Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour avril, 2015

Parc floral de Paris Gunnera

Parc floral de Paris

Route de la Pyramide

Paris 12

 

Gunnera manicata

Cette rhubarbe géante ne passe pas inaperçue au Parc floral. Ses souches ont passés l’hiver soigneusement emmaillotées. En ce début de printemps, ses feuilles sont d’un joli vert tendre.Parc floral de Paris Gunnera

Parc floral de Paris Gunnera

Les dimensions de son feuillage sont spectaculaires. Dans de bonnes conditions de culture, le diamètre des feuilles, au bords crénelés, peut atteindre plus de deux mètres. Parc floral de Paris Gunnera

Parc floral de Paris Gunnera

Son pétiole, de 1,5 voire 2 mètres de long, est épineux.

Parc floral de Paris Gunnera

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La gunnère du Brésil (Gunnera manicata ou Gunnera brasiliensis), encore appelée rhubarbe géante du Brésil ou campos des lages, est une plante vivace que l’on trouve naturellement dans les marécages montagneux du Brésil – comme son nom vernaculaire l’indique –, mais aussi de Colombie.Parc floral de Paris Gunnera

Le saviez-vous ?

La Gunnera manicata est une plante qui nous vient directement de la préhistoire. Ses dimensions et ses feuilles parsemées de pointes en attestent.Parc floral de Paris Gunnera

Parc floral de Paris Gunnera

Gunnera vient du nom du botaniste et évêque norvégien Johann Ernst Gunnerus (1718 – 1773). Son nom de genre lui a été donné en hommage à ce botaniste, connu pour sa large collection de spécimens de plantes norvégiennes ainsi que pour sa rédaction d’une Flore de Norvège. Parc floral de Paris Gunnera

Parc floral de Paris Gunnera

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Gunnera vit à l’état spontané dans des marécages de montagne. C’est une plante plus rustique qu’il n’y paraît.

Elle subit le gel, et peut résister à des températures atteignant -12 ou -15 °C, voire -20 °C, à condition toutefois que la souche soit placée à l’abri du vent et bien protégée du froid.Parc floral de Paris Gunnera

Ne vous essayez pas à transformer ses feuilles en confiture, elle n’est pas comestible !

Parc floral de Paris Gunnera

Gunnera manicata convient parfaitement pour un jardin d’ornement, et tout particulièrement en décor de bassin ou d’étang, du fait de son allure graphique et exotique, due tout autant à ses feuilles spectaculaires qu’à ses inflorescences durables.Parc floral de Paris Gunnera

Parc floral de Paris Gunnera

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Ses larges feuilles vert vif, gaufrées, bien échancrées, pouvant atteindre jusqu’à 1,50 à 2 m de diamètre, sont portées par de longs pétioles. L’ensemble de la touffe atteint des dimensions impressionnantes : jusqu’à 3 m de hauteur et 5 m de largeur en situation favorable. Les pétioles et les nervures des feuilles sont couverts de grandes épines molles, qui ne risquent pas de blesser les visiteurs du jardin et apportent un intérêt esthétique supplémentaire à la plante. »Parc floral de Paris Gunnera

« La gunnère du Brésil produit des rhizomes traçants, c’est-à-dire des tiges souterraines qui se développent à l’horizontale, sous la surface du sol. Cette propriété lui permet de gagner de la surface au fil des années, elle peut même devenir envahissante si les conditions lui sont particulièrement favorables. »Parc floral de Paris Gunnera

« Cette plante caduque disparaît complètement en hiver, mais un énorme bourgeon réapparaît au printemps et sept à huit nouvelles feuilles se développent rapidement à partir de ce bourgeon, reformant une large touffe en une seule saison si la plante est installée en situation favorable. »

 

http://jardinage.comprendrechoisir.com/plante/voir/437/gunnera

http://www.aujardin.info/plantes/gunnera-manicata.php#cCurtcIf8ti1lsSq.99

Des chevaux pour l’entretien du Parc floral de Paris

Parc floral de Paris

Route de la Pyramide Paris 12

 

Ces chevaux sont très gentils, et ont leur content de caresses ! J’étais plus occupée à leur en prodiguer qu’à faire des photos.

