Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour août, 2013

Cinquième étage du Château de Vincennes

Le cinquième étage du Donjon du Château de Vincennes

 

Hier c’était la journée idéale pour faire la visite, sous un chaud soleil estival.

5e étage donjon du château de Vincennes

*J’étais tout là haut, à un peu plus de 50 mètres de hauteur ! L’escalier débouche sur une petite porte au niveau de la tour octogonale, sur sa gauche, là où j’ai mis une petite croix blanche.

 

J’ai fait la visite des Etages supérieurs du Donjon, habituellement fermés au public.  

5e étage donjon du château de Vincennes

*Il n’y a pas que les toits de Paris qui sont en zinc, ceux du donjon du château de Vincennes aussi ! A droite Vincennes, et bien sûr le bois de Vincennes, d’où émerge le rocher du zoo de Vincennes, actuellement fermé pour d’importants travaux de rénovation.

 

J’avais déjà fait la visite à mon arrivée à Paris, et avant la restauration du Donjon. Depuis il n’ouvre que très exceptionnellement ses parties hautes au public.

La visite est commentée par des agents du Château de Vincennes elle se termine par une lecture de paysage depuis la terrasse en fin de visite.

5e étage donjon du château de Vincennes
*Le bois, et le rocher du zoo de Vincennes.

 

La visite nous permet de mieux appréhender la vie quotidienne au Moyen-Age, ainsi que la vie des gardes et des prisonniers incarcérés dans le donjon.
5e étage donjon du château de Vincennes
*Le rocher en béton, qui va rester. Au final il ne sera pas détruit mais restauré. Emblême du zoo de Vincennes. c’est traditionnellement le rocher aux singes.

 

ATTENTION : une bonne forme physique est requise : il y a en effet 250 marches à monter, soit l’équivalent de douze étages.
Les marches sont en colimaçon, certaines un peu hautes, de plus en plus étroites à l’approche du sommet. Effectivement mieux vaut être en forme, mais c’est un privilège rare de voir les étages supérieurs du donjon, et d’admirer la vue, avec Paris au loin. 

5e étage donjon du château de Vincennes

*Ici l’hippodrome de Vincennes, où se court le célèbre prix d’Amérique.

 

Je peux vous dire que j’ai bien mal aux cuisses ce matin !!!

Quant au léger voile, c’est de la brume de chaleur, je ne veux pas entendre que c’est la pollution!!!!

 

Château de Vincennes la tour du Village

La tour du Village Château de Vincennes

Suite et fin de son histoire très riche, et toujours son décor sculpté exceptionnel.

  Château de Vincennes 5

*La tour du village côté intérieur, et la seconde horloge. Ici le décor est plus sobre 

Napoléon Ier qui décida de faire raser les tours du mur d’enceinte, pour y installer des pièces d’artillerie.

Château de Vincennes 5

*Il y avait probablement des statues dans les niches, je vais me renseigner. Sur la niche du milieu il y a cette inscription : « Restauré en 1865 et
1994 ».

 Château de Vincennes 5

Avant la Première Guerre mondiale, la tour du Village servit de magasin à l’artillerie et un corps de garde occupa le rez-de-chaussée. Puis ces dernières décennies, son sort n’étant pas scellé,
la tour du Village a connu de nouvelles affectations : accueil et le comptoir de vente, puis les ateliers du patrimoine de la Caisse nationale des monuments historiques et des sites,
établissement chargé de l’ouverture au public du monument, ont occupé la partie ouest du rez-de-chaussée, tandis qu’une antenne du poste de sécurité de la Défense demeurait dans la partie est.

Château de Vincennes 5

L’IVT (International Visual Theater) a longtemps résidé aux deux premiers niveaux du bâtiment. Un service dépendant du CNRS, le Bureau d’archéologie antique, se trouvait au troisième étage.

  Château de Vincennes 5

Au début des années 2000, dans l’attente de travaux de restauration intérieurs, la tour a été vidée de ces différents services et leurs occupants ont dû quitter les lieux. Quant au niveau qui
conserve le mécanisme de l’horloge, il reste inoccupé.

  Château de Vincennes 5

La tour du Village a fait l’objet d’importants travaux de restauration au cours des années 1990 et 2000. Ils ont concerné l’extérieur de l’édifice, les murs de façades, d’où plusieurs pierres
s’étaient détachées, chutant dans les fossés et sur le passage piétonnier, heureusement sans conséquences graves.

