Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour novembre, 2014

Les Thermes Chevalley

Thermes Chevalley

Aix les Bains

Savoie (73)

 

Pour bénéficier d’une cure conventionnée, c’est à dire remboursée par la sécu, il faut un, justifier d’une pathologie, deux, la suivre impérativement pour une durée de 18 jours. Les cures plus courtes sont possibles, mais non remboursées.

Les soins sont 6 jours sur 7, il n’y en a pas le dimanche, mais les jours fériés, oui.

Les curistes ne sont pas logés à l’établissement thermal; les frais de location sont à leur charge. A Aix, une navette assure la liaison vers les thermes dans les deux sens, toutes les dix minutes.

C’est un médecin curiste d’Aix les Bains qui décide de la nature des soins, selon la pathologie. Il assure aussi le suivi des soins, en tout je l’ai vu trois fois durant ma cure.

Pour la petite histoire, j’avais piscine tous les jours, moi qui l’ai en horreur, pas de chance : lol :  Mais c’est le soin qui m’a fait le plus de bien…

Enfin, sachez qu’une cure est épuisante…

j’ai essayé de visiter un maximum malgré tout

Thermes Chevalley

Eaux d’Aix-les-Bains

Ces eaux ont des propriétés reconnues et recherchées. Connues depuis l’Antiquité, les eaux de type bicarbonaté calcique, sulfatées et sulfurées, utilisées par les Thermes Nationaux proviennent de deux forages très profonds.

Origine des eaux : 2 forages profonds créant le Mélange VICTORIA d’une température de 59.2°C

– Forage Chevalley, profondeur 2 200m avec une température de 71°

– Forage Reine Hortense, profondeur 1 100m avec une température de 38°

Les eaux d’Aix-les-Bains sont prélevées à 1 100 mètres et à 2 200 mètres de profondeur. Leur efficacité thérapeutique est reconnue par l’Académie Nationale de Médecine, sur la base d’études validées par les experts de la Société Française de Rhumatologie.

Chaque année, des milliers de curistes viennent bénéficier de leurs bienfaits thérapeutiques : effets décontracturants, antalgique et anti-inflammatoire. 

Thermes Chevalley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aix-les-Bains, destination santé

A Aix-les-Bains, la Société Médicale, formée il y a plus de cent ans, compte plus de 50 membres actifs dont 12 rhumatologues. La ville a été classée 2ème Villes Santé par l’OMS

La communauté médicale de la ville est très impliquée auprès des Thermes Nationaux d’Aix-les-Bains. Elle participe activement à l’élaboration des protocoles de soins; plusieurs rhumatologues ont d’ailleurs collaboré à la conception des nouvelles cures Mieux Bouger®.

Aix-les-Bains est à la pointe de la recherche médicale. De nombreuses études menées dans la station ont démontré l’efficacité des traitements thermaux sur l’arthrose des mains, l’arthrose des membres et la cervicalgie.

Thermes Chevalley

Les Thermes Chevalley

Les Thermes Chevalley s’étendent dans le parc de la villa Chevalley. Dominant l’environnement aixois, les Thermes offrent un panorama grandiose sur le lac du Bourget, la Dent du Chat et les anciens palaces, fleurons du thermalisme de la fin du XIXème siècle.

Thermes Chevalley

Ouverts en 2000, ils sont hébergés dans un bâtiment mariant tradition et modernité. Le béton brut aux effets drapés est réchauffé par l’éclat du bois précieux. L’édifice est éclairé naturellement par les 49 puits de lumière qui le jalonnent.

Chevalley : une référence architecturale

En 1986 plusieurs études amènent la direction des Thermes à solliciter de l’État le lancement d’un programme de refondation. Il devait être résolument moderne et rompre avec la tradition d’extension d’un bâtiment unique. Le souhait était de construire des Thermes sur un nouveau site, proche du forage à grande profondeur. Il serait ainsi possible de puiser l’eau thermale à la demande, sans stockage, pour garantir une qualité bactériologique parfaite.

Un concours d’architecte est lancé en octobre 1992. L’équipe de l’architecte parisien d’origine polonaise Stanislas Fiszer, associé à Jean-Yves Le Mesle, est désignée le 8 avril 1993. Le bâtiment très sobre, ses grandes lignes horizontales épousent le relief.