 

Une bonne surprise et une belle rencontre avec Ukraine et Idéal, deux chevaux ardennais de 6 et 18 ans, au Parc floral de Paris. Ils assuraient le ramassage des cinquante poubelles du parc. Parc floral de Paris Chevaux ardennais

Parc floral de Paris Chevaux ardennais

Plus de tracteurs, mais une grosse carriole tirée par les deux chevaux capables de transporter jusqu’à 150 kilos de déchets. Ukraine et Ideal préservent le sol du parc, et contribuent à fournir de l’engrais grâce à des sacoches accrochées à leur arrière-train et destinées à recueillir leur crottin. C’est un terreau parfait pour les massifs du parc !Parc floral de Paris Chevaux ardennais

*La petite sacoche accrochée à l’arrière-train pour recueillir le crottin

 

Pour apprendre à mener les chevaux, les deux jardiniers ont du suivi deux formations de quinze jours. « La première chose, c’est d’aimer les chevaux, mais aussi tout le travail qu’il y a autour  » précise le jardinier Mickael, « les chevaux, c’est comme des collègues, on leur transmet notre motivation et ils ne travaillent que si on y met l’envie. Mais il ne faut pas oublier le rapport de force entre l’homme et l’animal, il fait 800 kilos, moi 80… »Parc floral de Paris Chevaux ardennais

 

Des chevaux pour l’entretien du bois de Vincennes

Quatre chevaux ardennais, Rapido, Baronne, Ukraine et Idéal sont employés depuis 1998 au bois de Vincennes. Ils effectuent des travaux d’entretien. Un atelier à part entière a été créé pour eux et 5 agents s’en occupent.Parc floral de Paris Chevaux ardennais

  • *Ukraine et Idéal attendent bien sagement queles jardiniers aient terminé leur travail. En réalité ils sont dans les starting blocks! A peine les jardiniers remontés dans la chariotte, ils piaffent d’impatience et tapent les sabots par terre… Mais ils doivent attendre un ordre bien précis avant de partir…

 

Création de l’atelier des chevaux de trait

« Vers la fin des années 80, la reconquête des anciens terrains militaires situés au cœur du bois de Vincennes, les importants reboisements qui l’ont accompagnée, la fermeture de la moitié des voies circulées, leur transformation en chemin de promenade et la montée en puissance des préoccupations environnementales ont suscité une réflexion approfondie de la ville de Paris sur une gestion plus durable du bois.

C’est dans ce contexte que l’atelier des chevaux de trait du bois de Vincennes fut créé en 1998. » Il se compose de 4 chevaux menés par 5 agents.Parc floral de Paris Chevaux ardennais

Parc floral de Paris Chevaux ardennais

 *Ukraine et Idéal, Idéal est le cheval avec la tache blanche sur le front. 

 

Quel est le travail effectué avec les chevaux?

Leurs taches principales sont :

– L’abattage et le transport de bois de chauffage et de grumes.

– Le transport de déchets verts : feuilles, copeaux, résidus de taille, branchages …

– L’épandage de broyat dans les cuvettes d’arrosage d’arbres et sur des zones d’arbustes.

– Le hersage de pistes cavalières

– L’arrosage d’arbres et de massif d’arbustes.

Parc floral de Paris Chevaux ardennais

Quels sontles avantages de l’utilisation de la traction animale dans les espaces verts?

– C’est bon pour l’environnement

« L’intervention des chevaux pour réaliser des travaux de débusquage (sortie des brins coupés hors du peuplement forestier) de petit bois, dans les parcelles denses, évite la création de chemins de débardage comme cela serait nécessaire avec un tracteur et limite les risques de blessures sur les arbres d’avenir . Leur gabarit leur permet de se faufiler entre les arbres sans les endommager. »Parc floral de Paris Chevaux ardennais

Parc floral de Paris Chevaux ardennais

 

« De même, lors du débardage (sortie des arbres coupés hors du peuplement forestier ) de perches ou de grumes, il n’y a aucun dégâts sur les sols : pas d’ornières, ni de tassement des horizons (couches de terrain) superficiels. »

Les chevaux ne consomment pas d’énergie fossile, n’émettent pas de gaz polluants, et ne sont à l’origine d’aucune nuisance sonore.

Leur fumier sert a amender le sol les différentes parties fleuries des espaces jardinés du bois de Vincennes.

D’autre part, l’utilisation de ces animaux participe à la préservation de la race et des savoirs faire en traction animale.

 » L’effet bilan carbone est positif, même si on a un tout petit moteur à essence qui complète le dispositif, il ne tourne que deux minutes le temps de faire la poubelle » se réjouit Mickael, jardinier au Parc floral.Parc floral de Paris Chevaux ardennais

– Un rôle social :

L’objectif est de sensibiliser le public à une démarche de développement durable. « Nous prenons du temps pour expliquer la démarche aux promeneurs » explique Jean-Michel, jardinier.

