Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour juillet, 2011

Monument aux Morts Père Lachaise

Le Monument aux Morts du Père Lachaise
Boulevard de Ménilmontnant Paris 20ème
Métro : Père Lachaise

 

Une lumière resplendit

Le visiteur peut venir des dizaines de fois au Père Lachaise,  il découvrira
toujours quelque chose de nouveau, tant ce lieu est une source inépuisable de surprises. Toutefois il néglige souvent un monument laïque dédié à tous les disparus.

Au bout de l’allée centrale, et face à l’entrée principale,se dresse un édifice imposant. C’est le sculpteur bien oublié Gilbert Bartholomé qui est l’auteur de ce chef-d’oeuvre. Il a consacré
huit ans de sa vie à son achèvement.

Monument aux morts
« Il faut un certain temps pour s’imprégner de l’ambiance dégagée par le monument; la tristesse, puis une étrange plénitude saisit le visiteur. »

Sa forme rappelle l’architecture égyptienne. L’ensemble est engagé dans la colline,et dissimulel’ossuaire du Père Lachaise; c’est là que sont placés tous les restes des parisiens d’autrefois,
après leur exhumation des tombes dites « perpétuelles ».

 

Aucune grandiloquence : Bartholomé a choisi un dépouillement exrême pour évoquer de la manière la plus forte le passage versl’autre
monde.

Monument aux morts

De chaque côté, hommes et enfants nus attendent leur tour. Un couple se dresse au centre, la femme a la main posée sur l’épaule de son compagnon. A l’étage inférieur, un autre couple, décharné,
est étendu, saisi par la mort.
Leur bébé, en travers, est lui aussi arraché au monde des vivants, et nous rappelle la fragilité de l’existence.

« Derrière eux, une fragile inscription : -« Sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre et de la mort, une lumière resplendit »- rassure t-elle vraiment le visiteur? »

 

Marqué par la mort de sa jeune épouse en 1888, Batholomé décida de consacrer une de sesoeuvres à la mort. Dès 1891, lors de la première exposition de quelques fragments, le public est ému par
leur grande simplicité. En 1895, un modèle réduit était exposé, et le 1er août de      
cette même année, la Ville de Paris et l’Etat lui passaient commande de l’exécuton en pierre.

 

Bartholomé se jeta à corps perdu dans l’aventure.
« J’abandonne toute considération autre, je ne vois qu’une chose : mon oeuvre a une place rêvée et j’accepte sans plus réfléchir vos offres ».

La réalisation, longue et difficile, prit du temps : pas moins de quatre années sous un hangar à l’emplacement même du monument,
furent nécessaies à la réalisation des figures.

 

Enfin, le 1er novembre 1899, plus de cent mille parisiens découvrirent l’oeuvre.
« Ces gens se taisaient, ne disaient plus un mot en approchant du monument {…}. C’est être trop récompensé de son travail
et de sa peine et je ne désire rien d’autre », assura Bartholomé.

Le gisant situé à droite est celui de l’artiste, mort en 1928.Bouchard l’a sculpté, plaçant à ses côtés les outils d’où sortirent ces figures merveilleuses, évocation sensible et émouvante de
l’inéluctable.

 

De menus objets, des petits bouquets sont souvent déposés ici à la mémoire d’un ami ou parent.

 

sources : éditions Parigramme. 

 

 

Le Père Lachaise

Aujourd’hui, je vous emmène à Ménilmuche, voir le Père Lachaise.

(comprenez, à Ménilmontant, voir le cimetière du Père Lachaise, en bonne parisienne que je suis devenue).

 

Ce fut une balade bien agréable, en compagnie de Yasmine*, qui est venue de l’île de La Réunion, avec son époux Guy, et leur fils Simon.

 

« Le plus grand cimetière de Paris et l’un des plus célèbres dans le monde »

Le Père Lachaise

Brève histoire.

 

Avec quarante-trois hectares de superficie, le cimetière du Père Lachaise est le plus vaste de Paris.confesseur de Louis XIX Au XVIIe siècle, les Jésuites font l’acquisition de cet ancien domaine
et lui donnent le nom de Mont-Louis. Ils y édifient une maison de repos, où le plus illustre d’entre eux, le père de la Chaise, confesseur de Louis XIV, se retira. Après l’attentat de Damien
contre Louis XV, les Jésuites sont expulsés du royaume.

