Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour juillet, 2013

Incendie à l’Hôtel Lambert Ile Saint Louis Paris

Que reste-t-il de l’hôtel Lambert ?

 

Suite à vos comms, je n’accable pas le Cheikh, je relate juste les faits donnés dans les journaux, à prendre avec grande prudence,
nous ne savons pas réellement ce qu’il en est.

Il a subi une perte avec cet incendie, inutile d’en rajouter.


De nombreux décors «sauvés» de l’incendie
Le ministère de la Culture a annoncé que «de nombreux décors remarquables ont été sauvés grâce à l’intervention des pompiers, sous la conduite de spécialistes du patrimoine». Selon l’inventaire
du ministère, «les décors de la galerie d’Hercule de Le Brun, les décors de grisaille d’Eustache Le Sueur et de son école, les éléments anciens des décors de la chambre des Muses et du cabinet de
l’Amour et plus particulièrement le plafond de Simon Vouet et les voussures de François Perrier», ont pu être préservés.

Hôtel Lambert PARIS

*Si j’ai bien compris le Cabinet des Bains, où Voltaire résidait, se trouve à la fenêtre du haut de la tourelle. 

 

La préservation de ces décors «s’explique notamment par la qualité des restaurations menées sur l’édifice ces deux dernières années, en particulier le renforcement de tous les planchers», fait-on
valoir rue de Valois. Le principal dommage causé par l’incendie concerne le cabinet des bains, chef-d’oeuvre d’Eustache Le Sueur, détruit en presque totalité. Les décors de Le Sueur mêlaient des
dieux et des nymphes, aujourd’hui méconnaissables et irrécupérables.
Rien ne subsiste par ailleurs de la couverture et de la charpente d’où est partie l’incendie; sauf un trou béant.

Hôtel Lambert PARIS

*Sur cette photo du 21 novembre 2009, on a une idée de l’importance de l’hôtel Lambert, qui sétend de la tourelle jusque derrière le petit pavillon
blanc. Sur les photos d’hier, il est caché derrière les palissades.

 

«La structure est fragilisée, puisqu’un escalier et un fronton sur la partie centrale se sont en partie effondrés», indique le lieutenant-colonel des pompiers, Pascal Le Testu. Tout était 
détrempé, les pompiers se sont ingéniés à pomper l’eau afin qu’elle ne s’infiltre pas, et ne détruise pas les pièces situées au premier étage. Parmi lesquelles il y a une galerie, dite galerie
d’Hercule, peinte par Charles Le Brun, premier peintre du roi Louis XIV, qui s’illustrera dans la galerie des Glaces de Versailles. Elle aurait été endommagée par la fumée et pourrait être très
abîmée à terme par les infiltrations d’eau.


«Tout n’est pas détruit, il faut prendre du recul et ne pas céder à l’angoisse», avoue de son côté, Alain-Charles Perrot, l’architecte en charge de la rénovation de l’hôtel particulier pour le
compte de la famille al-Thani. «Nous allons sécher doucement les murs et les décors pour qu’ils n’éclatent pas, et prendre le temps d’une nouvelle restauration», explique-t-il.
Il faudra au moins deux ans pour le restaurer. Les propriétaires qataris et l’État s’y engagent.


La piste accidentelle privilégiée

Hôtel Lambert PARIS

Des témoins « évoquaient un feu de cheminée (sic) commencé chez un voisin ; d’autres une négligence sur un chantier où les ouvriers travaillaient parfois la nuit. Il semble, selon les pompiers,
que la cause accidentelle soit la plus probable, le feu ayant démarré entre la toiture et le plafond, endroit difficile d’accès. Mais le mélange de puissance et de discrétion, apanage de la
famille al-Thani, donne lieu à toutes sortes de rumeurs autour d’un possible geste criminel.


Cet accident intervient alors que l’hôtel était en passe d’être totalement rénové, après trois ans de travaux conduits dans le plus grand secret, le bâtiment n’étant pas public. Près de 50
millions d’euros devaient être injectés dans sa restauration et celle de ses décors prestigieux. L’hôtel mis à neuf devait être «livré», selon l’expression des architectes, à la fin de l’année.
«Les propriétaires ont fait savoir qu’ils mettraient tout en œuvre pour que l’hôtel retrouve son lustre», a indiqué Aurélie Filippetti avant d’affirmer que «les conservateurs de l’État ainsi que
nos experts les y aideront». »

Hôtel Lambert PARIS

En 2009, des travaux inadaptés à un lieu classé monument historique créent une violente polémique. « Il faudra au minimum un an, voire deux, pour que les dégâts soient réparés et que la famille
puisse reprendre possession des lieux. Cette fois-ci, elle sera assurée du soutien de tous ».


