://www.bnf.fr/documents/dp_barcelo.pdf » http://www.bnf.fr/documents/dp_barcelo.pdf

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+