Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour avril, 2013

RedBallProject Paris

 RedBall Project Paris

Jardin du Luxembourg

Paris 6ème RER Luxembourg

 

la fin d’un mystère…. 

Dimanche 28 avril , ce fut l’ultime journée à Paris, au jardin du Luxembourg.Puis la RedBall continuera sa route en Suyisse, à Lausanne, du 3 au 9 juillet 2013.

RedBall Project

Je suis arrivée plus tôt pour assister à l’installation de la boule rouge géante.

RedBall Project

 Tout le staff est là pour assurer l’installation de la RedBall. Beaucoup de curieux aussi ! 

RedBall Project

  

Redball, la  boule rouge ne manque pas d’air


RedBall Project

Initialement l’exposition était prévue pour dix jours à Paris : elle n’aura duré que 7 jours. La Ville de Paris a refusé deux autorisations mercredi et jeudi dernier. Quant à vendredi,
l’exposition, prévue aux Bains Douches, a été annulée, sans préavis de la part du propriétaire des Bains! Bizarement il a débuté les travaux le jour de l’exposition de la RedBall. Surprise
et déception pour le staff, l’artiste, et les spectateurs qui se sont déplacés.  

RedBall Project

Cela a pris un quart d’heure pour que la RedBall soit gonflée.
RedBall Project

Grâce à RedBall Project, l’art de Kurt Perscke est descendu dans les  rues du monde entier, à la rencontre des gens et d’un public très hétéroclite car très différents d’un pays à l’autre.
L’artiste a  installé son énorme balle rouge chaque jour à un endroit différent de la capitale.

RedBall Project

Cette RedBall agit comme un véritable catalyseur de curiosité, un point d’orgue urbain : elle ne laisse jamais indifférent,  badauds, touristes et riverains passent devant et s’arrêtent
devant,la touchent, la photographie, les enfants s’amusent à essayer de la faire bouger…

RedBall Project

 En effet, l’essence même de cette initiative est née de la volonté de Kurt Perschke d’offrir à la ville une invitation et un élément physique autour duquel peut se développer l’imaginaire
collectif. Ainsi ce qui fait vivre l’œuvre provient des spectateurs qui deviennent aussi acteurs car chacun est libre d’interagir avec cette imposante boule rouge qui, nous devons l’admettre, a
quelque chose d’irrésistiblement attractif, tel un objet interdit avec lequel les enfants ont une irrépressible envie de jouer. »

RedBall Project

Un dernier petit coup d’oeil pour vérifier que tout se passe bien. Une fois la RedBall suffisamment gonflée, et coincée sous le toit du kiosque, un dernier petit coup de chiffon pour la nettoyer!

RedBall Project

 

 

 

 

RedBall Project Paris place du Commerce

RedBall Project Paris
Place du Commerce
Paris 15ème

 

Square place du Commerce

RedBall Projet Paris Place du Commerce 

Ce square a été créé en 1873. C’est une halte particulièrement bienvenue pour fuir l’agitation de ce quartier très commerçant du « Commerce ».

RedBall Projet Paris Place du Commerce

*Le boulingrin, et Kurt Perschke, de profil et les mains dans les poches.

 

Sa pelouse est en forme de boulingrin, terme qui désigne une pelouse ponctuée de haies taillées en forme de cônes. Ne pas confondre avec le terme anglais qui désigne un terrain de jeux de boule
engazonné ! Aussi ne tentez pas de vous aventurer sur la pelouse pour disputer une partie de pétanque. Mieux vaut entamer une partie de ping-pong, pendant que les enfants jouent dans le bac à
sable. Hier il accueillait  dans son kiosque à musiquela RedBall de Kurt Perschke.

RedBall Projet Paris Place du Commerce

Entretien avec Kurt Perschke
Sa taille monumentale provoque l’attention et implique que l’on regarde différemment l’espace. Je ne joue pas simplement avec elle, je joue surtout avec l’architecture d’une ville.