J’ai parlé à une habitante du quartier, le sentiment qui domine est bien des travaux de restauration entrepris sans autorisations, et non conformes.
Les passants et les riverains s’arrêtent, désolés par ce triste spectacle, surtout quand on songe aux peintures détruites.

lefigaro.fr, le monde.fr, le parisien.fr

 

Par chance j’avais des vieilles photos de l’Hôtel Lambert, prises en novembre 2009.

Incendie à l’Hôtel Lambert Ile Saint Louis

Hôtel Lambert
2 rue Saint Louis en l’Ile
Paris 4ème
Métro Pont Marie

 

L’hôtel Lambert ravagé par les flammes
L’hôtel Lambert est le joyau de l’Ile Saint Louis, un  trésor d’architecture classé monument historique en 1862. Dans la nuit du mardi 9 au mercredi 10 juillet, les combles et la toiture de
l’hôtel Lambert étaient ravagés par les flammes. Les riverains se désolaient de voir ce trésor d’architecture rongé par un incendie dont les causes seraient d’origine accidentelle.

Hôtel Lambert PARIS

*Ici 2 rue Saint Louis en l’Ile

 

L’incendie qui a fait rage a causé des dommages irréversibles a confirmé la ministre de la culture Aurélie Filippetti, qui s’est rendue sur place. L’incendie, qui s’est déclaré dans la toiture de
l’hôtel particulier et a été maîtrisé mercredi à l’aube, « a porté des atteintes très graves à un élément essentiel du patrimoine de Paris ».

Hôtel Lambert PARIS

Parmi ces dégâts, les peintures du Cabinet des bains, réalisées sur place par Eustache Le Sueur au XVIIe siècle, « car le toit s’est effondré et il a été entièrement détruit ». Pour le maire de
Paris, Bertrand Delanoë, « c’est une épreuve sur le plan du patrimoine, c’est un hôtel particulier absolument exceptionnel ».

Hôtel Lambert PARIS

Les pompiers, au nombre de 140, sont arrivés sur place vers 1h30, ils ont réussi à circonscrire l’incendie, qui n’a fait aucune victime,  aux alentours de 7h30. Ce furent plusieurs heures de
lutte contre les flammes qui ont longtemps menacé de se propager aux bâtiments adjacents à la pointe de l’île Saint-Louis, dans le 4e arrondissement.

Hôtel Lambert PARIS

Pour atteindre certaines parties du bâtiment, les pompiers ont été obligés de détruire sa tourelle, élément central du monument. Sophie Pons, une riveraine qui fait partie des voisins qui ont été
sommés d’évacuer leurs appartements, est bouleversée. «Il y a encore du feu à l’intérieur, pour l’instant on est noyés dans la fumée», se désolait-elle sur France Info.

Hôtel Lambert PARIS

Après le sinistre, le Cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani, propriétaire de l’hôtel Lambert, s’ést dit «déterminé à continuer sa restauration», «pour préserver la beauté de ce magnifique exemple
de l’architecture française». Bertrand Delanoë estime que les travaux de reconstruction s’élèveraient à près de 130 millions d’euros, Le tout à la charge des propriétaires de l’hotel particulier,
l’État se contentant d’une aide d’expertise.

Hôtel Lambert PARIS
 


Rappel historique

L’hôtel, construit en 1642-1644 pour le compte de Jean-Baptiste Lambert, conseiller secrétaire du roi, par Louis Le Vau, tout jeune architecte, connut très rapidement la célébrité, tant pour
l’excellence de sa distribution et de son architecture, que pour la qualité et la richesse de ses décors peints dus au génie des peintres Eustache Le Sueur et Charles Le Brun.

Hôtel Lambert PARIS

Louis Le Vau innove de multiples façons dans la conception de l’hôtel. Le terrain de petite surface offre la plus belle vue de l’île, Louis Le Vau va surélever le jardin à hauteur du premier
étage afin d’offrir un panorama dégagé. La galerie, élément traditionnel des maisons de marque, réminiscence des galeries italiennes du XVIe siècle, longe ce jardin, se termine par une série de
fenêtres panoramiques en abside et par un balcon.