Thermes Chevalley

 Thermes Chevalley

Le sous-sol abrite les espaces techniques et le parking des Thermes ; un grand hall permet l’accès aux trois unités de soins identiques. Les curistes trouvent en un même lieu tous les traitements thermaux. Un vaste espace de détente est ouvert sur le jardin. Le béton est remarquablement mis en œuvre, le bois utilisé de manière spectaculaire sur les plafonds courbes.

 

Les 49 puits de lumière constitués de verre laissent pénétrer la lumière pour un bel éclairage naturel.

Thermes Chevalley

Thermes Chevalley

Aix-les-Bains, à la pointe de la recherche médicale

« De nombreuses études menées dans la station ont démontré l’efficacité des traitements thermaux sur l’arthrose des mains, l’arthrose des membres et la cervicalgie. Dernièrement, la station a contribué de manière décisive à la plus vaste étude jamais menée en la matière (étude centrée sur l’arthrose du genou). Les résultats de l’étude sans appel : les traitements thermaux réduisent deux fois plus la douleur que les traitements habituels et améliorent la mobilité des patients. En outre, ils sont efficaces durablement. »

Thermes Chevalley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ARTHROSE : LES SOINS

Les cures sont efficaces pour soulager les douleurs. Pour le traitement de l’arthrose, plusieurs soins sont proposés.

 

Soins individuels à base de boue thermale

Application de boue, à même la peau s’il n’y a pas de contre-indication médicale, pour une durée minimum de 14 minutes

C’est l’un des soins les plus appréciés. La boue est préparée à partir d’une argile berrichonne longuement mélangée à l’eau thermale pour obtenir une texture très homogène, douce et agréable au toucher.

Après avoir été couverte de boue par un ou une soignante, (dos, mains, genoux) j’étais emmaillotée comme un momie jusqu’au menton dans une couverture en latex, une épaisse en caoutchouc, une couverture de survie, une compresse humide par dessus le tout, une sur le front !

Puis direction la douche au jet assurée par un soignant.

Les effets de ce soin : antidouleurs, décontracturant, stimulant circulatoire. Soins individuels à base de vapeur d’eau thermale

Thermes Chevalley

manudouche, pédidaix

Durée : 10 minutes

Ce soin consiste en un bain local de vapeur des genous, mains et poignets à 42°C, accompagné de pulvérisations d’eau thermale. Il est indiqué pour les problèmes d’arthrose des mains et la polyarthrite.

Les effets de ce soin : anti-inflammatoire, sédatif et stimulant circulatoire.

 

Bains bouillonnants

Durée : 20 minutes

Il s’agit d’un bain en baignoire individuelle d’eau thermale au cours duquel des jets sont propulsés en direction des zones du rachis (cervicales, dorsales, lombaires), membres supérieurs et inférieurs.

Les effets de ce soin : décontracturant musculaire, relaxant et stimulant circulatoire.

Ca, j’ai adoré! Eau à 46 degrés, jusqu’au menton, pour le dos on a l’impression que les jets sont un rouleau compresseur qui vous masse ! La pression est faible, puis forte, l’eau des jets froide, puis chaude.

Thermes Chevalley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Piscine d’hydromassage

Durée : 10 minutes

Il s’agit d’un bain en piscine d’eau thermale de 36°C au cours duquel le curiste dirige des hydrojets mobiles vers ses articulations douloureuses, les dorsales et les cervicales. Par groupe de 7 personnes maximim.

Les effets de ce soin : antidouleurs et relaxant pour les muscles.

Les jets dela piscine sont très puissants.

Thermes Chevalley

 

Parcours de marche

Après la séance de la piscine dans une eau à 36 °, un petit parcours de marche dans une piscine à 20°! La transition est brutale. Au fond de la piscine, il y a soit des petits cailloux lisses, ou de gros galets, et au passage des jets puissants viennent masser les chevilles!

Pendant que je barbottais dans ma piscine, j’avais une belle vue sur la dent du Chat, et sur le lac du Bourget ! Thermes Chevalley

Pour en savoir plus :

www.valvital.fr

Lac du Bourget le chemin lacustre

Lac du Bourget

Le chemin lacustre, la « voie verte »

 

Il part de la plage d’Aix les Bains, pour arriver au Bourget du Lac. Apparemment c’est la balade dominicale des Aixois.