RedBall Projet Paris Place du Commerce

C’est pour ça que le « RedBall Project » voyage d’une ville à l’autre ?
(Rires) Absolument pas non, mais ce serait bien… Plus sérieusement, la recherche des différents sites fait partie intégrante du projet. Je fais cette recherche seul, toujours durant la journée, à
pied ou à vélo si je peux. En général, je choisis des endroits situés dans le centre afin que RedBall soit facile d’accès et qu’il soit susceptible de créer la surprise. L’histoire de la ville
compte aussi.

RedBall Projet Paris Place du Commerce

En tout cas je privilégie des lieux avec beaucoup d’énergie et de lumière, car l’interaction avec les gens est essentielle et l’énergie créée par le mouvement des gens dans la rue aussi.

RedBall Projet Paris Place du Commerce

Qu’est-ce qui vous a décidé à installer votre RedBall au mois d’avril à Paris ?
J’ai envisagé la venue du projet à Paris sur la demande du groupe Bacardi Martini France.

RedBall Projet Paris Place du Commerce

En effet, l’idée de lancer la célébration des 150 ans de la marque MARTINI en faisant bouger RedBall dans différents endroits de la capitale m’a tout de séduit. Grace au mécénat de MARTINI ma
RedBall va avoir la chance de s’installer 10 jours à Paris.   

RedBall Projet Paris Place du Commerce  

sources : la documentation que m’a fourni RedBall Project Paris

Prunus « Shirotae » Jardin des Plantes Paris

Jardin des Plantes Cerisier du Japon
Prunus groupe Sato-Zakura « Shirotae »
famille rosaceae

C’est le cerisiers japonais le plus connu, et c’est celui du jardin des Plantes : le Prunus « Shirotae ». 

Prunus Shirotae jardin des Plantes Paris

*Prunus Shirotae 1er avril 2013

 

Un magnifique Prunus « Shirotae », appelé plus communément « cerisier du Japon », étale ses branches alourdies de fleurs blanches au coeur du Jardin des plantes .

Prunus Shirotae jardin des Plantes Paris

*Prunus Shirotae 1er avril 2013

 

Courant avril une profusion de boutons vont s’épanouir de grandes fleurs doubles groupées en bouquets de 2 à 5. Cet arbre,d’une taille et d’une circonférence imposante,étale très largement ses branchages et forme une sorte de toiture fleurie. Il fait entre 6 et 8 m de haut et s’étale jusqu’à 12 m.Il est entouré de barrières pour empêcher des visiteurs trop pressants d’en abîmer les ramures fragiles.

Prunus Shirotae jardin des Plantes Paris

*Prunus Shirotae 1er avril 2013. On voit bien la petite barrière qui protège l’arbre.

 

En effet, c’était un peu le jeu de massacre! Les gens peu scrupuleux, touristes étrangers inclus, grimpaient dans les branches, se balaçaient dessus, j’en passe et des meilleures!C’en était arrivé au point que, en 2010, un garde était obligé de se poster près de l’arbre pour empêcher tout débordement.

 

Les jardiniers ont donc installé une petite barrière en bois pour protéger le prunus. Je n’y croyais pas trop, mais je constate que personne ne franchit la barrière.

Prunus Shirotae jardin des Plantes Paris

* Prunus Shirotae 1er avril 2013

 

Au Japon on fête la floraison des cerisiers

Prunus Shirotae jardin des Plantes Paris

*Prunus Shirotae 5 avril 2010

 

Au Japon, dès fin mars ou début avril, les sakura (cerisiers) entrent en pleine floraison.Ils font l’objet d’une fête ( le « hanami », littéralement, « regarder les fleurs ») . Les japonais se rendent alors en famille pour pique-niquer sous les arbres en fleurs. C’est un rite joyeux et mélancolique puisque la floraison des cerisiers est le symbole du bonheur fugitif et de la beauté éphémère.
Prunus Shirotae jardin des Plantes Paris

*Prunus Shirotae 5 avril 2010

 

« Le cerisier n’est au paroxisme de sa beauté que deux semaines environ. Ensuite les pétales tombent et forment un tapis blanc qui couvre le sol et se désintègre. Les japonais de Paris sont heureux de voir le cerisier en fleurs du jardin des Plantes. Ils retrouvent ainsi un peu de leur coutume ». 

Prunus Shirotae jardin des Plantes Paris 

*Prunus Shirotae 25 avril 2013

J’ai raté la floraison du Prunus Shirotae cette année. Mes photos s’étalent sur trois années, elles suivent l’évolution de l’arbre d’avril à mai.

