Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour octobre, 2009

Château de versailles

Le Château de Versailles (palais et parc) est  classé au patrimoine mondial de l’Humanité depuis 1979.
Superficie du bien : 1070.0000 hectares
Département des Yvelines, Ile de France

C’est l’une des plus belles réalisations de l’art français du XVIIème siècle.
C’était l’ancien pavillon de chasse de Louis XIII, que son fils Louis XIV a transformé et agrandi.
Ce modeste château construit par Louis XIII pour la chasse a été néanmoins choisi par son fils pour construire ce palais symbole de l’absolutisme royal, incarnation de l’art classique français.
Il y a installé sa Cour et le gouvernement de le France en 1682.
Les rois s’y sont succédés jusqu’à la Révolution française, et au fil des années ont embelli chacun leur tour le Château.

Louis XIV dans les années 70 a fait aménagé les Grands Appartements du Roi et de la Reine, ainsi que la Galerie des Glaces qui est un lieu emblématique de parade et de réception.


Bassins du parterre d’eau, conçus par Le Nôtre.
Ils sont le prolongement de la façade du château. Chaque bassin est décoré de 4 statues couchées figurant les fleuves et les rivières de France, auxquelles s’ajoutent 4 nymphes et 4 groupes
d’enfants.

Les statues de bronze ont été coulées à l’Arsenal de Paris.
 
Groupe le Rhône Bronze 1685-1688
Jean Baptiste Tuby 1635-1700
Balthasar Keller 1638-1702 

Jardin des plantes côté ville côté jardin

L’école de Botanique du Jardin des Plantes côté ville côté jardin.
Même dans le parc le plus grand, la ville n’est jamais bien loin, au détour d’un chemin elle se rappelle à
nous…

C’est un jardin, mais aussi une école.
L’école de Botanique a pour but l’initiation à l’étude des plantes arbustives et herbacées susceptibles de vivre en plein air sous le climat parisien.

Les  4000 espèces de végétaux sont regroupés par familles selon l’ordre  systématique ou par l’intérêt médical, alimentiare ou économique. 
L’école existe depuis la création du Jardin royal des plantes médicinales en 1635 : ce sont presque 4 siècles d’enseignement. C’est elle qi est à l’origine de l’actuel Muséum National d’Histoire Naturelle.

Les bourgeois de Calais Musée Rodin Paris

Cet épisode se passe pendant la guerre de Cent ans, lors du siège de la ville de Calais.
Le récit se base sur celui du chroniqueur médiéval Jean Froissart (Les Chroniques de France). A cet époque il était écrivain royal à la Cour du Roi d’Angleterre, et ami de de Philippa de Hainaut, épouse d’Edouard III et Reine d’Angleterre originaire de Valenciennes.

Rodin a trouvé son inspiration sur ces textes pour créer son œuvre une fois que la commande lui a été faite.

En septembre 1346, Edouard III met le siège devant la ville de Calais dont la garnison commandée par le chevalier Jean de Vienne résiste héroïquement à l’armée du roi d’Angleterre. Après onze mois de siège, la cité affamée négocie sa reddition. Edouard III, fatigué et énervé par la longue résistance calaisienne, accepte que six bourgeois lui soient livrés afin d’être exécutés.

C’est à ce prix qu’il laissera la vie aux habitants toutefois contraints de déserter leur ville une fois les Anglais arrivés. Son épouse Philippa de Hainaut parvient cependant à le persuader d’épargner la vie de ces six malheureux, désespérés, venus devant le souverain en chemise, la corde au cou, les clefs de la ville et du château en mains.

Par ce geste d’amour, Edouard épargne la vie d’Eustache de Saint Pierre et de ses cinq compagnons d’infortune devant une reine en pleurs. Calais devient anglaise le 3 août 1347 et le demeure
jusqu’au 6 janvier 1558 lorsque Henri II de France reprendra la ville à Marie Tudor.

 

 » Eustache de Saint Pierre, le premier des six bourgeois à avoir accepté de se sacrifier pour sauver les habitants : il est le plus âgé, il porte la barbe et la moustache. 

Jean d’Aire porte les clefs, fardeau d’autant plus lourd qu’il est le signe honteux de la reddition. 

Jacques de Wissant, voûté, s’avance résolument. 

Pierre de Wissant, le corps et le visage encore tournés vers l’arrière, esquisse le premier pas vers le sacrifice. 

Jean de Fiennes, le torse découvert et les bras ouverts, est l’image du don ultime et du sacrifice absolu. 

Andrieus d’Andres, la tête entre les bras, semble figé dans une attitude de désespoir. »

Le 6ème est  caché derrière

 http://www.musee-rodin.fr

 

Les Choux de Créteil

Créteil préfecture du Val de Marne 

Les Choux de Créteil sont aussi appelés les épis de maïs.Ce grand ensemble architectural est constitué de dix tours rondes de 15 étages.

L’architecte Gérard Grandval a réalisé cet ensemble entre 1969 et 1974.

La forme des tours, semblable à un chou fleur en raison de leurs balcons, donne son surnom à ce quartier de Créteil. Le Ministère de la Culture a attribué le label « Patrimoine du XXème siècle » à cet ensemble.

Objet de scandale au départ, ces tours ont marqué les esprits. Elles ont servi de décor à de nombreux tournages, et ont été abondamment photographiées : leur image a fait le tour du monde.

Les Choux de Créteil sont un sujet récurrent, voire un personnage à part entière dans le film « Tellement proches » sorti en juin 2009.

Mais contrairement à ce que dit Vincent Elbaz dans le film, l’architecte Gérard Grandval ne s’est pas suicidé en voyant son oeuvre.   


 

Grande galerie de l’évolution

Muséum national d’histoire naturelle
Au fond, le bâtiment, qui abrite l’actuelle galerie de l’évolution, était autrefois la galerie de zoologie.

Cette galerie construite par Jules André a été inaugurée en même temps que la Tour Eiffel en 1889, et avec le même succès.

Elle s’est transformée en 1994 en Grande Galerie de l’Évolution : ce sont les
architectes Paul Chemetov et Borja Huidobro, associés au réalisateur René Allio qui sont les auteurs de la métamorphose.

Depuis la réouverture, les collections de zoologie du Muséum sont mises en valeur
grâce à une mise en scène dynamique et sous l’angle nouveau de l’évolution de la vie.

 

* la nef centrale et au fond à gauche derrière la girafe, Siam, l’éléphant d’hier.

L’ensemble est spectaculaire quand on entre dans ce sanctuaire : 3000 specimen sont exposés dans la nef, et 7000 dans tout le lieu, dans des salles où le verre et l’acier se marient harmonieusement dans un athmosphère feutrée.

 
© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+