 

La plage d’Aix les Bains

Aix les Bains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’entrée de la plage est d’inspiration Art Déco.

La plage a ouvert en 1933. On ne peut y accéder que si on va à la piscine. ou au centre nautique. Elle se situe sur une anse parfaitement orientée au sud-ouest, et son grand ponton incite à l’évasion.

Plage Aix les Bains

                                                                                                                              Plage Aix les Bains

Au bout un toboggan permet une petite plongée dans les eaux du lac. 

Plage Aix les Bains

 

Tresserve

Tresserve

Tresserve est une petite commune qui jouxte Aix les Bains. Tresserve est une belle colline à caractère résidentiel, dont le verssant ouest surplombe le lac . Elle est aussi appelée, la colline du poète, car c’est depuis cette colline que Lamartine acheva d’écrire son poème « Le Lac ». La colline est en surplomb de la route.

Tresserve

Tresserve

 

Le chemin lacustre

Lac du Bourget

En ligne de mire, les Alpes de Haute Savoie, au sud du lac du Bourget.

 Lac du Bourget

Le chemin lacustre, ou « voie verte », permet de longer à pied, en rollers, ou à vélo, sur plusieurs kilomètres, le la du Bourget depuis la plage d’Aix les Bains, en passant Tresserve, la plage du Lido, jusqu’à la base de loisirs des Mottets, au Bourget du Lac.

Lac du Bourget

La promenade est à même la berge, le long des roselières et espaces verts, avec un champ continu sur l’étendue du lac du Bourget. On peut observer de nombreux oiseaux, grèbes, grands cormorans, cygnes tuberculés, foulques ou canards colverts.

Lac du Bourget

En plan rapproché ci-dessous, avec des réglages différents. Sur la photo du dessous, l’ambiance plus sombre est à peine exagérée! Le temps n’était pas au beau fixe. Néanmoins, on voit un petit rayon de soleil sur la vallée.

Lac du Bourget

Aux Mottets, le voie verte s’élogne du lac pour rejoindre les ports du Bourget du Lac sur la rive opposée. J’aurais pu aller jusque là-bas, mais je ne savais pas où reprendre mon bus au Bourget ! Et le dimanche, il n’y a qu’un seul bus sur toute l’agglomération. Mieux vaut ne pas le rater.

Lac du Bourget

 Les montagnes, au fur et à mesure, blanchissaient !

Lac du Bourget

Sources : le livre « Lac du Bourget » de Pascal-André Pignier, Editions Derrier

Le lac du Bourget Roselières

Lac du Bourget

 Roselière de Tresserve

Savoie ( 73 )

 

Depuis la plage d’Aix les Bains, les berges du lac ont été aménagées, nous permettant ainsi de rejoindre à pied, ou à vélo, le Bourget du Lac, au sud du lac du Bourget.

Lac du Bourget

A cet endroit, le paysage offre une vision bien différente.

Lac du Bourget

Le lac du Bourget est le plus grand lac naturel de France. Mais le saviez-vous?

La grande richesse du lac du Bourget est d’être en partie sauvage. Il abrite des richesses qui donnent à l’adjectif « naturel » tout son sens : côte sauvage, marais, roselières, étangs, réserves naturelles…

Lac du Bourget

Ces endroits préservés sont des espaces de vie et de nidification pour différentes espèces : le castor sur la côte sauvage, et de nombreux grands oiseaux endémiques ou migrateurs.

En se dirigeant vers le sud du lac, depuis la plage d’Aix les Bains en direction du Bourget du Lac, j’ai pu voir sur le lac du Bourget de nombreuses roselières.

Lac du Bourget

Les roselières

Les roselières recèlent de nombreuses richesses écologiques et fonctionnelles. Ces milieux servent d’habitat et d’abri pour de nombreuses espèces animales. Elles contribuent à l’épuration des eaux, et en fonction de leur densité, protègent les écosystèmes situés à l’arrière.

Lac du Bourget

Lac du Bourget

Les roselières ont régressé en moyenne de plus de 50 % en un demi-siècle sur l’ensemble des lacs profonds périalpins et jurassiens. Au lac du Bourget, la régression des roselières a débuté au milieu du XXème siècle. Aujourd’hui, ce sont 11 km de roselières qui s’étirent sur les 45 km de berges.

