Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour avril, 2010

Pont tournant de la rue Dieu canal Martin

Le canal saint Martin s’étire sur 4,5 km, dont plus de 2 km en souterrain. Il relie le bassin de la Villette à la Seine, avec une dénivellation de vingt-cinq mètres. Il a été inauguré en 1825 et comporte 9 écluses et 2 ponts tournants. Il est ouvert à la navigation trois cent soixante-trois jours par an*.Manoeuvre du pont tournant de la rue Dieu
Le trafic commercial a beaucoup diminué. Une activité touristique très importante s’est développée,  surtout liée aux bateaux de transport de passagers mais aussi aux bateaux de plaisance individuels.

C’est toujours un spectacle de voir les manoeuvres, et l’on prend plaisir à regarder le pont tournant laisser le passage aux bateaux.

 Il est fermé pour les fêtes de fin d’année, noël et nouvel an.

Pont tournant de la rue Dieu canal Saint Martin

Suite de la balade de quelques km au fil des canaux, depuis République, jusqu’à la géode de La Villette. C’est tout droit.

Commencée en 1805, par ses deux extrémités, la construction du canal Saint-Martin long de 4,5 km, s’est terminée qu’en 1825 seulement . Il était très difficile d’insérer un tel ouvrage dans un site déjà très urbanisé.

Des nouveaux quartiers industriels se sont côtoyés le long du canal Saint-Martin : entrepôts,meuneries, vitreries…

Passerelle Alibert vers la rue Dieu

*Cette rue a pris le nom, depuis son ouverture en 1867, du général Dieu, mort des suites de ses blessures qu’il avait reçues à la bataille de Solférino (1859).

Le Préfet Haussmann, sous le Second Empire, a voulu créer le boulevard du Prince-Eugène ( l’actuel boulevard Voltaire). Mais il s’est heurté à la présence du canal. Il aurait fallu un pont mobile, chose inacceptable pour une grande voie destinée à recevoir une forte circulation.

 L’ingénieur Belgrand a résolu le problème : l’échelle d’écluses de la Bastille a été déplacée d’environ 2 kilomètres vers l’amont, et reconstruite au niveau de la rue du Faubourg-du-Temple. Le canal a ainsi été baissé de cinq mètres, et cela permit de réaliser un pont fixe pour le franchissement du nouveau
boulevard.

Pont tournant de la rue Dieu

L’approfondissement du canal créait une tranchée et supprimait tous les ports. Le préfet Haussmann compléta l’opération par la couverture du canal : une voûte relie la Bastille et l’avenue de la République, créant ainsi le boulevard Richard-Lenoir. L’ensemble de l’opération fut réalisé entre 1860 et 1862.Canal saint Martin

*un bateau de croisière vient de franchir l’écluse des Récollets, et approche  du pont de la rue Dieu. Derrière le bateau, on aperçoit le pont tournant de la Grange aux Belles, et la passerelle de la Grange aux
Belles. 

Jardin des serres d’Auteuil

Prunus serrulate, famille des rosaceae
« New Red » Cerisier du Japon
Août 2003

Comme dans tout jardin botanique, chaque plante ou chaque arbre est soigneusement étiqueté.

Ce jardin fut créé en 1898. Un siècle plus tard, le jardin des serres d’Auteuil est devenu, avec le parc de Bagatelle, le parc Floral de Paris et l’Ecole d’horticulture Du Breuil, le Jardin botanique de la Ville de
Paris.

Jardin des serres d'Auteuil

*Se croirait-on à Paris dans ce décor champêtre? on n’entend même pas les voitures du périphérique, pourtant tout proche, juste le chant des oiseaux!

« Un jardin botanique est une institution qui détient des collections de plantes vivantes documentées pour la recherche scientifique, la conservation, la diffusion des connaissances et les expositions ». (Wyse Jackson, 1999)

Jardin des serres d'Auteuil

Derrière les narcisses, les branches du Catalpa speciosa, l’arbre couché à terre.

Médaillon de la crypte Sainte-Agnès Eglise Saint Eustache

Paris insolite et secret.

1 rue Montmartre Paris
1er. Métro les Halles

Sur le mur de l’imposante église Saint Eustache, côté rue Montmartre, et au dessus d’une petite porte grillagée, on remarque un médaillon en forme de poisson.

L’inscription qui y figure rapelle un certain Jean Alais, qui fit fortune dans le commerce du poisson dans ce quartier, au 13ème siècle. Médaillon de la crypte Sainte Agnes

En 1213, , Jean Alais, un bourgeois de Paris, prêta au roi Philippe Auguste une importante somme d’argent. Pour le rembourser, le roi l’autorisa à prélever un denier sur chaque panier de poisson que l’on vendait aux Halles, dont les deux premiers bâtiments avaient été bâtis par lui en 1181, pour abriter les drapiers et les tisserands.
La recette devint tellement importante que Jean Alais, comme il était d’usage à l’époque, fonda une chapelle en remerciement de sa bonne fortune.Eglise Saint Eustache  

Cette chapelle est dédiée à sainte Agnès, une jeune vierge de Palerme martyrisée à Rome au 4e siècle. Elle se situe à l’emplacement du chœur de l’actuel bâtiment. C’est la première mention connue d’une église à cet emplacemen, et c’est la fondation de Saint Eustache, qui devint par la suite l‘église des Halles.

 

Il ne reste de Sainte Agnès qu’une crypte, ouverte lors d’expositions.

 

* source : www.saint-eustache.org

La cour des Trente-Trois Paris

Paris insolite et secret

Suite et fin de la visite du séminaire des Trente-Trois.

34 rue de la Montagne Sainte Geneviève Paris 5ème.

 

 

 

sources : Paris secret et insolite,Editions Parigramme.

 

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+