Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour août, 2009

Konya Turquie

Konya Mevlâna Müzesi

 

La vue de ton visage a fait éclore des roses dans mon coeur,

Et tes yeux ont illuminé mes yeux

Je disais: « Que Dieu te préserve du mauvais oeil ».

Hélas… Je fus moi-même ce mauvais oeil.

  

Je suis ce soir avec un autre moi-même

Tenant nos assises sur le gazon.

Il y a la coupe, le vin, les dragées, la lumière, les musiciens, enfin
tout…

 

Tu n’es pas fait d’eau et de terre,

Mais rien ne compte pour moi, si ce n’est toi.

 

Tu es hors de ce monde errant, ce monde d’eau et d’argile.

Le corps est un ruisseau, l’âme de Jouvence qui y coule…

Là où tu te trouves, tu ne te soucies ni de l’un, ni de l’autre.

  Mausolée de Mevlana Konya Turquie

  Un jour que j’étais ivre, j’ai demande à mon maître
:

« Fais-moi comprendre l’être et le non-être ».

Voici sa réponse : « Va,

Quand tu seras loin des peines de ce monde, tu l’apprendras »

 

Je suis ivre de toi, non de vin, ni d’opium,

Je suis fou, ne cherche pas la raison chez un fou.

De mon âme débordante naissent mille fleuves,

De ma danse tournoyante le monde est étourdi.

 

Nous sommes le miroir et le visage à la fois,

Nous sommes ivres de la coupe éternelle,

Nous sommes le baume et la guérison,

Nous sommes l’eau de Jouvence et celui qui la verse.

 

Tu es partie ; ton départ m’arrache des larmes de sang,

Mon angoisse toujours accrue accroît mes larmes.

Tu n’es pas partie seule, mes yeux sont partis avec toi ;

Puisque je n’ai plus d’yeux, comment verser des larmes ?

 

extrait des quatrains Rouba’yat de Mevlâna 

Mausolée de Mevlana Konya Turquie

Mevlâna Müzesi

Mausolée de Mevlana et Musée Konya

 

« Viens, viens, viens… qui que tu sois, viens!

Viens aussi que tu sois infidèle, idôlatre ou païen,

Notre couvent n’est pas un lieu de désespoir;

Même si cent fois tu es revenu sur ton serment, viens! »

 

Le musée de Mevlâna est le joyau de la ville de Konya.

Mausolée de Mevlana Konya Turquie

C’est un lieu sacré autant qu’un musée, et, chaque année, des milliers de fidèles viennent ici pour prier et se recueillir près de la tombe de Mevlâna, l’un des plus importants philosophes dans le monde, dont les textes et les poèmes sont adorés par les musulmans.

L’extérieur du bâtiment est une véritable merveille avec son dôme cannelé composé de carreaux
turquoise.

Le sarcophage de Mevlana est situé juste sous le grand dôme.  

 

Mevlâna n’est pas un philosophe mais un mystique.

Cependant, le mysticisme étant une forme de philosophie on peut dire, que Mevlâna est un « philosophe mystique».

C’est aussi un moraliste et un bon psychologue car il connaît profondément les hommes et le peuple qu’il influença grandement.

Enfin, c’est aussi un grand poète. Son oeuvre : 25618 distiques, 40 000 vers, 3500 odes, 2000 quatrains, 147 lettres, un traité en prose et des recueils de prédications et d’interprétations des rêves.

Vigognes Ménagerie du Jardin des Plantes Paris

Vigogne
Vicugna vicugna
 

Vigogne Ménagerie Jardin des Plantes Paris

Camélidé sauvage, la vigogne vit en harem : le mâle, ses 2 ou 3 femelles, et leurs petits.

Le matin le groupe quitte son dortoir pour aller vers les pâturages. Le mâle défend son territoire contre les jeunes mâles ou les harems voisins par des menaces ou des poursuites.

Son habitat : des prairies semi-arides, jusqu’à 5800 mètres d’altitude sur les hauts plateaux de la Cordillère des Andes. Elle se nourrit d’herbe.

Vigogne Ménagerie Jardin des plantes Paris

La vigogne a longtemps été massacrée pour sa peau et sa fine laine.
C’est aujourd’hui une espèce strictement protégée, sa population est estimée à 100 000 individus.

Vigogne Ménagerie Jardin des Plantes Paris

Poids maximum : 60 kg.
1 petit par portée, gestation 11 mois et demi

* source : sur site

Belles dames un aller sans retour

Le périple des belles dames commence en Afrique du Nord, d’où elles partent pour migrer au printemps vers le sud de l’Europe où elles se reproduisent. C’est un aller sans retour. Son devoir accompli, ce papillon meurt, et c’est la nouvelle génération qui fera le chemin inverse pour passer l’hiver sous
un climat plus clément.
 
 

 Jardin des Plantes Paris

C’est un papillon qui se déplace très vite : son vol peut atteindre une vitesse de 25 à 30 km/h, et peut effectuer près de 500 km par jour, avec juste quelques haltes pour se nourrir : il faut faire vite en effet, il ne vit que 3 ou 4 semaines. Les belles dames adoptent un vol direct, en ligne droite : rien ne les arrête, ni la mer, ni les montagnes! Elles franchissent la Méditerranée
par le détroit de Gibraltar, survolent la Sardaigne, la Corse, et se dirigent vers le littoral atlantique, ou empruntent la vallée du Rhône pour remonter plus haut.

Guêpe

Vespula vulgaris ou germanica

ordre des hyménoptères

 

Un insecte utile.                                             

Elle mange une grande quantité d’insectes nuisibles et de chenilles : elle est donc très utile
dans nos jardins. Elle se nourrit également de substances sucrées et de nectar. En butinant les fleurs elle participe à la pollinisation.

La guêpe est donc indispensable à l’équilibre du biotope*.

Elle ne vit que quelques mois : les guêpes naissent à partir de juin, et meurent à l’arrivée de l’hiver.

 
* biotope : milieu biologique déterminé offrant des conditions d’habitat stables à un ensembles d’espèces animales ou végétales (biocénose). biocénose : ensemble des êtres vivants qui peuplent un écosystème donné.

En conclusion, il faut protéger nos guêpes et éviter la destruction systématique des nids. Drôle de façon de les remercier que de détruire leur habitat.

Il faut savoir qu’un nid est abandonné par leurs occupants en fin de saison et n’est pas ré-habité l’année suivante.

Guêpe Jardin des Plantes

Guêpe au Jardin des Plantes Paris

 

Que faire pendant les repas à l’extérieur
A partir de la mi-juillet les ouvrières des guêpes germaniques et vulgaires ont fini leur mission dans les nids. Elles sont en quête de nourriture sucrée. Pour limiter leur intrusion, il suffit d’installer un piège contenant du miel liquide, du vin ou de la bière à qulques mètres de la table.

Ainsi la venue des guêpes sera limitée, toutefois ce piège risque d’attirer d’autres insectes.
A installer en cas d’absolue nécessité donc.
Voir le site : link 

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+