« D’importants travaux de reconquête de ces roselières lacustres ont été entrepris. Protection contre la houle (par la construction d’îlots), engraissement des berges, plantation, remodelage des pentes des berges, sont autant de travaux entrepris par le Conservatoire du Patrimoine Naturel de Savoie pour lutter contre cette régression. »

Lac du Bourget

Lac du Bourget

Ces petits îlots protègent les rives de l’érosion

Lac du Bourget

 

Zones humides et biodiversité

Le lac, d’une longueur de 18 km, occupe une surface de 44 km2, soit 4400 hectares. La plus grande partie des zones humides rattachées au lac se situe au nord. Les zones répertoriées, presques insoupçonnables, représentent au total 82 km2, soit précisément 8204 hectares. Elles sont appelées zones humides par les scientifiques, et font l’objet de toute leur attention. Elles décrivent des secteurs bien particuliers du lac : roselières, berges, marais, prairies humides ou boisées, et représentent le côté sauvage du lac.

Lac du Bourget

Ces espaces de transition entre l’eau et la terre sont des lieux de reproduction, de nidification, et autant d’abris naturels.

Lac du Bourget

*La dent du Chat, le Molard noir, au pied le village de Bourdeau, on aperçoit le château de bBourdeau sur la droite

Lac du Bourget

Ces biotopes participent activement aux échanges vitaux entre les espèces végétales et animales, véritables incubateurs de la biodiversité.

Lac du Bourget

Plus de 20 000 oiseaux, migrateurs ou endémiques, trouvent ici un refuge et des ressources. D’autres interactions y ont été décelées : les roselières, connues pour être des frayères, préviennent les berges de l’érosion, et les zones humides sont un filtre naturel pour les eaux.

Lac du Bourget

*Regardez bien, tout à fait à droite, nous apercevons l’Abbaye d’Hautecombe, nichée au pied de la montagne.

 

Espèces que l’on peut observer : grands cormorans, foulques macroules, aigrettes garzettes, canards colverts, grande aigrette, butor, rat musqué, fuligule morillon, grèbe huppé, hérons, autours des palombes, mouettes rieuses, cygnes tuberculés, cistude d’Europe (tortue), martins pêcheurs, …

Lac du Bourget

Endémique : concerne une espèce présente naturellement sur le lac.

 

Sources : le livre « Lac du Bourget » de Pascal-André Pignier, Editions Derrier

complément : http://www.cisalb.com/

Lamartine Histoire d’une passion

Alphonse de Lamartine (1790-1869 )

« Le Lac »

 

Un lac, un poète, une belle et tragique histoire d’amour

Difficile de parler d’Aix les Bains et du Lac du Bourget sans évoquer Lamartine. Sa période d’inspiration la plus déterminante fut sa « période aixoise ». Elle a révélé son génie poétique et métamorphosé sa vie. Il séjourna à Aix de 1816 à 1820.

Ô temps ! Suspends ton vol, et vous, heures propices ! Suspendez votre cours

Vous connaissez tous ces vers, mais le saviez-vous? Il font partie du poème de Alphonse de Lamartine, le lac. Il s’agit du lac du Bourget, où le poète a rencontré le grand amour de sa vie. C’est au bord de ce lac qu’un jeune homme de 26 ans, inconnu, écrit le poème qui le révèlera et le fera connaître.

lamartine et le lac

Naissance d’une passion

Cet élégant et beau jeune homme loge, en cette fin d’été 1816, sur les hauteurs d’Aix. Un soir, il contemple le jardin depuis sa fenêtre. Il entrevoit une jeune femme, à la fenêtre voisine. Un autre soir, en rentrant de promenade, Lamartine l’aperçoit à nouveau :

« Elle se réchauffait aux tièdes rayons du soleil, sur un banc contre un mur exposé au couchant. Ses lèvres étaient un peu minces, légèrement déprimées au coin de la bouche, par un pli habituel de tristesse…

La physionomie d’une pensée plutôt que d’un être humain, et par-dessus cette expression de rêverie générale, une langueur indécise entre celle de la souffrance et de la passion… Je la saluais respectueusement en passant rapidement dans l’allée devant elle. »

Le salon de l’appartement de l’inconnue n’est séparé de la chambre de Lamartine que par une simple porte fermée par un verrou. Le soir, il entend  » confusément le bruit de ses pas, le frôlement de sa robe, le froissement des feuillets du livre dont ses doigts tournaient les pages, et même parfois le bruit de sa respiration. » Fasciné par cette femme, il entre chaque jour un peu plus dans son intimité et sent bien que la belle inconnue n’est pas une fleur que l’on peut saisir comme ça.