  Château de Vincennes 5

D’importantes études scientifiques (relevés des marques de tailleurs de pierre, entre autres) ont été menées, ainsi que des fouilles archéologiques, conduites par l’équipe de Jean Chapelot.

  Château de Vincennes 5

Le creusement des fossés a permis de retrouver le niveau ancien et de redécouvrir dans toute sa hauteur cette tour du Village, dont les superbes sous-sols voûtés communiquent de plain-pied avec
les fossés.

En 2003, le mécanisme du pont-levis a été remis en place, mais non pas en fonctionnement.

  Château de Vincennes 5

Longtemps une barrière avec gyrophare a barré l’entrée du château. Elle a été ôtée et remplacée par un plot amovible destiné à canaliser l’accès des véhicules. Les piétons empruntent la petite
passerelle qui conduit à l’ancien passage voûté percé dans le mur nord-ouest de la tour.

  Château de Vincennes 5

*Les visiteurs passent par la petite porte à gauche. 

Aujourd’hui la tour du Village a donc été vidée de ses occupants, et se visite lors des journées du patrimoine.

  Château de Vincennes 5

sources : http://www.vincennes.fr/

Château de Vincennes la tour du Village

Château de Vincennes

La Tour du Village

 

Le château de Vincennes a une particularité : la richesse de ses décors sculptés. La tour du Village en est un bel exemple.

En effet, outre la qualité de son architecture et l’ampleur de sa structure, l’élément le plus remarquable de la tour du Village réside dans son décor sculpté.

  Château de Vincennes 4

« Lieu de passage entre la ville et le château, dont elle constitue plus que jamais l’entrée principale, riche d’espaces à mettre en valeur, la tour du Village se dresse au-dessus des fossés nord
du château, le long de l’avenue de Paris, comme un signal d’appel à entrer dans le château, ce « vieux fort », en langage militaire, pour le distinguer du Fort neuf voisin, afin d’y découvrir un
patrimoine exceptionnel, témoin de dix siècles d’histoire de France. »

Château de Vincennes 4

*Les drapés font penser à ceux des Pleurants de Sluter.

La Tour du Village, avec ses 42 mètres de hauteur et son pont-levis, marque l’entrée du château. Son architecture et son décor sculpté sont exceptionnels. La Tour du Village est la seule tour qui
subsiste de l’enceinte du château, dans son élévation d’origine et en grande partie dans sa structure.

  Château de Vincennes 4

Ses nombreuses fenêtres, la présence à ses différents étages de cheminées monumentales, l’ampleur des salles et la beauté des décors attestent de l’affectation de cette tour.

Château de Vincennes 4

La tour du Village n’était pas une simple tour, ni un lieu de passage et de guet. Elle avait une fonction résidentielle, à l’entrée du château royal.

Vincennes 2933 BIS

Comme le précise Jean Chapelot, « La Tour du Village, d’une surface supérieure à celle du donjon », est « d’une qualité exceptionnelle et elle devait abriter au premier étage, dans un appartement
d’une qualité et d’une ampleur remarquables, un personnage de premier plan ».

La Tour du Village servait de logement au « capitaine » du château.

Deux horloges, faites par Pépin, horloger à Paris.

Château de Vincennes 4

Le nom de Lepaute figure sur les deux cadrans, mais avec des dates différentes, l’un 1768, l’autre 1818. Au début des travaux, un seul cadran avait été prévu, sur la cour du château, destiné aux
militaires, mais les habitants de Vincennes en réclamèrent un du côté de la ville, d’où l’installation d’un second cadran sur le côté nord de la tour en 1822.

Château de Vincennes 4

Les décor sculpté de la tour du Village.

Château de Vincennes 4

C’est Napoléon Ier qui décida de faire raser les tours du mur d’enceinte, pour y installer des pièces d’artillerie. Deux tours seulement échappèrent à la destruction : la tour du Bois,
transformée en arc de triomphe par Louis Le Vau au XVIIe siècle, et la tour du Village.

Malheureusement, des ouragans frappèrent à plusieurs reprises le château au cours de l’hiver 1818 (les 12 janvier, 18 février et 7 mars). Ils endommagèrent sérieusement la tour du Village,
arrachant tous les plombs de la toiture, et enlevant un quart du faîtage.

  Château de Vincennes 4

Les architectes chargés de réparer ces dégâts établirent, pour supporter une nouvelle charpente de la toiture, une voûte surbaissée en briques, dont les points d’appui manquaient de solidité.