Prunus Shirotae jardin des Plantes Paris
*Prunus Shirotae 6 mai 2011

 

Sources : sur site

 

Jardin des Plantes Paris

Jardin des Plantes Paris
place Valhubert
Paris 5ème
Métro, RER Austerlitz

Jardin des Plantes Paris

Hier il faisait beau et chaud à Paris, le ciel était d’un bleu limpide,l’idéal pour une balade nature au Muséum. Le jardin des Plantes est un enchantement, c’est une explosion de couleurs.

Jardin des Plantes Paris
Les arbres sont en fleurs, dont les cerisiers du Japon qui nous offrent un splendide spectacle.La floraison ne dure pas longtemps, c’est le moment d’en profiter.

Jardin des Plantes Paris
Cerisier du Japon Prunus serrulata Lindl
gr. sato-zakura Rosaceae

Au fond la Grande Galerie de l’Evolution

 

Jardin des Plantes Paris

Prunus cerasus L « Montmorency »Cerisier de Montmorency
Rosaceae

Ses fleurs sentent très bon

 

Jardin des Plantes Paris

Prunus sp. Rosaceae

 

Jardin des Plantes Paris

Malus spectabilis (ait.) borkh
Asie : montagnes de Chine

 

 

 Jardin des Plantes Paris   

Cerisiers du  Japon, en toile de fond la Galerie de paléonthologie.  

Jardin des Plantes Paris

 

RedBall Project Paris Canal Saint Martin

RedBall Project Paris

Canal Saint Martin Passerelle de la Grange aux Belles

10ème arrondissement

Métro République

RedBall Project Paris

Un canal qui a pris quelques c0uleurs dimanche après-midi.

La RedBall poursuit son voyage dans Paris : après Beaubourg, l’Hôtel de Ville, la passerelle Simone de Beauvoir, la voici qui s’est posée, par cette chaude journée ensoleillée, passerelle de la
Grange aux Belles, canal Saint Martin.  

RedBall Project Paris

Enormément de monde pour profiter de la fraîcheur des rives du canal, mais aussi pour voir cette fameuse boule rouge.   

RedBall Project Paris

 

A « red moment » with Kurt Perschke

L’artiste est venu à Paris fin février pour faire un repérage des lieux, et voir où installer sa célèbre « Red Ball ».

RedBall Project Paris

Entretien avec Kurt Perschke 

Comment est née l’idée du « RedBall Project » ?

RedBall Project Paris

L’idée est née à Saint Louis en 2001. J’y vivais à l’époque et on m’a sollicité  pour imaginer un projet d’installation artistique public. Curieusement ce sont les sites les moins glamour de
la ville, ceux devant lesquels on s’attarde  rarement, qui m’ont inspirés. Afin que tout le monde puissent les regarder, comme moi, avec un autre point de vue, il fallait attirer l’attention
: l’idée d’une énorme boule rouge coincée sous un pont m’est venue une nuit.

RedBall Project Paris

C’est l’année suivante, quand RedBall a débarqué à Barcelone que le projet a réellement débuté. Car dès que le passant réagit devant la boule ou se met à imaginer une autre localisation, de
spectateur, il devient acteur à part entière du projet. C’est cela qui m’intéresse : l’interaction. Le projet n’a en effet de sens que s’il est mobile et s’il engage le public.

RedBall Project Paris
Pourquoi avoir choisi une boule rouge ?
Qu’est-ce que cela évoque pour vous, une bille de clown ?
L’humour est évidemment un élément important du projet. Pas parce qu’il s’agit plaisanterie mais parce que l’humour rapproche les gens, leur permet de partager quelque chose et les inclut tout
naturellement dans la performance. J’ai choisi une boule parce que c’est une forme simple, ronde, basique, facile d’accès et parce qu’elle évoque le jeu. Sa taille monumentale provoque
l’attention et implique que l’on regarde différemment l’espace. Je ne joue pas simplement avec elle, je joue surtout avec l’architecture d’une ville.

  RedBall Project Paris

Merci à RedBall Project

sources : RedBall Project

       

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+