Julie Charles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette discrète et attirante inconnue ne quitte guère la pension et ses environs immédiats. C’est Julie Charles, qu’il appelait Elvire, de son nom de jeune fille Bouchaud des Hérettes, née à Paris en 1784, d’origine créole par sa mère.

Fragile physiquement, elle est un peu souffrante, le docteur lui prescrit une cure climatique à Aix, où elle ira seule, son époux, physicien réputé, étant retenu par des travaux à Paris.

Les rouages de sa destinée tournent à ce moment précis. La rencontre de deux êtres rêveurs et romanesques, à la recherche du grand amour, peut se produire d’un instant à l’autre .

Invité à Châtillon, Lamartine loue une barque, à l’emplacement du futur Grand Port actuel.

Lac du Bourget

*Hommage à Lamartine au Grand Port, lac du Bourget

 

Il reconnaît la mystérieuse inconnue sur une petite barque qui se dirige vers l’abbaye d’Hautecombe. A ce moment là, un terrible coup de vent survient. Les eaux du lac du Bourget se déchaînent.

Lac du Bourget

Les vagues et le vent échouent la petite embarcation sur la rive. Lamartine, aidé de quatre bateliers, se lance au secours de la belle Julie. Il aperçoit « la jeune dame couchée évanouie au fond de la barque, les jambes, le corps, les bras, recouverts d’un lit d’eau glacée… le buste seulement hors de l’eau, la tête comme celle d’une morte, appuyée contre le petit coffre en bois de la poupe. Ses cheveux flottaient autour de son cou et de ses épaules, comme les ailes d’un oiseau noir et à demi submergé au bord d’un étang… »

C’est une vision terrible…

« C’était cette beauté surnaturelle que le dernier soupir laisse sur le visages des jeunes filles mortes… »

Lamartine et Julie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lamartine porte dans ses bras la belle évanouie ver une chaumière située sous les rochers d’Hautecombe ( certainement la grange batelière ). Un médecin est appelé. Lamartine la veillera toute la nuit, et le matin il sera là à son réveil. Allongée, elle ouvre les yeux et le fixe longuement… un puissant sentiment va naître entre eux.

Lac du Bourget

*La grange batelière, qui jouxte l’Abbaye d’Hautecombe

 

Leur amour commence par de longues promenades, en symbiose avec la nature, qui est l’essence même du romantisme qu’ils affectionnent tant. Julie a ouvert le verrou de la porte qui la séparait de Lamartine. Ils ne se quittent plus et vivent à fond leur passion, dans une parfaite osmose. « Eux qui ne se connaissaient pas sont maintenant deux âmes soeurs dans un jardin d’Eden. Leurs rêves s’étaient accomplis, ce vide sentimental qu’ils portaient en eux était subitement empli d’amour. »

Ils vivent quinze longs jours, une éternité, un cadeau céleste… Cet amour est d’une intensité inouïe… mais Julie doit retourner à Paris.

Lamartine ne supporte pas cette séparation et la rejoint. Ils se verront quotidiennement, mais Lamartine doit quitter Paris, et laisse Julie souffrante.

Ils avaint convenu de se retrouver sur les lieux de leur rencontre, au lac du Bourget, en septembre 1817.

 

Mais Julie ne vient pas, et seul, éperdu, il contemple le lac du Bourget et ressent la présence de Julie, il retrouve chaque sensation, il se souvient de chaque mot prononcé, de chaque rire ici ou là, et cela lui est insupportable. Il souffre, il pleure, il crie son amour. « Emporté par une inspiration soudaine, il fixe ses émotions sur le papier. » Ce jour là, Lamartine compose la trame d’un poème qu’il nommera le lac.