Sous le Second Empire, la tour du Village abritait les prisons et les salles de police militaires. « Une catastrophe endeuilla les lieux et ses occupants. Dans la nuit du 28 au 29 novembre 1857, à
2 heures et demie du matin, la tour s’écroula, faisant 18 victimes. C’est la voûte en briques, mal reconstruite, qui s’effondra la première, entraînant la chute d’une seconde voûte, puis celle
des planchers qui divisaient en trois niveaux la salle du premier étage, subdivisée en cellules. Celles-ci n’étaient heureusement pas toutes occupées à ce moment-là.

  Château de Vincennes 4

Le maréchal Magnan, ministre de la Guerre, et le général Soumain, commandant de la place de Paris, dirigèrent eux-mêmes les travaux de recherche et de déblaiement. Après cette catastrophe,
Viollet-le-Duc fut chargé de la restauration de la tour du Village, dont les travaux durèrent sept ans.

Château de Vincennes 4

Comme l’a relevé François de Fossa, « presque toutes les sculptures furent refaites ou restaurées à ce moment ». » (Ce qui explique le bestiaire ! Il est l’auteur d’un bestiaire célèbre, celuide
Notre-Dame)

J’ai visité l’intérieur de la tour du Village, mes photos sont sur le disque dur qui est tombé. Alors il vous faudra attendre un peu pour voir l’intérieur! 

sources : http://www.vincennes.fr/

Evasion du Duc de Beaufort du donjon du château de Vincennes

Evasion du donjon du château de Vincennes

Le donjon a servi de prison. Le château était une forteresse imprenable dont on ne s’échappait pas. Pourtant un homme s’est fait la belle ! Il s’agit de François de Bourbon-Vendôme, duc de
Beaufort.

Château de Vincennes 3

Sur les grilles qui ferment l’enceinte, un plaque commémorative rappelle cet évènement.

Château de Vincennes 3

Né le 6 janvier 1616  à Paris François de Bourbon-Vendôme est un cousin de Louis XIV. Leur grand-père est Henri IV, surnommé le Vert-Galant à cause de ses nombreuses maîtresses.

A la différence de son cousin Louis XIV, François de Bourbon-Vendôme est issu de la branche illégitime : son père, César de Bourbon était le fils d’Henri IV et de sa maîtresse Gabrielle
d’Estrées.

Le duc de Beaufort a organisé fin août 1643, la cabale des Importants, ou conjuration des Importants.

Il s’est fait aider de son père et d’autres « grands » de l’époque, dont Henri II de Guise, duc de Guise. Il devra s’exiler en Angleterre pour fuir la colère de Richlieu, il ne reviendra en France
qu’en 1642, à la mort du cardinal.

Plus tard, il complotera contre Mazarin, jugé trop hostile à la noblesse. Il prévoira de l’assassiner pour le remplacer par un proche, Augustin Potier, l’évêque de Beauvais. Il mandate pour cette
action ses fidèles François le Dangereux, seigneur de Beaupuis et les frères Campion, Alexandre et Henri.

Mazarin a eu vent de la conspiration. Furieux, il fait arrêter le duc de Beaufort en 1643 et emprisonner au donjon du Château de Vincennes. Mazarin n’avait pas envie de voir le prisonnier
s’échapper, aussi le duc de Beaufort n’était jamais seul, plusieurs gardes étaient affectés à sa sureillance étroite.

Château de Vincennes 3

De plus les murs de la contrescarpe mesurent 389 m sur 226 m, les fossés sont larges  de 25,50 m sur les grands côtés est et ouest, de 29,50 m sur les petits, et profonds d’environ 11
mètres.

Pourtant, grâce à la complicité de certains gardes, d’une aide extérieure,  et à la faveur d »un jeu de paume, François de Bourbon-Vendôme s’évadera du donjon le 2 septembre 1648, et en
1649, contestataire dans l’âme, il deviendra un membre actif de la Fronde!

Comme en 1643, il dénonce la politique de Mazarin et sa tyrannie sur le peuple français. Alexandre Dumas racontera cette évasion dans son roman Vingt ans après.

Extrait :

« Grimaud, marchant devant, traçait le chemin qu’on avait à suivre le soir. Le jeu de paume était dans ce qu’on appelait l’enclos de la petite cour du château. C’était un endroit assez désert, où
l’on ne mettait de sentinelles qu’au moment où M. de Beaufort faisait sa partie ; encore, à cause de la hauteur de la muraille, cette précaution paraissait-elle superflue.

