Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour septembre, 2012

24e concours international du dahlia

24e concours international du dahlia
Parc floral de Paris
route de la Pyramide, ou Espalande Saint Louis
Paris 12ème

 

Critérium du public

 

 1er : Anka n°13

24e concours international du dahlia
Dahlia pompon violet
Présenté par les Etablissements Legutko Pologne

 

2ème : Alcis N°86

24e concours international du dahlia
Dahlia décoratif blanc strié de rouge
Présenté par les Etablissements Zvigursala Lettonie

 

3ème : Madelon N° 14

24e concours international du dahlia
Dahlia décoratif rose
Présenté par KAVB Hollande  24e concours international du dahlia 

Sources : sur site

 

24e concours international du dahlia

Parc floral de Paris

 

Suite de la Balade avec Claude, dimanche dernier.
http://faune-et-flore-77.over-blog.com/

 

C’est une explosion de couleurs, et un régal pour les yeux. Chaque année la présentation des nouvelles variétés de dahlias nous enchante.  Concours international du Dahlia Parc floral Paris border= »0″>

Il existe de très nombreuses variétés de dahlias, elles sont représentées à l’occasion du concours international du dahlia qui se tient au Parc floral de Paris.

Dahlias à fleurs de pivoine, à fleurs d’orchidées, dahlia cactus, dahlias bouquet, dahlias pompons (lilliput), dahlias anciens, décoratifs stricts… ce sont des cultivars inédits ou des variétés
distribuées depuis moins de 5 ans en France; les meilleurs d’entre eux seront sélectionnés.Les différentes variétés sont présentées et jugées de manière anonyme.

Concours international du Dahlia Parc floral Paris
Les participants envoient leurs variétés sous forme de tubercule (3 tubercules) ou sous forme de boutures racinées (6 pour les grands dahlias et 12 pour les nains).Les boutures doivent être
saines et bien racinées.

La Division bois de Vincennes réceptionne les colis, et attribue un numéro à chaque variété; ce numéro est la garantie de leur anonymat.Les variétés sont envoyées au secrétariat du
Concours. 

 

Les jardiniers du Parc floral plantent les tubercules et les boutures de mars à juin, et les entretiennent le temps du concours.  Concours international du Dahlia Parc floral Paris border= »0″>
Les variétés primées seront conservées dans la collection du Parc Floral de Paris avec indication de leur classement au concours.
Les autres variétés pourront être enlevées par les soins des obtenteurs pendant le mois de novembre, sinon elles seront détruites par les services de la Division bois de Vincennes.

 

Sources : le règlement du Concours international du Dahlia

 

Chapelle Auguste Perret Arcueil

Chapelle Auguste Perret
52 avenue Laplace
Arcueil Val de Marne (94)
RER Laplace

 

Journées du Patrimoine 2012

Chapelle Auguste Perret

*Pour vous donner une idée, la chapelle est à l’étage du milieu.

 

Quasiment en face d’Anis Gras, de l’autre côté de la rue, cette singulière et très discrète chapelle Auguste Perret doit son nom à son bâtisseur. Cet architecte est connu pour être le premier à
avoir donné ses lettres de noblesse au béton. La chapelle est un étonnant et sombre écrin qui se distingue aussi par sa remarquable acoustique.
Auguste Perret est un architecte particulièrement créatif dans les années 1920-1930.
La chapelle Auguste Perret  est inscrite depuis 1993 sur l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, et elle a été classée en octobre 1999 au titre des Monuments Historiques.

Chapelle Auguste Perret
Historique

La chapelle a été construite pour les religieuses franciscaines de l’Immaculée Conception qui tenaient l’orphelinat des petites Filles Pauvres d’Arcueil.
La construction, commencée le 19 novembre 1927, s’est terminée le 30 novembre 1929. Perret y est intervenu de nouveau en 1945 pour redessiner la baie de la tribune.

Chapelle Auguste Perret

La chapelle Auguste Perret est passée aux mains de l’association « La Vie au Grand Air » pour faire partie du centre éducatif d’Arcueil.

Au début de l’année 1999, les Pères Pallottins l’acquièrent, ils l’incorporent à la Résidence Internationale d’Etudiants « Jean-Paul II » dont la construction s’achève durant l’été 2000.

