Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour juin, 2014

Douce France C215 Galerie Itinerrance

Douce France C215

Galerie Itinerrance

7 bis rue René Goscinny Paris 13

Métro RER Bibliothèque François Mitterand

 

Le 20 juin j’étais invitée au vernissage de C215 à la Galerie Itinerrance.

Un petit avant-goût le son exposition…

Douce France C215 Galerie Itinerrance

La galerie Itinerrance a pris ses quartiers en 2004 à deux pas de la Seine, et de la Bibliothèque Nationale. Elle s’insère dans un tissu urbain en pleine expansion économique et culturelle. Son propriétaire est à l’origine de la formidable aventure de la Tour Paris 13. La Galerie Itinerrance est le lieu incontournable du Street Art. Ici, les oeuvres des artistes dont la renommée n’est plus à faire sont exposées. De Roa à Evol en passant par C215, M-city, Jana et Js, Logan Hicks, INTI, ou encore Sten et Lex, elle offre à découvrir ce qu’il se fait de mieux au niveau international. Oriignaires des Etats unis, d’Amérique du Sud, du Moyen Orient, d’Europe, d’Europe de l’Est ou simplement de France, ces artistes nous font voyager au cœur d’un univers riche et singulier. Chaque exposition est une nouvelle occasion de rendre hommage aux nouveaux chefs d’œuvres qui ornent les rues du monde.

 

Je ne vous présente plus Christian Guémy, alias C215, artiste Vitriot.

Sa marotte, décorer les boîtes aux lettres de Vitry sur Seine ! Nous les retrouvons à la Galerie Itinerrance.

Douce France C215 Galerie Itinerrance

Douce France C215 Galerie Itinerrance

Douce France C215 Galerie Itinerrance

Le pochoir de Chritiane Taubira occupe tout un pan de mur.

Douce France C215 Galerie Itinerrance

La notoriété de C215 a largment dépassé Vitry sur Seine. Quand il parle de son succès, C215 est encore étonné de sa notoriété dans le monde du street-art. « Je n’ai jamais cru que je serai artiste un jour. A la maison, ce n’était même pas considéré comme un métier. D’ailleurs, quand moi même j’ai commencé à faire du graffiti de manière sérieuse en 2006, il y avait quasi-personne qui en vivait autour de moi ».

Douce France C215 Galerie Itinerrance

Douce France C215 Galerie Itinerrance

« Autodidacte, C215 a étudié à l’université les Humanités dîtes classiques avec un parcours d’historien en prolongeant son cursus avec un master en Histoire de l’Art et un autre en Histoire de l’Architecture tout en travaillant pour l’encyclopédie des compagnons du devoir. Il les quitte afin de devenir chargé d’étude pour un syndicat de meubles et se lance dans la finance et le monde des marchés internationaux. 

Douce France C215 Galerie Itinerrance

Très vite, C215 est contacté par les premiers professionnels du street-art et est appelé à faire quelques vernissages. En 2008, d’une longue série, il fait sa première exposition à Sao Paulo qui s’intitule « Nina, mon amour. » Cependant, cette notoriété est encore aujourd’hui mal assumée par C215, qui malgré son statut d’artiste, s’est fait innombrablement arrêté par la police à travers le monde, pour la simple pratique de son art, non seulement illégitime mais illégal. « Quand on expose, on s’expose. A des risques, à des coups. La frénésie actuelle ne durera sûrement pas, et quand ce phénomène de convergence d’intérêt général sur le street-art s’évanouira, je prendrai enfin du temps pour me reposer un peu. » »

Douce France C215 Galerie Itinerrance

*Petite séance de dédicace de C215.

 

sources :

http://streetart-paris.fr/2013/04/sur-les-traces-de-c215-le-roi-du-scalpel/

http://itinerrance.fr/galerie/

Shadee K Rue Goscinny Paris

Shadee K

Rue René Goscinny

Paris 13

Métro RER : Bibliothèque François Mitterrand

 

Les ours de Shadee K

Shadee K (ou Kevinours ou Shadee kevinours) est originaire de Paris. Artiste reconnu, il est diplômé du secteur social, comme aide aux personnes dépendantes à domicile comme les personnes âgées et handicapées.Rue René Goscinny Paris 13 Shadee K

 

Une inspiration artistique et personnelle

Shadee K a commencé par le graff et le tag, avant de créer ses ours multicolores. Il a parsemé quelques peluches multicolores rue René Goscinny. 