La cour en contrebas donne accès aux courettes où se
trouvaient les écuries.Le reste de l’hôtel s’organise de façàn plus traditionnelle autour de la cour qui s’ouvre sur la rue par un vaste porche.

Hôtel Lambert PARIS

L’originalité de la conception générale venant du fait que cour et jardin ne sont pas axés l’un derrière l’autre mais côte à côte. Le logis principal, destiné à l’apparat, se trouve dans l’aile
droite, les logis privés dans l’aile gauche et le corps central est occupé par un escalier monumental.

Cet hôtel bâti au XVIIe siècle, durant tout le cours de son existence, a été le lieu de multiples modernisations et de nombreuses transformations. Il fut ainsi l’objet durant la première moitié
du XVIIIe siècle d’une grande campagne de réhabilitation visant à lui procurer le confort nécessaire  au nouvel art de vivre de la société aristocratique.


Voltaire participa à la vie de l’hôtel, ses appartements intégraient le Cabinet des Bains, peint par Le Sueur.

Hôtel Lambert PARIS

Il connut au XIXe siècle plusieurs remaniements et restaurations .Propriété des princes polonais de la famille Czartoryski, il devint le centre d’une vie mondaine florissante, recevant la visite
de Chopin, d’Eugène Delacroix, de George Sand…

Il obtient son inscription sur la liste des Monuments Historiques en 1862.
En 1947, sous la supervision de Jacques Dupont, inspecteur proncipal des Monuments Historiques, y fut entrepris une grande et exhaustive restauration des décors.Le XXe siècle renoua avec ce passé
glorieux, après la seconde guerre mondiale, sous l’égide des deux grands amateurs d’art et esthètes que furent Arturo Lopez-Willshaw et le baron Alexis de Redé.
L’hôtel fut racheté par le Baron Guy de Rotschild en 1075 lorsque la famille Czartoryski le mit en vente.

Hôtel Lambert PARIS

Il a été racheté par le frère de l’émir du Qatar en 2007 à la famille Rothschild qui l’occupait depuis 30 ans.  Il appartient aaujourd’hui au Cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani. 
 

J’aurais préféré vous présenter l’hôtel Lambert dans d’autres circonstances.

La suite demain : que reste t-il de l’hôtel Lambert? 

 

 

 

Fontaine Stravinski Paris

Fontaine Stravinski
L’oiseau de feu

Place Stravinski Paris 4ème

Sculptures-fontaine Niki De Saint-Phalle

Fontaine Stravinsky

*L’oiseau de feu, le serpent, la clé de sol, le vie (corne d’abondance, l’éléphant

 

Contexte artistique

Fontaine Stravinsky

*L’amour, l’oiseau de feu, la grenouille, le serpent, le coeur, la mort, le rossignol. 

 

Jean Tinguely et Niki de Saint-Phalle font partie du groupe des Nouveaux réalistes. Les nouveaux réalistes prennent position pour un retour à la réalité, sans figuration, et préconisent
l’utilisation d’objets prélevés dans la réalité quotidienne puis assemblés transformés ou accumulés.

Fontaine Stravinsky

Dans le domaine musical, Igor Stravinsky apparaît comme un révolutionnaire par la polyphonie, la complexité harmonique, les ruptures continuelles, qu’il utilise dans son oeuvre. Plusieurs de ses
compositions s’intitulent « mouvements ». Les critiques disent
de son oeuvre qu’elle est colorée.

Fontaine Stravinsky

La fontaine Stravinski est à l’image de sa musique, colorée.
Elle se marie merveilleusement bien avec les tuyaux rouges, verts, bleus et blancs de Beaubourg.

 
Fontaine Stravinsky

La fontaine dans la ville

Fontaine Stravinsky

Généralement, une fontaine est un lieu de repos et de rencontre dans la ville. La fontaine Stravinski n’est pas seulement un lieu de passage, tout est fait pour qu’on s’y arrête : des bancs sont
intégrés dans la base de la fontaine, tournant le dos aux sculptures. Le bassin est peu élevé, comme une invite à y trmeperles pieds, et il n’est pas rare qu’un chien y joue, ou qu’un enfant y
fasse voguer un jouet.
La fontaine devient alors un mobilier urbain fonctionnel autant qu’artistique.