 

Description

Chapelle Auguste Perret
Construite sur un plan rectangulaire, et toute en hauteur, elle est accolée aux bâtiments existants, datant du XIXe siècle. Sa structure est constituée par un squelette en béton armé, brut de
décoffrage, composé de cinq portiques.

 

Les murs sont formés par des remplissages en brique creuse, posée de façon décorative avec un appareil en damiers percés côté Nord et Est de grandes baies constituées de claustras décoratives,
pr&fabriquées en béton armé. Les motifs de ces claustras sont : cercle, croix, carré barré d’une diagonale.

Chapelle Auguste Perret

Les claustras sont posés à l’envers : feuillure à l’intérieur. En conséquence, leur dessin, des croix composées de ronds avec un fond de croix et de carrés, disparaît derrière des carreaux de
verre teinté (jaune pour les grandes croix, bleu pour les fonds, blanc pour les autres baies) posés au mastic.

Chapelle Auguste Perret

Les couvertures sont plates, celle du lanterneau qui s’étend au dessus de l’autel est constituée d’une dalle en béton; celles au dessus des bas-côtés, du choeur et de la tribune sont des plafonds
en poutrelles de béton-armé préfabriquées, remplis avec de la terre cuite apparente.

 

Chelin de Croix Mieczystaw Janikowski (1912-1968)

Ce n’est probablement pas un hasard si le Chemin de Croix  de Mieczystaw Janikowski a trouvé sa place dans cette chapelle, 40 ans après sa réalisation. La structure interne des toiles de ce
peintre polonais n’a-elle pas un lien direct avec la logique appliquée par Auguste Perret? N’existe t-il pas un lien direct entre la sobriété du béton et la simplicité des tableaux présentés? Il
semble qu’une idée commune ait participé à la naissance des deux oeuvre – les tableaux carrés minimalistes de Janikowski  et la construction à motifs géométriques de Perret.

Chapelle Auguste Perret

Les tableaux de Janikowski constituant le cycle du Chemin de Croix ont été peints au début des années 1960 quand l’artiste, ayant atteint la cinquantaine et vivant comme un moine dans sa « cellule
atelier » de la Ruche à Paris, s’est totalement consacré à cette oeuvre. Il n’a laissé aucun commentaire personnel sur son oeuvre, il n’est donc pas facile de comprendre la symbolique complexe
crée par Janikowski. En 2006, sa famille en a fait don aux Pallotins afin qu’ils l’installent dans la Chapelle Auguste Perret.

 

L’artiste

Mieczystaw Janikowski est un peinte abstractionniste et constructiviste polonais.Il est diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie en 1939, peu avant le début de la seconde Guerre mondiale.

Il prend part à la campagne de septembre comme second lieutenant du Régiment de Cavalerie. Après la capitulation il passe en Hongrie et poursuit vers l’ouest. Il combat dans la division blindée
du général Maczek, prenant part à la libération de la France, de la blegique et des Pays-Bas. Il est alors gravement blessé.

Après la guerre il s’installe en Ecosse, où il termine le College of Art d’Edimbourg, et il obtient une bourse. Il s’installe à Paris en 1952. Dès la fin des années 40 il se consacre à la
peinture; il peint également des paysages. A partir de 1962, il se rend régulièrement à Cracovie où il meurt le 14 décembre 1968. 

 Chapelle Auguste Perret

Sources : sur site

 

Il y a, outre le Chemin de Croix, de nombreuses oeuvres d’art dans cette chapelle. A suivre la semaine
prochaine.      

La Vache Noire Arcueil

La Vache Noire

Arcueil


Ce grand carrefour est situé sur la nationale 20, entre Arcueil, Montrouge et Bagneux. A l’origine, deux voies s’y rejoignaient : la route d’Orléans (N20) et l’ancienne voie médiévale allant
de Paris à Orléans, l’actuelle avenue du président Nelson Mandela, à gauche.
Cette voie médiévale-ci passait par les rues Saint-Jacques, du Faubourg Saint-Jacques et de la Tombe-Issoire, à l’époque où la limite de Paris se trouvait porte d’Enfer.

Vache Noire Arcueil

 *Le bâtiment au fond à droite est le centre commercial de la Vache Noire.