Rue René Goscinny Paris 13 Shadee K

Ces outils préférés sont le collage sur papier, la peinture acrylique, le « Posca » (gros marqueur) ou encore le maquillage. Shadee K ne pose que des originaux, il ne fait pas de copie, ni de série et son travail est visible dans les rues de Paris principalement, et à Lyon également.

Pourquoi des ours?

Quand il a commencé à faire des graffitis, son ancienne copine lui donnait des ours en peluche comme cadeaux. « Elle était un fan et mon doudou dessins d’ours étaient pour elle. J’ai continué à les dessiner pendant trois ans et j’ai décidé de continuer. Ensuite, les gens ont commencé à m’appeler « kevinou » à l’école. J’ai ajouté la R et venu avec « Kevinours ». »Rue René Goscinny Paris 13 Shadee K

Origine du nom de l’artiste

« Shadee a été mon premier pseudo dans la communauté graffiti et, plus tard, j’ai juste ajouté le K. J’ai été élevé par une famille d’accueil kabyle. En Algérie, Shadee signifie «singe». Ma famille m’a donné ce nom parce que j’avais l’habitude de sauter partout comme un petit singe. »

sources :

http://www.streetartbio.com/#!shadee-kevinours/csd0

http://street-art-lyon.com/shadee-kevinours/

Rue René Goscinny Paris 13

Rue René Goscinny

Paris Rive Gauche

Paris 13e

Métro RER Bibliothèque François Mitterrand

La rue René Goscinny relie l’avenue de France et le quai Panhard et Levassor, où se trouvaient les anciennes usines automobiles. Elle est parallèle aux rues Primo Levi et Thomas Mann. La rue Goscinny, abrite la librairie Goscinny spécialisée dans la BD et plus spécialemment dans les albums de Goscinny. En mezzanine, un petit musée lui est dédié.

elle a été créée dans le cadre de l’aménagement de la Zac « Paris-Rive Gauche », elle s’appelait voie ED/13. Un arrêté municipal du 1 mars 2001 lui donne le nom dessinateur et scénariste de bande dessinée René Goscinny (Paris 14 août 1926 – Paris 5 novembre 1977), créateur d’Astérix, d’Iznogoud et du Petit Nicolas ainsi que le principal scénariste de Lucky Luke.Rue René Goscinny Paris 13

*Au bout de la rue, il y a … la Seine !

 

Rappel historique

Depuis que je suis à Paris, j’ai vu ce quartier du 13e arrondissement changer considérablement, au point que je ne le reconnais plus!

Il a quelques années encore, dans cette partie du 13ème arrondissement, on ne trouvait qu’une succession d’anciens terrains industriels en mal d’activité. C’est la création d’une zone d’aménagement concerté (ZAC) en 1991 qui a permis le lancement de cette opération Paris Rive Gauche.

Les premiers travaux Paris Rive Gauche démarrent en 1992, ans le secteur de Tolbiac, autour du chantier de la BnF.

Il a subi une profonde mutation. L’aménagement s’est fait tout autour de la BnF, site François Mitterrand,son bâtiment phare, sur une zone de 130 hectares qui s’étend de la gare d’Austerlitz jusqu’aux limites communales de la ville d’Ivry sur Seine.

L’opération Paris Rive Gauche est la plus grande opération d’urbanisme menée à Paris depuis les travaux haussmanniens du 19ème siècle.Rue René Goscinny Paris 13

Ainsi, de nouveaux quartiers ont émergé, rassemblant tous les équipements utiles à la vie quotidienne. Y voient progressivement le jour logements, bureaux et activités, commerces, services, écoles, équipements publics et culturels: peu à peu se tisse, s’imbrique et se complète tout ce qui fait d’une ville un lieu pour vivre. Un nouveau pôle universitiare a été créé.

Aujourd’hui, le quartier compte plus de 8 000 habitants qui bénéficient au fur et à mesure de l’épanouissement du quartier, des commerces et des services de proximité, où travaillent 20 000 salariés, 30 000 étudiants, professeurs, chercheurs et personnels administratifs. A terme, dans les années 2020, ce seront près de 20 000 habitants et 60 000 salariés qui se croiseront chaque jour à Paris Rive Gauche.