Château de Vincennes 3

{…}

Enfin l’on arriva au jeu de paume. Il était parfaitement désert, pas de sentinelles, personne aux fenêtres.

Le duc courut au rempart et aperçut de l’autre côté des fossés trois cavaliers avec deux chevaux en main. Le duc échangea un signe avec eux, c’était bien pour lui qu’ils étaient là.

Pendant ce temps, Grimaud attachait le fil conducteur. Ce n’était pas une échelle de corde, mais un peloton de soie, avec un bâton qui devait se passer entre les jambes et se dévider de lui-même
par le poids de celui qui se tenait dessus à califourchon.

– Va, dit le duc.

– Le premier, Monseigneur ? demanda Grimaud.

Sans doute, dit le duc ; si on me rattrape, je ne risque que

la prison ; si on t’attrape, toi, tu es pendu.

– C’est juste, dit Grimaud.

Et aussitôt Grimaud, se mettant à cheval sur le bâton,

commença sa périlleuse descente ; le duc le suivit des yeux avec une terreur involontaire ; il était déjà arrivé aux trois quarts de la muraille, lorsque tout à coup la corde cassa. Grimaud tomba
précipité dans le fossé.

Le duc jeta un cri, mais Grimaud ne poussa pas une plainte ; et cependant il devait être blessé grièvement, car il était resté étendu à l’endroit où il était tombé.

Aussitôt un des hommes qui attendaient se laissa glisser dans le fossé, attacha sous les épaules de Grimaud l’extrémité d’une corde, et les deux autres, qui en tenaient le bout opposé, tirèrent
Grimaud à eux.

Château de Vincennes 3

– Descendez, Monseigneur, dit l’homme qui était dans la

fosse ; il n’y a qu’une quinzaine de pieds de distance et le gazon est moelleux.

Le duc était déjà à l’oeuvre. Sa besogne à lui était plus difficile, car il n’avait plus de bâton pour se soutenir ; il fallait qu’il descendît à la force des poignets, et cela d’une hauteur
d’une cinquantaine de pieds. Mais, nous l’avons dit, le duc était adroit, vigoureux et plein de sang-froid ; en moins de cinq minutes, il se trouva à l’extrémité de la corde ; comme le lui avait
dit le gentilhomme, il n’était plus qu’à quinze pieds de terre. Il lâcha l’appui qui le soutenait et tomba sur ses pieds sans se faire aucun

mal.

Aussitôt il se mit à gravir le talus du fossé, au haut duquel il trouva Rochefort. Les deux autres gentilshommes lui étaient inconnus. Grimaud, évanoui, était attaché sur un cheval.

– Messieurs, dit le prince, je vous remercierai plus tard ; mais à cette heure, il n’y a pas un instant à perdre, en route donc, en route ! qui m’aime, me suive !

Et il s’élança sur son cheval, partit au grand galop, respirant à pleine poitrine, et criant avec une expression de joie impossible à rendre :

– Libre !… Libre !… Libre !…

Château de Vincennes 3

http://enviedhistoire.canalblog.com/

wikipedia et

Vingt ans après, d’Alexandre Dumas, chapitre XXV  : Un des quarante moyens d’évasion de Monsieur de Beaufort

 

Les photos montrent l’endroit précis d’où François de Bourbon-Vendôme, duc de Beaufort s’est évadé.

Château de Vincennes

Château de Vincennes

 

Un chantier coûteux

Pour protéger Paris, le roi Charles V a transformé Vincennes en place forte.

 

Ce fut un chantier immense et très coûteux. Selon quelques documents conservés, le chantier coûta au roi, entre 1361 et 1380,  plusieurs centaines de milliers de livres. Les dépenses
concernées englobait les travaux proprement dits mais aussi l’agrandissement

du Bois et les aménagements intérieurs des constructions, dont le coût a dû être fort élevé dans des bâtiments aussi luxueux que Vincennes.

En quelques années une grande enceinte protège le château.

Château de Vincennes 2

focale 10 mm

 

Rectangulaire, elle mesure plus de un kilomètre de long, neuf tours de

40 mètres de hauteur la défendent…

Le fossé qui entoure l’enceinte est large de 27 mètres, il est en eau jusqu’à la fin du XVIIe siècle. L’enceinte est l’équivalent d’une petite enceinte urbaine médiévale.