 
Fontaine Stravinsky

Toujours cette belle lumière d’automne. La critique est en effet aisée, et j’entends dire sans arrêt que les couleurs « Canon » ne sont pas belles, pas naturelles. Eh bien je peux vous
assurer que les couleurs que vous voyez sur mes photos sont telles que je les ai vues, sous ce soleil automnal !

 

Mr Delanoë, quand allez vous enlever ces poublles hideuses, qui gâchent les photos,… et le paysage?!!!!

Fontaine Stravinski Paris

Fontaine Stravinsky
L’Amour
Place Igor-Stravinski Paris 4ème

entre Beaubourg (Centre Georges Pompidou) et l’église Saint Merri

Artistes et auteurs : Jean Tinguely (1925-1991) et Niki de Saint-Phalle (1930-2002) année : 1983
Matériaux : Aluminium, acier et moteurs pour les sculptures de Jean Tinguely. Polyester armé de fibres de verre et structure en acier pour les sculptures de Niki de Saint-Phalle.

Fontaine Stravinsky l'Amour

*Au fond la vieille église moyen-âgeuse Saint-Merri, de style gothique flamboyant.

 

Fontaine Stravinsky l'Amour
 

*A noter, le nom du restaurant : Brise-Michette : en effet nous sommes ici rue Brise-Miche !

 

La fontaine Stravinsky, ou Fontaine des Automates,a été réalisée conjointement par Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle. Elle évoque l’oeuvre musicale du compositeur russe Igor Stravinski.Elle
se situe place Igor Stravinski, près de l’IRCAM (le centre de recherche en musique contemporaine), et entre Beaubourg et l’église Saint-Merri.

Fontaine Stravinsky l'Amour

Elle se compose de seize sculptures rendant hommage aux compositions du musicien. Sept sont de Jean Tinguely, six de Niki de Saint-Phalle et trois des deux artistes. C’est une oeuvre en
mouvement. Les sculptures des deuxauteurs, toutes mécaniques, noires ou colorées sont mobiles et/ou animées par les jets d’eau.

Fontaine Stravinsky l'Amour

L’Amour est une oeuvre de Niki de Saint-Phalle.

 

La Fontaine Stravinsky est une commande publique, de Jacques Chirac, alors Maire de Paris, en partenariat avec le Ministère de la culture et le Centre Georges Pompidou.
C’est Pierre Boulez,fondateur et directeur de l’IRCAM, qui est à l’origine de cette oeuvre,en hommage à Igor Stravinski.


Les deux artistes, malgré leur style très différent, ont créé une oeuvre particulièrement réussie, qui gère l’hétérogène et parvient à une complémentarité.Ils ont privilégié l’hommage à l’oeuvre
musicale, plutôt
que de le représenter sous la forme d’une statue .

Fontaine Stravinsky l'Amour

« Le contraste a été l’un des secrets de notre collaboration. Je faisais en sorte que mes couleurs soient encore plus vives pour que sa ferraille paraisse plus foncée ». Niki de Saint Phalle

 

Les oeuvres musicales qui ont inspiré les deux artistes :
« L’oiseau de feu » (1910), « Le Sacre du Printemps » (1918), « Les
Noces de Petrouchka » (1911), « Ragtime » (1918), « Le Renard » (1916).
On y trouve des éléments de l’oeuvre du compositeur : la clé de sol, le rossignol, le serpent, l’oiseau de feu, l’éléphant, la mort, l’amour…

Fontaine Stravinsky l'Amour

*A droite, le Chuuuttt !!! Jef Aérosol

 

Rôle du son
La fontaine Stravinski se regarde, et s’écoute.
« Jaillissante, ruisselante, éclaboussante, clapotante, l’eau est sonore ; chaque jet a sa direction, parfois inattendue, oblique et déviée ; parfois aussi, le vent se met de la partie, arrosant
les passants. Le bruissement de ces multiples jets offre un fond sonore, qui évoque des rythmes, si on y prête attention. Mais, contrairement aux fontaines classiques,
où l’on entend un rythme régulier, ici le passant est surpris par la diversité des jets d’eau et de leur trajectoire, provoquant un « mélange »de rythmes variés ».

Fontaine Stravinsky l'Amour

*Derrière à droite c’est l’IRCAM.