Dix hectares d’espaces verts seront créés et 2 000 arbres seront plantés dans les rues de Paris Rive Gauche. C’est ainsi qu’apparaissent de nouvelles rues, rectilignes, asptisées, sans âme, comme la Rue René Goscinny. Dans ce quartier, les rues ont des noms d’écrivains, d’intellectuels ou d’artistes, comme pour conjurer leur froideur.

Rues inanimées, avez-vous donc une âme? Au moins une!Rue René Goscinny Paris 13

Insolite

La rue René Goscinny se distingue des autres…On est dans l’ambiance dès la sortie du RER !Rue René Goscinny Paris 13

IMG_7484 ordralfabétix BIS

Rue René Goscinny Paris 13

Dans cette rue, la mairie de Paris a rendu hommage à René Goscinny, le très célèbre créateur des bande-dessinées « Obélix et Asterix », « Lucky Luke » « Iznogoud », « Le petit Nicolas » et « Oumpah-pah ».

Rue René Goscinny Paris 13

Rue René Goscinny Paris 13

Rue René Goscinny Paris 13

Rue René Goscinny Paris 13

*Les histoires inédites du Petit Nicolas, sur le mur de l’école.

 

Une joyeuse théorie de petits personnages qui ne demandent qu’à s’échapper de leur case.Rue René Goscinny Paris 13

 Rue René Goscinny Paris 13

Ainsi, des bulles de personnages de bande-dessinée sont accrochées aux poteaux de signalisation.Rue René Goscinny Paris 13

Rue René Goscinny Paris 13

Rue René Goscinny Paris 13

Des citations des personnages de Goscinny sont incrustées dans le bitume du trottoir. Cet hommage à l’un des plus populaires auteur de BD apporte une touche d’humour et une âme à cette rue.

Rue René Goscinny Paris 13

Rue René Goscinny Paris 13

 Rue René Goscinny Paris 13

Rue René Goscinny Paris 13

*Plaques scellées dans les trottoirs

 

La rue René Goscinny prend même l’allure d’un irréductible petit village gaulois !

 Rue René Goscinny Paris 13

sources : http://www.semapa.fr/Amenagement-urbain/Les-operations-en-cours/Paris-Rive-Gauche

1914-2014 : Stratégique Forêt !

1914-2014 Stratégiqqe forêt !

Hôtel de Ville de Paris

Paris 1er Métro Hôtel De Ville

 

Une fois de plus, le parvis de l’Hôtel de Ville nous offre une image insolite. 1914-2014 Stratégique Forêt !

1914-2014 Stratégique Forêt !

Un parcours évoquant une tranchée permet de découvrir de nombreux documents d’archives, photographies, plans, témoignages,  expliquant l’histoire du Camp retranché de Paris – vaste ensemble de fortifications édifié pour défendre la capitale et dont les vestiges subsistent aujourd’hui dans les forêts d’Ile-de-France.

1914-2014 Stratégique Forêt !

Deux cartes au sol retracent les fortifications expliquant l’histoire du Camp retranché de Paris – vaste ensemble de fortifications édifié pour défendre la capitale et dont les vestiges subsistent aujourd’hui. La forêt a joué un rôle très important, symboliquement une forêt a été recréée sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris.

1914-2014 Stratégique Forêt !

Deux forêts symboliques

A l’occasion de l’exposition une forêt symbolique a été reconstituée. La forêt, pourvoyeuse de bois, base arrière ou position de combat, la forêt a eu en effet un rôle stratégique dans la guerre 14-18. Ici, elle est symbolisée par des espaces végétalisés.1914-2014 Stratégique Forêt !

Durement éprouvée par les combats, la forêt de 1914 a su renaître et se développer en témoigne des troncs calcinés, mémoire des combats en zones forestières. 1914-2014 Stratégique Forêt !

La forêt de 2014, reconstituée pour l’occasion présente des essences diverses et d’arbres pouvant atteindre jusqu’à 5 mètres de hauteur.

A quoi servait le bois pendant la Grande Guerre? L’exposition « Stratégique Forêt. Du camp retranché de Paris à la ceinture verte » vous l’explique.

 

Il s’appelait Edouard.

Il était chasseur forestier. En 14, sa guerre à lui s’est déroulée dans les forêts de l’est de la France, non loin des tranchées.1914-2014 Stratégique Forêt !