 

Mais le chef d’oeuvre de Vincennes c’est son donjon, 50 mètres de hauteur ! Il est d’une puissance et d’une élégnace incomparables.

Il fut édifié en très peu de temps, entre 1361  et 1369.

Château de Vincennes 2

*Le châtelet et sa cloche dont l’original est à la Sainte Chapelle

 

C’est presque un château à l’intérieur du château : cette tour carrée, massive est flanquée de quatre tourelles, est elle même flanquée d’une enceinte avec un châtelet qui en garde l’entrée.

 

Ce grand chantier royal dura de 1361 à 1410, ce fut certainement l’un des plus importants de l’époque. Les pierres provenaient de carrières situées à Charenton le Pont et à Conflans, au sud du
Bois et au pied du plateau surplombant la Marne, ainsi qu’à Gentilly et Ivry-Vitry sur Seine, sur la rive gauche de la Seine et aux portes de Paris.

Faute d’écrits, nous ignorons l’importance de la main d’œuvre. Quelques éléments permettent de se faire une idée.

Château de Vincennes 2

focale 10 mm

*La contrescarpe est vertigineuse, c’est là que se trouvait le nid des faucons crécerelles,  sur le côté face au pavillon du Roi. Au milieu la
Sainte Chapelle.

 

« En 1363, il y aurait eu sur le chantier quatre-vingts tailleurs de pierre, deux cents maçons, deux cents compagnons,  cent valets et trois cents voitures occupées à charrier les pierres.
Entre 1373 et 1380, un volume total de 350 000 mètres  cubes, plus le foisonnement, a dû être extrait pour établir les fossés du château. Pour construire le parement extérieur

de la courtine, la contrescarpe, les tours et une partie du parement intérieur de l’enceinte, on a utilisé environ 260 000 blocs de calcaire d’une hauteur d’un pied, d’une longueur moyenne de 80
cm, d’une épaisseur de 50 à 70 cm : cela signifie l’arrivée en moyenne de 130 blocs par jour ouvrable. À cela, il faut ajouter les matériaux nécessaires pour le blocage intérieur des murs et les
moellons du parement interne, plus les éléments particuliers que sont les pierres constituant portes, fenêtres, archères et contreforts ainsi que tous les éléments sculptés ».

 

La citadelle capétienne affirme ainsi sa puissance. Pour Charles V l’architecture est un moyen de renforcer son image, et de restaurer l’autorité royale, ce qu’il a réussi pendant son règne.
Quelques siècles plus tard Louis XIV fera Versailles…

Bien avant Louis XIV et son incroyable palais, le souverain réalise l’immense « pouvoir » de la pierre : Vincennes, le château du Louvre,

la Bastille.

 

Après Charles V, Vincennes sera l’une des principales résidences des souverains. Au XVII siècle le château connut d’importantes modifications.

Mazarin, désireux de posséder une place fortifiée pour Louis XIV, commande de nouveaux bâtiments à Le Vau, futur architecte de Versailles.

 

Château de Vincennes 2

A l’intérieur de l’enceinte, il fit séparer par une longue élégante galerie la partie classique de la partie médiévale.

Château de Vincennes 2

 * La galerie vue de l’autre côté.

 

La tour du bois fut transformée en arc de triomphe. C’est une des entrées du château, l’autre étant la tour des Salves, derrière la Sainte Chapelle.

Château de Vincennes 2

 

Hélas Louis XIV préféra Versailles…

Vincennes fut délaissé, Louis XVI envisagea même de le raser !

En 1777, on propose à Louis XVI une dépense de 300 0000 livres pour restaurer Vincennes. Le roi annote : « Est-ce que vous êtes fou, Monsieur Collet, de proposer quelques cent mille écus de
dépense dans un château qui n’est bon à rien et tout au plus à vendre? »

La forteresse devient alors une annexe de la Bastille : Diderot, Sade, ou Mirabeau y furent emprisonnés. Sous Napoléon, il servira de caserne et de fabrique à canons.Une fabrique de porcelaines
s’y est installée au XVIII e siècle. Enfin, depuis la Seconde Guerre mondiale, le château de Vincennes abrite le service historique de la Défense. Les trois armées y sont représentées : terre,
mer, air.

Château de Vincennes 2

Sources :

*Sources : hors-série collection de Détours en France, « le monde secret des châteaux forts ».

Connaissances des Arts, hors-série Nuémro 324, et http://www.chateau-vincennes.fr/

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+