Les jours suivants, espérant encore, il écrit cette 4e strophe :

Un soir, t’en souvient-il ? nous voguions en silence ;

On n’entendait au loin, sur l’onde et sous les cieux,

Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence

Tes flots harmonieux.

« Le Lac » est né.

Le Lac Lamartine

*on aperçoit l’abbaye d’Hautecombe, vers laquelle se dirigeait Julie

 

En désespoir de cause, il rentre chez lui et apprend que Julie est toujours souffrante. Cette langueur dont elle se plaignait était en fait les premiers signes de la tuberculose. Trop fatiguée, elle n’a pas pu rejoindre son Alphonse aimé. Les deux amants ne se seront jamais revus.

L’automne passe, Lamartine apprend que Julie, gravement malade, totalement épuisée, est alitée. L’hiver apporte la terrible nouvelle : Julie est morte. Elle s’est éteinte le 18 décembre 1817. Elle a été inhumée dans un endroit gardé secret par son époux. Il ne pourra jamais se recueillir auprès d’elle…

Effondré, perdu, Lamartine sombre dans un profond désespoir. Il jette sur le papier sa vie, ses sentiments, sa douleur, toutes ses peines de coeur, ses souffrances de l’âme, avec lyrisme. Ainsi naissent les « Méditations poétiques ». Ce sera un succès, qui sortira la jeune poète de l’ombre. 

Sur les pas de Lamartine, le lac du Bourget est empreint de cette histoire d’amour devenue poésie. Comment ne pas y songer, en regardant au loin l’Abbaye d’Hautecombe qui se profile sur ses berges ?

Jacques Charles, le mari de Julie, était physicien, chimiste et inventeur français. Il est le premier à faire voler un ballon à gaz gonflé à l’hydrogène.

Le Romantisme français 

La parution des Méditations poétiques fut comme un coup de tonnerre. Lamartine a été le précurseur du romantisme en France. On ne connaissait pas encore une telle sensibilité si sincère et si frémissante ; on n’avait jamais senti un souffle poétique si large et si vivifiant. «Vers d’amour et d’un amour inconnu en France depuis les imitateurs de Pétrarque ; vers de mélancolie grave et profonde, sans aucun mélange de fadeur ou de langueur, dans une mesure exquise du goût ; choses immortelles faites avec rien, comme sont toujours faites les choses qui viennent du cœur ; tableaux rustiques qui semblaient tout nouveaux, quoiqu’on peignît la nature depuis soixante ans, parce que c’était la nature vue avec les yeux d’un véritable rustique» (Faguet) ; ces originales et délicieuses inspirations, qui rouvraient tout à coup et magnifiquement toutes les grandes sources de l’émotion humaine, furent pour les contemporains comme l’éveil d’un monde nouveau.

 

Le Lac, l’Isolement, l’Automne, le Vallon, portaient à la perfection cette poésie personnelle, sentimentale et descriptive, élégiaque et fiévreuse, qui allait être un des triomphes du romantisme ; le Temple et l’Immortalité inauguraient une poésie philosophique et religieuse d’une sonorité nouvelle dont Victor Hugo et Alfred de Vigny allaient s’inspirer, et que Lamartine lui-même, dix ans plus tard, devait porter à sa perfection dans les Harmonies.

 

                                                                                      —————————————————————–

Les créas sont réalisées à partir de mes photos, je me suis inspirée du livre  « Lamartine, récit d’une passion »  de Pascal André Pignier, éditions Derrier

Je n’ai pas recopié textuellement, mais rédigé l’article en utilisant parfois les mots de l’auteur. La photo de Lamartine portant Julie dans ses bras est issue de ce livre.

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains

Musée lapidaire et archéologique

Temple de Diane

Place Maurice Mollard

Aix les Bains

Fermé au public

 

Aix les Bains dans l’antiquité romaine

Rappel historique

A l’âge du bronze, vers l’an 1000 avant J.-C.,les rives du lac du Bourget &taient occupées par une population nombreuse dont l’activité essentielle était la métallurgie du bronze : les « cités lacustres  » de Conux, Châtillon, Grésine, Meimart, ont livré une grande quantité d’objets en bronze ou en terre cuite.