 

L’auberge de la Vache Noire
« Notons que sur les plans de 1812 et de 1859, la mention ne désigne pas l’ensemble du carrefour, mais la bâtisse comprenant trois ailes et une cour, située du côté de la route d’Orléans / N20 qui
appartient à Montrouge depuis 1875. Elle désigne en revanche tout le carrefour à partir du plan de 1901 (voir plus bas). C’est donc bien l’auberge qui a transmis son nom au carrefour ».

Vache Noire Arcueil
*Les lieux ont bien changé.

 

Développement du carrefour
Le carrefour de la Vache Noire s’est développé dans les années 1840, suite à l’ouverture des avenues Laplace et Jaurès. L’aqueduc de la Vanne, construit dans les années 1870, passe le long de
l’avenue Mandela, l’ancienne route médiévale, et continue sous la place.


De 1894 à 1936, le tramway de Paris à Arpajon, qui suivait la route d’Orléans, faisait une halte à la Vache Noire et à la Croix d’Arcueil. « A la Vache Noire, il charge chaque nuit deux wagons de
légumes produits autour du carrefour, qui lui valent le surnom de « train des haricots ». Il sera plus tard remplacé par un bus ».

Vache Noire Arcueil
« Terminus gare de la Vache noire ? »
En juillet 1928, le Conseil Général de la Seine décide la prolongation d’une quinzaine de lignes de métro en direction de la proche banlieue. Ainsi, la ligne 4, qui s’arrête porte d’Orléans,
devait aller jusqu’à la Vache noire.
La construction de ces nombreuses extensions s’étale sur des décennies, mais cinquante ans plus tard, toutes les lignes sont construites. Toutes, sauf une… Les travaux de prolongement de la
ligne 4 débutent bien en 2008, mais c’est finalement Montrouge et Bagneux qui seront desservies, au détriment de la Vache noire…

 

Un quartier en pleine évolution…où les immeubles modernes entourent un noyau de petites rues pleines de charme. Mais les immeubles modernes
grignotent peu à peu l’espace.

  Vache Noire Arcueil

La Vache Noire a bien changé au fil du temps, le quartier est en pleine mutation, des immeubles se construisent, tout autour de la fabrique Anis Gras. Fort heureusement, au milieu de toute cette
modernité, il existe encore des petites rues avec de charmants petits pavillons. C’est un autre Arcueil qui subsiste, à deux pas du carrefour, mais loin des bruits de la ville.

Vache Noire Arcueil

La cité HLM de la Vache Noire, érigée entre 1960 et 1963, elle comportait 278 appartements, la barre principale a été démolie en 2008-2009.
Le centre commercial de la Vache noire et le siège du groupe Orange se sont implantés récemment sur le carrefour, toujours en cours de restructuration en 2010.

Vache Noire Arcueil
http://www.arcueilhistoire.fr/  

La Vache Noire Arcueil

La Vache Noire

Arcueil Val de Marne RER Laplace

 

Cela fait plusieurs fois que je vous parle de la Vache Noire, sans que personne ne me demande ce que c’est!
Les Franciliens la connaissent bien, pour ma part je la connais depuis que je suis à Paris. Le centre hospitalier vétérinaire Frégis est situé à proximité de la Vache Noire. En fait,
c’est un lieu-dit, situé sur la commune d’Arcueil.

 

Quel est l’origine du nom de « Vache noire »


Voici celle contée sur les sculptures :  Vache Noire Arcueil

« On raconte qu’un jour l’Arpajonnais qui circulait sur la route d’Orléans dut s’arrêter près de la croix  d’Arcueil, à cause d’une vache qui s’était couchée sur les rails.

Cette vache était une « noiraude » nullement impressionnée par le tintouin du tortillard et le conducteur dut en descendre pour arriver à la faire bouger. C’est ainsi que le carrefour de la
Vache-Noire avait trouvé son nom… »

Vache Noire Arcueil
D’autres hypothèses sont avancées. « On évoque une ferme, l’enseigne d’une ancienne auberge, la proximité du marché aux bestiaux de Sceaux (créé par Colbert au 17e siècle et transféré à La
Villette en 1867) ou une anecdote qui aurait vu une vache se coucher sur les voies de l’Arpajonnais.