 

« Le son bouleverse les conditions du spectacle visuel : il introduit une autre perception, qui choque, agresse, surprend;il remet en question les données de la senation visuelle, nous empêchant
de fixer intellectuellement l’image animée en l’insérant dans un concept visuel ».
Jean Tinguely


Fontaine Stravinsky l'Amour

Sources : storage.canalblog.com/

 

Photos prises en novembre 2012, avec une luminosité particulière. D’où ces couleurs. Après, tout dépend des réglages que l’on fait, j’ai joué avec cette
lumière particulière pour en accentuer les couleurs. 

L’Arbre des Voyelles Giuseppe Penone

L’Arbre des voyelles

Jardin des Tuileries Paris 1er

Giuseppe Penone (1947) avec la collaboration de Pascal Cribier, architecte paysagiste
2000, bronze patiné, arbres
Commande publique de l’Etat 1999
Un arbre gît, comme arraché par un vent puissant, dans un rectangle de verdure du Jardin des Tuileries. Un arbre victime de la tempête de 1999?

L'Arbre des voyelles de Giuseppe Penone

Le passant en le découvrant y voit dans un premier temps le signe de la négligence des jardiniers, qui l’ont laissé là où la tempête l’a couché. La curiosité le pousse, car l’arbre déraciné
s’oppose à la perfection classique des parterres. En s’approchant, il prend conscience que ce n’est pas tout à fait un arbre, que la matière n’est pas vraiment du bois. Sa matière, plus
pérenne,  le rapproche des grands fossiles et lui assigne une dimension intemporelle . La découverte des greffes d’essences différentes qui s’élèvent de ses branches attise la curiosité.

L'Arbre des voyelles de Giuseppe Penone

L’illusion est parfaite. De loin, l’arbre des voyelles se confond avec la végétation. Sa force, liée à la violence des éléments, n’est pas sans nous rappeler les espaces forestiers ravagés après
la tempête.

L'Arbre des voyelles de Giuseppe Penone

Ce « tronc  échoué » est une oeuvre de Giuseppe Penone, qui a répondu à une commande du Ministère de la Culture et de la Communication en 1999. Il a été réalisé et déposé en 2000.

L'Arbre des voyelles de Giuseppe Penone

L’Arbre des voyelles est une sculpture en bronze réalisée à partir du moulage d’un chêne de 28 mètres déraciné dans la région de Turin. Ainsi, d’un arbre mort , Penone fait une oeuvre vivante en
devenir.
Cinq arbustes sont plantés au pied des cinqbranches de l’arbre couché. Du passé figé et fixé dans une empreinte de bronze renaissent cinq arbustes vivants, cinq «voyelles » , A-E-I-O-U.

L'Arbre des voyelles de Giuseppe Penone

Les cinq branches de l’arbre couché témoignent d’un passé qui sculpte lentement le présent au rythme des saisons . L’inerte dialogue avec le vivant. Penone suspend le temps , joue ici avec la
notion de pourrissement et d’intemporalité .

L'Arbre des voyelles de Giuseppe Penone

Penone affirme que le titre Arbre des voyelles n’a aucun rapport  avec le poème Voyelles d’Arthur Rimbaud.  En revanche, l’artiste présente comme une source d’inspiration l’hypothétique
alphabet des Druides, alphabet qui intègre des noms d’arbres. Prudemment , Penone ajoute que c’est une suggestion et en aucun cas la clef du titre. « Une légende de l’Égypte Ancienn selon laquelle
existerait une prière, le chant des voyelles, pour appeler ou exorter les forces de la nature apporte une autre parole possible aux lettres ».

L'Arbre des voyelles de Giuseppe Penone

 » Si j’ai utilisé le bronze, c’est parce qu’il est une fossilisation idéale du végétal. Le bronze a ses racines dans une culture qui est l’animisme et je ne peux penser qu’elle ait utilisé des
techniques qui n’étaient pas en liaison avec la brutalité de la nature. Enfin c’est un matériau qui, si on le laisse à l’extérieur, à toutes les intempéries, prend une oxydation dont l’aspect est
très similaire à celui de la feuille ou du fût des arbres. »
Giuseppe Penone

L'Arbre des voyelles de Giuseppe Penone

« Cette confrontation entre l’inerte et le vivant, ce recours à la perfection mimétique attisent le trouble pour convoquer la méditation. Ce processus conduit à s’interroger sur le rapport de
l’oeuvre au site et au spectateur ».

L'Arbre des voyelles de Giuseppe Penone

sources : www.arts-plastiques-st-ex.com/

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+