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains
Lorsque les Romains occupent le pays des Allobroges vers 120 avant J.-C., la population a bien diminué sur les rives du lac. L’agglomération principale se développe alors à un km du lac, près d’une source thermale.Les inscriptions romaines sous font connaître le nom des habitants, aquenses, et le titre, vicus, de cette bourgade qui s’appelait probablement Vicus Aquensis, ville d’eau.Le nom sera conservé dans l’appellation moderne d’Aix les Bains.

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains
Pendant toute l’époque romaine, c’est à dire pendant les cinq premiers siècles de notre ère, Aix les Bains est célèbre grâce à la source thermale.L’archéologie et l’épigraphie témoignent d’autres activités économiques et commerciales : une inscription parle d’un four de poteir, une autre signale l’existence d’un marché. Cette ville d’eau a été un important foyer de la civilisation romaine en pays allobroge.

C’est Aix les Bains qui conserve les plus importants monuments et les plus belles pièces de l’époque romaine. Trois monuments subsistent en partie : l’arc de Capanus, le Temple de Diane, les Thermes.

 

Le musée archéologique

La plupart des objets présentés dans le musée proviennent des thermes romains et peuvent se classer en quatre séries :

La sculpture

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un torse colossal, dont la hauteur totale devait atteindre 2,40, représente un homme nu debout. Que représente t-il? une statue de divinité (Hercule), ou un empereur (Marc-Aurèle)?

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains
La tête de personnage
Sculptée dans le même marbre, elle s’emboîte bien sur le torse, mais ne correspond pas, elle ne mesure que 0,22 m.

Le torse de femme drapée (hauteur 1,25 m) et la belle tête féminine

La chevelure de la tête forme un chignon sur la nuque et un noeud à double coque sur le front.

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains

La tête et la statue correspondent à des statues de muses, divinités souvent représentées dans les thermes à l’époque romaine.

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains

Le sculpteur a réalisé cette statue dans du marbre, on ne peut qu’admirer son talent devant la finesse du drapé, le genou qui forme un pli dans le tissu, la fine cordelette à la taille, la poitrine marquée.

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains

On trouve des statues semblables au musée de Constantinople, représentant des muses en provenance des thermes de Milet. Le torse a été trouvé récemment, lors du creusement d’un parking à Aix les Bains.

La stèle de Sylvain, hauteur 0,50 m, a été trouvée à Jongieux en 1939. Le dieu Sylvain est représenté, ses formes sont athlétiques, il porte une marmite dans la main droite et présente un panier de fruits dans la main gauche. Au dos uns inscription chrétienne est datée du 17 décembre 504.

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les inscriptions
Aix les Bains et Aime en Tarentaise, sont les deux localités de Savoie qui conservent le plus grand nombre d’inscriptions romaines. Les inscriptions présentées ici sont :

– religieuses
ce sont des dédicaces ou des ex-votos aux divinités gauloises vénérées à l’époque romaine comme Borvo, ou aux divinités officielles de Rome, Mercure, Mars.

– les inscriptions administratives
ces testes nous donnent le nom des habitants (aquenses) de la bourgade et nous renseignent sur son organisation administrative. La classe des riches propriétaires (possessores) désigne des représentants (decemlecti) qui forment le conseil de la bourgade (vicus) administrée par deux patrons(patroni).

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains
*Inscription relative à un droit de pacage

 

– les inscriptions funéraires
ce sont les plus nombreuses; elles nous font connaître les noms de personnes, leurs origines, leurs croyances.

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*Epitaphe de Titias Dorcas, on retrouve les termes de possessores et aquenses  ( propriétiares et habitants)

 

Les objets de la vie quotidienne

Le cadran solaire a été trouvé dans les thermes; les arcs de cercle indiquent les équinoxes et les solstices, les lignes les douze heures de la journée.

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains
La baignoire en marbre a servi longtemps de bassin sans le quartier de Saint-Simond, avant d’être déposée au musée. Elle provient probablement des thermes.

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains
250 monnaies de bronze datées de l’an 294 à l’an 313, proviennent d’un dépôt exhumé au col du Chat : le propriétaire les avait enfuies dans un vase en terre cuite.

Musée lapidaire et archéologique Aix les Bains

Les pièces du Chat sont présentées sur le panneau, et je suppose trouvées dnas les jarres à terre.

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+