1914-2014 Stratégique Forêt !

Son quotidien : gérer l’approvisionnement en bois de son régiment. Pour que les tranchées ne s’effondrent pas. Pour que les fours fonctionnent et que chacun puisse manger chaud. Pour que les scieries puissent produire tout ce qui serait nécessaire à la victoire : des lits pour le repos des hommes, des crosses de fusil pour les combats, des traverses de chemin de fer pour se déplacer, des hélices pour faire voler les avions …Il s’appelait Edouard et sans lui, la guerre n’aurait peut-être pas conduit à la victoire. Edouard était originaire de Paris.

1914-2014 Stratégique Forêt !

1914-2014 Stratégique Forêt !

Lorsqu’il est retourné dans la capitale en 19, après la démobilisation, il l’avait presque oublié : ici aussi, autour de la grande ville, des arbres avaient été coupés, des tranchées avaient été creusées, des canons avaient tonné.

D’accord, les Allemands n’ont pas pris Paris. Mais ils ne se sont arrêtés qu’à quelques dizaines de kilomètres. Qui s’en souvient ?

Après la guerre, Edouard est reparti travailler dans les forêts de l’est de la France. Pour réparer les dégâts, que les arbres fassent oublier les obus.

Des Edouard, il y en a eu plein les tranchées, plein les forêts.1914-2014 Stratégique Forêt !

1914-2014 Stratégique Forêt !

Et qui s’en souvient ? C’est pour faire découvrir ces aspects méconnus de la Grande Guerre qu’a été conçue l’exposition « Stratégique forêt ! Du Camp retranché de Paris à la ceinture verte ».1914-2014 Stratégique Forêt !

sources : www.paris.fr

1914-2014 : Stratégique Forêt !

Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris 

1914-2014 : Stratégique Forêt ! Du Camp Retranché de Paris à la ceinture verte

 

L’USAGE DE LA FORET ET DU BOIS PENDANT LA GUERRE

Sur le front, les forêts servent d’appui à la stratégie militaire. L’armée utilise le masque forestier pour se protéger, dissimuler des équipements, se déplacer. Pour faciliter le mouvement des troupes et les combats, les travaux des cartographes sont essentiels.

A la veille de la guerre, les militiares ne disposent au mieux que de cartes au 1:80 000. Le développement de la photographie aérienne va permettre d’obtenir des cartes spécialisées selon les besoins.1914-2014 : Stratégique Forêt !

*Organisation défensive sous forêt, col des Journaux, Vosges, novembre 1916

 

La forêt est aussi un gigantesque réservoir de bois. les besoins sont considérables, que ce soit pour se chauffer, cuire les aliments, construire et entretenir les tranchées.

1 km2 de front en forêt exige 3000 tonnes de bois pour le seul aménagement des ouvrages. Les scieries sont mobilisées. Les besoins s’accroissent encore avec le développement de l’aéronautique.1914-2014 : Stratégique Forêt !

*Fabrication de claies pour le renforcement des tranchées, bois d’Hauzy, Marne, juillet 1915

La forêt combattante

« L’Argonne! On s’est battu là comme on s’est battu nulle part. Sous le couvert impénétrable des arbres, dans l’ombre tôt venue des nuits, la lutte a eu là sa marque propre; car la guerre des bois n’est pas la guerre des plaines. »1914-2014 : Stratégique Forêt !

 *Fantassins allemands dans un abri-terrier en 1915 dans la forêt d’Argonne

 

Le quotidien en forêt1914-2014 : Stratégique Forêt !

* soldats jouant aux cartes dans une tranchée Vosges août 1916

1914-2014 : Stratégique Forêt !

*barbier, port de Berne, forêt de Compiegne

 

Les usages du bois1914-2014 : Stratégique Forêt !

*Soupe, entre abri et chemin de rondins, bois d’Hauzy, Marne, juillet 1915 et Bivouac d’un échelon de batterie d’artillerie, camp de l’Ermitage, Marne, juin 1917

 

Le bois ne servait pas seulement qu’à construire les tranchées, il fallait aussi se chauffer, et manger. 3000 tonnes de bois étaient nécessaires pour 1km2 de front. Voici les besoins en bois de boulange de l’armée :

Pour 1 corps d’armée par jour : entre 23 et 33 tonnes de pain, soit 8 stères

Pour 1 corps d’armée par an : 3000 stères

Pour 20 corps d’armée par an (armée française en 1914) : 60 000 stères

1 ration de pain = 750 grammes de pain 1914-2014 : Stratégique Forêt !

