Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour août, 2011

Monument d’Orianenbourg Sachsenhausen Père Lachaise

Cimetière du Père Lachaise.

Division 97

 

Les monuments des camps de concentration et d’extermination nazis.

 

Le Père Lachaise est un lieu de mémoire.  

Dans la partie la plus récente du cimetière, vingt sculptures environ symbolisent plus de cinquante années de commémorations et de conservation de la mémoire des camps de concentration,
d’extermination, et de leurs kommandos (camps annexes).

Père Lachaise

Ce sont des œuvres remarquables par leur diversité : il peut paraître paradoxal de célébrer une même tragédie avec autant de choix structurels différents. Les artistes, bronziers, marbriers,
….ont révélé un aspect de l’histoire de la déportation en rapport avec leur sensibilité. Le thème de la souffrance est omniprésent : ils ont traduit dans la pierre ou le bronze l’atrocité des
conditions de vie des millions de déportés. Les plaques évoquent de manière concise le nombre de prisonniers et de nationalités pour chaque camp.

 

Les éléments particuliers des sculptures sont évocateurs : ainsi, le monument de Büchenwald-Dora présente trois déportés décharnés, témoins de la déchéance physique où conduit le système
concentrationnaire. Las artistes « ont en outre dû affronter un terrible défi qui était de créer une oeuvre mémorable sur les ruines d’un système qui prônait la destruction et a conduit à
l’extermination de millions d’êtres humains en 12 années (1933-1945). Comment créer et donner un sens à ce qui n’en a pas et n’en aura jamais?

 

Les résultats sont à la hauteur du défi: il n’y a qu’à évoquer, pour s’en convaincre, le saisissant contraste entre la sobriété de la pierre gravée de Ravensbrück et l’hallucinant personnage
décharné du monument d’Orianenbourg-Sachsenhausen ». 

  Père Lachaise

Orianenburg-Sachenhausen

Monument inauguré le 2 mai 1970.

 

Cette sculpture monumentale est l’oeuvre de Jean-Baptiste Leducq.

Elle est en cuivre martelé. Elle ne laisse pas indifférent, et frappe le visiteur par son ampleur, son intensité et sa force.
A la base du monument, la couronne hérissée figure les barbelés de la clôture du camp.
Les poteaux de cette clôture portent des racines, qui donnent naissance à un arbre de douleur, dont le sommet se change en flamme du souvenir.
Au centre, la scène est tragique :un déporté s’élève, le corps tendu
dans un espoir de renaissance et de vie dans la mémoire des hommes qui le contemplent.

  Père Lachaise

sources :

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/

http://www.appl-lachaise.net/ 

Le mur des Fédérés Père Lachaise

Le mur des Fédérés Cimetière du Père Lachaise
Division 97 Avenue circulaire

Paris 20ème arrondissement

 

Les évènenements que je vous rapportais hier ce sont déroulés à cet endroit précis du Père Lachaise. « En fin d’après midi du 28 mai, les Versaillais
se rendirent maître des lieux après des combats d’une rare sauvagerie, où l’on s’égorgea entre les tombes avec l’énergie du désespoir ».

 

Il paraît que certaines tombes en gardent encore les traces…    Mur des Fédérés

Justice!

Sur ce mur, il serait vain de chercher des traces de balles.
Les pierres, bien lisses, n’effaceront pourtant pas les traces de l’affrontement qui se déroula à cet endroit même le 28 mai 1871, entre 200 fédérés de la Commune, et les troupes versaillaises.

 

Ce fut l’ultime combat de la semaine sanglante…

Les derniers communards, tombés sous les balles en ce lieu, furent
entassés pêle-mêle, dans des grandes fosses ouvertes au pied du mur.

Dès la Toussaint de cette même année, des mains anonymes vinrent déposer quelques fleurs.
Puis, en 1880, les socialistes appelèrent au rassemblement devant le mur le dernier dimanche de mai.Pendant longtemps ce fut la seule manifestation ouvrière tolérée à Paris.

Mur des Fédérés

 

sources : éditions Parigramme, http://www.appl-lachaise.net/ 

fédérés     fédérés

Le mur des Fédérés Square Samuel Champlain

Le mur des fantômes des fédérés
Square Samuel Champlain
Paris 20ème arrondissement, métro Gambetta ou Père Lachaise

 

Ne pas le confondre avec le Mur des Fédérés du Père Lachaise.

Le square Samuel Champlain longe le Père Lachaise.
Il abrite un mur saisissant de réalisme : des visages, fantomatiques,
sont sculptés dans la pierre, ils peinent à émerger…
On y voit un ouvrier, un prêtre, un fédéré en uniforme, une mère qui porte sont enfant. Des traces de balles entourent les silhouettes…

Mur des Fédérés

Paul Moreau-Vautier (1871-1936) a édifié ce mur en 1909.Il l’a construit
avec les pierres originales de celui où furent fusillés les derniers communards.
Le mur devant lequel furent fusillés les Fédérés se trouve dans l’enceinte du Père Lachaise, une plaque rappelle cet épisode sanglant pendant lequel près de 2000 ccommunards furent
fusillés.