Le Père Lachaise

 

Les bâtiments de Mont-Louis sont alors abandonnés aux créanciers. Napoéon 1er fera racheter la propriété, qui deviendra en 1804 le « cimetière de l’Est ». La plus vaste nécropole de la capitale est
aussi un splendide parc aux essences rares. Promenade, le Père Lachaise en est une, assurément; mais le réduire à un simple lieu touristique serait trahir sa vraie grandeur. Plus qu’un jardin
pittoresque, plus qu’une architecture complexe et variée, le Père Lachaise est un lieu extraordinaire.   Le Père Lachaise

 

* http://les-histoires-de-la-colline.over-blog.net/

 

sources : sur site

 

Ce cimetière est plein de charme, avec ses allées ombragées. Il se dégage une âme de cet endroit magnifique. Je n’ai pas ressenti la même chose dans les cimetières de Montparnasse et de
Montmartre.

Le Robert le Diable

Le Robert-le-Diable (Polygonia c-album)

Parc Floral Paris


Famille des Nymphalidae, Sous-famille des Nymphalinae
Envergure : 45-50 mm
Habitat : haies, parcs, jardins, bois clairs, jusqu’à 2000 m environ.
Période de vol : d’avril à octobre.
Le Robert-le-Diable

*Son nom scientifique 3Polygonia c-album »fait allusion à la marque blanche en forme de « C » au revers des ailes postérieures.

 

Ses ailes découpées sont caractérisitiques : il est impossible de rater le Robert-le-diable. C’est d’ailleurs le dessin de ses ailes arrière, repliées, évoquant le nez crochu d’un diable du
Moyen-Âge, qui a certainement donné son nom étrange à ce beau papillon.
Le dessus des ailes est orangé, avec de nombreuses taches brunes. Le pourtour des ailes est plus foncé. Le dessous des ailes peut être de couleur chamois (1ère génération) ou bien franchement
marron (2e génération). Au centre de l’aile arrière, on remarque une tache en forme de « C », de couleur blanche. 

Le Robert-le-Diable
Le Robert-le-Diable produit deux générations par an. La deuxième hiverne et réapparaît au printemps. La chenille vit sur les orties, et elle est friande de houblon.
Ses œufs sont seuls ou groupés, sur la face supérieure des feuilles des plantes-hôtes (parfois en très grand nombre : jusqu’à plus de 500).
La chenille du Robert-le-diable est elle aussi facilement reconnaissable, et unique. La tête est noire avec deux protubérances à son sommet. Le corps est brun orangé avec une plaque dorsale qui
recouvre les deux derniers tiers de la chenille. Les pointes se trouvant sur cette plaque sont blanches, alors que celles plus proches de la tête sont orangées.

 

sources : http://www.photospapillons.com/
http://www.noeconservation.org/  

Tour de France à Vitry sur Seine

Le Tour de France 2011 a fait un passage à Vitry sur Seine, en ce dimanche 24 juillet
2011.
 

 

Selon des Vitriots, la dernière fois que le Tour est passé à Vitry, c’était en 1983!

Il passait au pied de mon immeuble, que demander de mieux…

 

Depuis 1975, l’arrivée du Tour de France a lieu sur les Champs-Élysées. la plus belle avenue du monde. Pour cette 21e et dernière étape du tour de France 2011 (95 km) ce dimanche 24 juillet, le
Tour partait de Créteil, pour un circuit dans le Val de Marne. Quelques villes parcourues : Maisons Alfort, Alfortville, Vitry sur Seine, Villejuif, Le Kremlin Bicêtre, Ivry sur Seine, Joinville
le Pont, Le Perreux sur Marne, Vincennes, Charenton le Pont, aux portes de Paris.

Tour de France 2011

* 171 Mark Cavendish maillot vert, et vélo spécialement assorti pour l’occasion

Dossards 144 George Hincapie 165 Danilo Hondo

 

Le Tour de France a enflammé le Val de Marne, des milliers de spectateurs sont venus applaudir les coureurs. Les chouchous du public : le « héros » français, Thomas Voeckler, qui a fait vibrer le
Tour, Pierre Rolland, les « diaboliques » frères Schleck, originaires du Luxembourg, et le maillot jaune de l’année, porté pour la première fois par un australien Cadel Evans, 34 ans,malchanceux
les précédentes années.