*Construction d’une meule de charbonnier, Pourcy, Marne, novembre 1917

 

GESTION DE LA FORET PENDANT LA GUERRE

Les coupes et le transport du bois mobilisent beaucoup d’hommes.Au début de la guerre, l’exploitation des forêts s’organise dans l’urgence : il faut répondre aux énormes besoins du front, or les chasseurs forestiers sont au combat.

En 1917, est créé les Comité général des bois puis le ministre de l’Agriculture met en place les Services forestiers d’armées, SRA. En parallèle, les soldats américains, les bûcherons canadiens, maoris ou d’autres nationalités viennent appuyer les forestiers français. 

Les forêts n’ont pas pour autant éé épargnées par les combats.Mais même en « zone rouge », elles reprendront leurs droits après-guerre.

 

Exploiter et transporter le bois

Le débardage en forêt

Les besoins en bois de construction sont tels que tous les moyens de traction mécanique et animale sont mobilisés pour assurer le débardage des troncs en forêt et leur transport jusqu’aux scieries. Les Allemands vont jusqu’à utiliser les éléphants du zoo de Berlin.1914-2014 : Stratégique Forêt !

*Débardage de bois, région de Reims, août 1915

1914-2014 : Stratégique Forêt !

*Pose des traverses d’une voie ferrée par le génie, Vailly, Aisne

1914-2014 : Stratégique Forêt !

 *Train de bois sur l’arrière du front, Verrières en Argonne, Marne, Janvier 1917

 

S’organiser pour fournir

2 août 1914 : les chasseurs forestiers sont mobilisés pour aller sur le front.Ils ne peuvent plus assurer la gestion des forêts.

19 mai 1915 : une ordonnance crée les « centres d’approvisionnement de bois ». Les quatre premiers sont ceux de Rouen, Orléans, Besançon et Bordeaux.1914-2014 : Stratégique Forêt !

*hippodrome de Vincennes transformé en gignatesque entrepôt de bois, 1917

3 juillet 1917 : un décret organise le Comité général des bois et définit sa mission. Le « Service forestier d’armée » est placé sous la double tutelle du ministère de l’Agriculture et de celui de l’Armement et des Fabrications de guerre.X

 1914-2014 : Stratégique Forêt !

*Déchargement du bois sur les quais de paris, octobre 1917

 

Les forestiers alliés

Les armées alliées contribuent à l’exploitation forestière. Elles apportent de nouvelles pratiques, comme les scieries mobiles canadiennes. Peu soucieuses du long terme, elles pratiquent au début des coupes abusives. puis elles sont encadrées par les forestiers français.1914-2014 : Stratégique Forêt !

* Bois calibré pour les tranchées, forêt de l’Isle-Adam, Val d’Oise, août 1915

 

La forêt pendant et après la guerre1914-2014 : Stratégique Forêt !

*Arbre abattu sur la tranchée, le Bois-Carré, Vienne le Château, Marne, mai 1916

« Parfois un craquement colossal prolonge l’explosion d’un obus. Puis c’est un frémissement des cimes, un crépitement de branches qui cassent : et l’on voit un des géants restés debout par la clairière s’incliner lentement vers le sol, accélérer sa chute et s’abattre de toute sa hauteur, dans un gémissement d’air fouetté. Et lorsqu’enfin il est tombé en travers des taillis écrasés, immense cadavre allongé dans les herbes, il semble qu’un remous énorme se creuse à la place même où s’épanouissait sa ramure, un remous, dans quoi tourbillonnent des myriades de choses légères, plumes, brindilles, feuilles d’or pâle ou de cuivre, pêle mêle dans un nuage de poussière dont parvient jusqu’à nous l’âcre senteur de tan. »1914-2014 : Stratégique Forêt !

*Boyau français après la guerre, ferme du Chamois, Badonviller, Meurthe et Moselle

1914-2014 : Stratégique Forêt !

*Abri du Konprinz après la guerre, Emberménil, Meurthe et Moselle, à côté le même abri, aujourd’hui, tranchées après la guerre, rocher du col de la Chapelotte, Vosges, à côté, le même rocher aujourd’hui

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+