Mur des Fédérés

La Commune de Paris.
C’est une période révolutionnaire qui dura soixante douze jours, entre
mars et mai 1871. »Comme ce fut le cas dans de nombreuses autres villes françaises (Marseille, Lyon, St Etienne, Toulouse, Narbonne, Grenoble et Limoges), à la suite de la défaite contre la
Prusse, des insurgés se révoltèrent contre le gouvernement de Thiers  qui siégeait à Versailles.
Ils tentèrent de fonder des communes ouvrières et des gouvernements prolétariens. »

Mur des Fédérés
*Au pied de la femme, un corps…

 

Ce monument dédié aux victimes des révolutions.L’oeuvre figure une femme qui étend ses bras, en un geste désespéré pour tenter de protéger des ombres…
Ces mots de Victor Hugo y sont inscrits :
« Ce que nous demandons à l’avenir, ce que nous voulons de lui, c’est la justice. Ce n’est pas la vengeance. »

Mur des Fédérés
*Les traces de balles entourent les silhouettes.

 

A l’origine, il devait être placé devant le Mur des Fédérés, au Père Lachaise. Mais les partisans de la Commune se sont opposés à cette décision de la Ville de Paris, qui préféra calmer les
susceptibilités en l’érigeant à l’extérieur du cimetière.

Aujourd’hui cet endroit parait bien isolé, et pas à sa place. Il serait légitime qu’il fût construit au Père Lachaise.

  Mur des Fédérés

Square Samuel de Champlain 1889

Ce square rend hommage à Samuel de Champlain (vers 1570-1635),
explorateur et colonisateur français qui fonda la ville de Québec en 1608.
Accroché aux flancs du Père Lachaise, il abrite une grande variété d’arbres.
Un mur, élevé à la mémoire de toutes les victimes des révolutions, et une mare, installée en 2007, contribuent à son décor.

 

sources : Parigramme, Jonglez, sur site.

 

Panda roux Ménagerie Jardin des Plantes Paris

Ménagerie du Jardin des Plantes Paris

 

Le panda roux.
Ailurus fulgens, red panda, roter panda. Il est aussi appelé petit panda, panda rouge, panda roux, panda fuligineux ou panda éclatant, panda doré.

 Panda roux

C’est un grand timide, souvent perché dans les arbres, et plus actif la nuit que le jour. Il délimite précisément son territoire grâce à un liquide à l’odeur de musc émis par les glandes anales.Très vulnérable, est est aujourd’hui une espèce protégée depuis 1960.
Ses  mouvements sont lents. Comme l’ours sur le sol, le panda roux a une démarche maladroite à cause de sa plante de pied.
Panda roux

Sa carte d’identité:
Classe : mammifère
Ordre :carnivore
Famille : Procyonidés
Durée de vie: environ 15ans
Régime : omnivore avec une spécialisation alimentaire : les bambous
Portée : 1 à 2 petits mais rarement 4
Gestation : 90 à 150 jours
Poids : 3 à 4 kg
Longueur de la tête au tronc : 51 à 63 cm
Longueur de la queue : 28 à 48 cm

 

Habitat.

Le  panda roux  vit dans les montagnes hautes (plus de 2000 mètres d’altitude) du Sud-Est l’Himalaya et dans les montagnes d’Asie du sud-est et centrale. Il ressemble à un raton laveur. Il vit en couple ou en solitaire. Il mange des fruits, du bambou, des insectes, des racines, des bourgeons et parfois des souris. Gr$ace à ses griffes semi rétractives et très aiguisées, il monte facilement aux arbres.

Panda roux

*Il se repose sur les branches, passant ses journées à prendre de longs bains de soleil, en balançant ses pattes dans le vide.
 

 

sources : http://www.pandasio.org/

Panthère de Chine Ménagerie Jardin des Plantes Paris

Panthère de Chine
Panthera pardus japonensis
Borth China leopard

 

C’est une espèce rare dont il ne reste qu’environ 2.500 individus à l’état sauvage. Il y a actuellement dans les zoos européens 42 individus de cette espèce originaire des forêts et montagnes tempérées du nord de la Chine.

 

Cette espèce fait l’objet d’un plan d’élevage européen auquel participe activement la Ménagerie.

 

Cette panthère « possède une vision nocturne très perçante qui lui permet de chasser au crépuscule ou la nuit. Sa force extraordinaire lui permet de hisser dans les arbres, à l’abri des autres prédateurs, des proies aussi lourdes qu’elle », selon le Muséum d’histoire naturelle.

Panthère de Chine

* De magnifiques yeux bleus, le regard insondable des fauves.

 

Grâce à son épaisse fourrure, cette sous-espèce de panthère supporte des températures jusqu’à -30 C.
C’est une solitaire qui chasse auusi bien dans les arbres qu’au sol, à
l’affût ou à la course. Sa force extrordinaire lui permet de hisser dans les arbres à l’abri des autres prédateurs, des proies aussi lourdes qu’elles.  

Panthère de Chine

Devenue très rare, car trop chassée, c’est la plus nordique et l’une des
plus lourdes panthères.

Elle fait l’objet d’un plan d’élevage pour la sauvegarde des espèces, auquel participe la Ménagerie.

 

habitat : montagnes, forêt temprérée
alimentation : cerfs, sangleirs, lièvres, faisans

Poids maximim : 90 kilos
gestation . 3 mois et demi
portée : 2 à 3 petits   Panthère de Chine

* Instinct du chasseur : cette panthère, du haut de son arbre, tous les sens en éveil, a vu quelque chose, une proie à croquer… Un animal de toute beauté.

 

sources : sur site et www.mnhn.fr/

 

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+