« Les leçons apprises dans la douleur et l’amertume de la défaite sont les pierres angulaires de la magnifique victoire de Cadel Evans sur le tour de France », peut-on lire dans le Courrier Mail.

ur de France 2011 

*Dossards 131 Sandy Casar 214 Jimmy Engoulvent 147 ManuelQuinziato

 

La dernière étape a été remportée par le Britannique Mark Cavendish , maillot vert du meilleur sprinter, l’Espagnol Samuel Sanchez est maillot à pois du meilleur grimpeur.  

Tour de France 2011 *Dossards :11 Andy Schleck 173 Bernhard Eisel 

 

Ce Tour de France n’a pas été comme les autres : il a été marqué par de nombreuses chutes de leaders comme Vinokourov, par des écarts entre coureurs souvent très serrés, et par la ferveur
populaire suscitée par les dix jours de maillot jaune de Thomas Voeckler. Sans oublier la performance de Pierre Rolland, qui a revêtu le maillot blanc du meilleur jeune du Tour de France (réservé
aux moins de 25 ans) et s’est distingué en remportant l’étape de l’Alpe d’Huez.

 

Cinq coureurs français sont classés dans le top 15 du Tour, Thomas Voeckler finit quatrième, le jeune Pierre Rolland onzième. Jean-Christophe Péraud (10e), Jérôme Coppel (14e) et Arnold
Jeannesson (15e). Le podium. Cadel Evans, maillot jaune, Andy Schleck s’est incliné finalement de 1 min 34 sec au terme des 3430 kilomètres. Le cadet des Schleck, Franck, finit
troisième.
Tour de France 2011 188 * dossards 188 Pierre Rolland 106 Blel Kadri 187 Perrig Quemeneur

 

Des chutes en cascades.

Un Tour de France qui fut marqué par deschutes en cascades, et l’accident de  deux coureurs renversés par une voiture de France Télévisions le 10 juillet 2011.

 

«On discutait, on se disait « Maintenant, on y va à fond »».

La voiture technique, chargée d’assurer le suivi technique pour la retransmission télévisée, a renversé le Néerlandais Johnny Hoogerland (Vacansoleil) et l’Espagnol Juan Antonio Flecha
(Sky).

 

Touché par le véhicule, Flecha a entraîné dans sa chute Hoogerland, qui a été projeté sur des barbelés. Blessés à des degrés divers, ils ont quand même très courageusement terminé l’étape.
Hoogerland a reçu 33 points de suture, principalement aux genoux et aux jambes. La voiture et son pilote ont été exclus de la course par la direction du Tour.

Tour de France 2011

*dossard 112 Flecha GiannoniJuan Antonio, ont voit bien les marques de ses blessures.

 

Le visage crispé par la douleur, le grimpeur néerlandais est monté sur le podium le soir même pour recevoir le maillot à pois du meilleur grimpeur. La scène a été retransmise sur les télévisions
du monde entier. Pendant la journée de repos du lundi dans le Massif Central, Hoogerland a raconté : «On était à 40 km/h. On discutait, on se disait « Maintenant, on y va à fond, ils ne nous
rattraperont pas ». Puis, avec le vent dans le dos, on était à 60-65 km/h. Une voiture est passée et on est tombés». C’est dire à quelle vitesse roulait la voiture…  Tour de France 2011

*dossard 204 Hoogerland Johnny

 

Sources : http://www.evous.fr/ www.leparisien.fr/ des 11/07/2011 et 24.07.2011

 

Pas de photo du maillot jaune, Mr Evans parlait avec son directeur sportif, il était caché par la voiture, et je n’étaispas
du bon côté de la route. 

Bonsaï parc Floral de Paris

Pommier bonsaï

Parc Floral  de Paris

Pommier bonsaï

Certainement le bonsaï le plis étonnant de la collection du Parc Floral de Paris. Je suis l’évolution des pommes depuis le début du printemps, et en cette journée du 15 juillet 2011, l’arbre est
couvert de petites pommes rondes, bien appétissantes.

Pommier bonsaï

« Trait d’union vertical entre la .erre et le ciel, l’arbre se grandit en devenant bonsaÏ.

Il n’a plus la tête dans les étoiles, mais entre les mains du jardinier…

Et la fourmi s’étonne d’être parvenue si rapidement à sa cime où se niche un puceron

Comme la philosophie, l’art du bonsaï améliore ceux qui le pratiquent ».

Michel LIS, le jardinier   Pommier bonsaï

Rosaceae

Malus baccata mandshurica

Pommier de Mandchourie

Shokan 1966

shokan : taille de forme strictement verticale   
Pommier bonsaï

*Merveilleuses petites pommes « bonsaï ».

 

sources : sur site

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+