 

On a aussi écrit que la « Vache noire » était le surnom affectueux donné à la locomotive du tramway, noire, bombée et lente ».
La société d’histoire d’Arcueil confirme avec certitude qu’il s’agissait bien d’une auberge, attestée depuis le début du 19e siècle. L’appellation de « Vache noire » figure sur le cadastre de
1812, soit plus de 80 ans avant

la construction de l’Arpajonnais et 35 ans avant la ligne de Sceaux. Il existe une possibilité pour qu’il s’agisse d’une mention manuscrite portée plus tard sur le document, mais l’appellation
figure à nouveau sur un

Atlas de 1859.


« De plus, une « auberge de la Vache noire » située en bordure de la nationale 20 (« route royale n°20 ») est mentionnée dans une ordonnance royale de 1837, sous Louis-Philippe. L’acte en
question porte d’ailleurs sur la création d’une nouvelle route « à la sortie d’Arcueil », et il s’agit peut-être de la future avenue Laplace, qui n’existe pas en 1812 mais qui existe en 1845.

Vache Noire Arcueil
Dans le magazine municipal de novembre 2010, Cécile Lizée, du service des Archives municipales, a apporté des précisions concernant les propriétaires de l’auberge : La matrice de rôle pour la
contribution cadastrale et celle des portes et fenêtres de 1814-1845 (cote 3P 49) désigne la même année 1840, Monsieur Mevothon « propriétaire et usufruitier » des terres (parcelles numéro 38 et
39) à l’endroit de la Vache-Noire et Monsieur Richard, « cabaretier à la Vache Noire », « propriétaire et usufruitier » des terres (parcelle 38), d’une part, et du sol et d’une maison de deuxième
classe (parcelle 39), d’autre part, à ce même endroit ».


Des vaches…à la Vache Noire…

…en l’honneur du quartier qui porte le nom de la Vache-Noire, situé au carrefour de la N 20.

Ces oeuvres d’art ont été réalisées au printemps 2006 à l’occasion de l’exposition Vach’art.
Vach’Art est une manifestation culturelle inédite en France, permettant au public de découvrir une exposition dédiée à l’art contemporain.


Quatre vaches étaient installées à Arcueil : une broutait sur la pelouse du parc municipal, deux autres regardaient passer les usagers du rer b à la hauteur de la station Laplace* et la dernière
trônait sur le toit d’un bungalow de chantier aux Portes-d’Arcueil.

 

« Lorsque je les ai vues, je n’ai pas fait le rapprochement tout de suite avec le nom du quartier. Je trouve ces ruminants originaux et ils ont leur place ici », juge un étudiant. L’histoire veut
que le carrefour de la

Vache-Noire ait trouvé son nom au XIX e siècle. Une vache noire avait en effet choisi ce lieu pour y faire sa sieste, perturbant le trafic ferroviaire de l’époque et obligeant le conducteur du
train à descendre pour libérer la voie.

Vache Noire Arcueil

Les sculptures,en fibre de verre et de taille réelle, ont été décorées  par des artistes connus et inconnus.

 

Vach’Art était aussi l’occasion de collecter des fonds au profit de plusieurs associations caritatives, grâce à la mise aux enchères des plus belles oeuvres.« Lorsque nous avons pris connaissance
de l’événement, nous avons voulu nous y inscrire en raison de l’historique du quartier de la Vache-Noire et de son programme d’aménagement qui est en cours dans ce secteur ».

 

Deux vaches ont ainsi été acquises pour la somme d’environ 10 000 chacune et des artistes, dont une Arcueillaise, ont travaillé sur ce projet », explique-t-on en mairie. Parrainées par le centre
commercial notamment, les vaches arcueillaises finiront leurs jours dans le quartier au nom prédestiné.  Vache Noire Arcueil

*La vache qui était noire…
par Estelle-Maria Rey pour Sadev94 ville d’Arcueil

Les filles
par Catherine Nicolas pour ING Real Estate, propriétaire du centre commercial de la Vache-Noire  Vache Noire Arcueil

Dans sa chanson, Gueule d’Aminche,  Renaud  parle de la Vache Noire:

 

C’est l’histoire triste et sordide
d’un gigolo d’la Vache-Noire
qu’aimait d’un amour stupide
une bourgeoise des boul’vards.

 

sources : sur site et

http://www.leparisien.fr/val-de-marne/des-vaches-s-installent-a-la-vache-noire-26-05-2006-2007016792.php 

 www.arcueilhistoire.fr/ 

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+