La présence des chevaux de trait et leurs activités dans le bois de Vincennes sont très bien perçues par les usagers, elles ne génèrent aucune nuisance, elles rendent très lisibles les évolutions des pratiques de gestion et d’entretien des espaces naturels. Parc floral de Paris Chevaux ardennais

Ils sont également associés à des activités pédagogiques pour les enfants des écoles et aux évènements festifs rythmant la vie des espaces verts parisiens.

Familles, enfants, couples et même personnes âgées ralentissent ou stoppent complètement leur balade pour observer l’attelage.

– C’est moins cher

Le coût de revient pour l’achat et l’entretien des chevaux est inférieur à celui d’un tracteur.Parc floral de Paris Chevaux ardennais

– Des contacts nouveaux avec le monde du cheval

L’implication de la division du bois de Vincennes dans les démarches de développement des activités hippotractées et la mise au point de nouveaux matériels a suscité son intégration au réseau des collectivités promouvant l’utilisation du cheval en ville et des associations de promotion des activités de traits. Elle lui a permis également de nouer des contacts fructueux avec les fabricants de matériels qui procèdent à la mise au point progressive d’outils adaptés aux nouvelles activités et aux contraintes particulières des travaux hippotractés en milieu urbain.Parc floral de Paris Chevaux ardennais

Le cheval Idéal

Parc floral de Paris Chevaux ardennais

 

Une démarche innovante nourrie de l’expérience du passé

Au terme d’une expérience de presque 10 ans, l’atelier des chevaux de trait du bois de Vincennes a trouvé sa place dans l’organisation du travail de la division. Ni gadget, ni démarche folklorique, il apporte une réelle contribution au renforcement d’une gestion différenciée de nos espaces, plus respectueuse de l’environnement. L’empreinte des chevaux marque fortement le territoire dans lequel ils évoluent et les esprits de ceux qui les rencontrent. Le retour du cheval en ville c’est un peu de nature lancée à la conquête du milieu urbain, c’est aussi une démarche innovante nourrie de l’expérience du passé.

Les chevaux livrent régulièrement le Parc Zoologique de Paris en feuilles fraîchement coupées.

Sources : 

http://94.citoyens.com/2014/les-chevaux-font-les-poubelles-au-parc-floral,21-04-2014.htmlwww.paris.fr

Parc floral de Paris Tulipes 2

Parc floral de Paris

Routede la Pyramide Paris 12

Ma participation à Flowerpower, de Bernie

http://www.bernieshoot.fr/2015/04/groupe-flower-power-projet-photo.html 

De mars à mai, a lieu la floraison spectaculaire des 40 000 bulbes de tulipes au Parc floral de Paris
Les tulipes se réveillent sous la caresse des  premiers rayons de soleil printaniers, mais leur floraison est éphémère…Parc floral de Paris tulipes

Parc floral de Paris tulipes

 

Un peu d’histoire
Tulipe était la fille de Protée (Dieu marin qui changeait de forme à volonté et prédisait l’avenir). Elle fut convoitée par Vertumne, Dieu de l’automne, aux attributs de jardinier, or elle restait insensible à ses assiduités. Vexé de son infortune, Vertumne se changea en chassa et traqua Tulipe jusqu’au fond des bois. Pour la sauver, Diane, soeur d’Apollon (dite la vierge blanche), changea la jeune fille en fleur qui s’épanouit au printemps. Depuis ce temps, chaque année au moment de la plantation, l’automne ouvre son coeur à la Tulipe.Parc floral de Paris tulipes

La Tulipe est originaire d’Orient ou le Sultan Suleiman I eut un véritable coup de foudre pour cette fleur sensuelle et gracieuse. Elle sera ensuite expédiée à Vienne, en Hollande puis dans toute l’Europe.Parc floral de Paris tulipes
De la famille des Liliacées, la Tulipe compte de nombreuses espèces toutes originaires des régions montagneuses de l’hémisphère nord européen et asiatique.Parc floral de Paris tulipes

La Tulipe est sans aucun doute le bulbe à fleurs le plus populaire. Des millions de Tulipes sont cultivées dont la majorité provient de Hollande.Parc floral de Paris tulipes

 

Langage des fleurs :
Tulipe jaune :  Je désespère d’être aimé de vous 
Tulipe rouge :  Je vous aimeParc floral de Paris tulipes

Tulipe Toronto dubbel
double hative, rose foncéTulipeToronto dubbel Parc floral de Paris

TulipeToronto dubbel Parc floral de Paris

 

Tulipe Margarita
Double hative, pourpre foncéeParc floral de Paris tulipe Margarita

 

Tulipe Oviedo
Frangée, blanc et pourpre clairParc floral de Paris tulipes Oviedo

 

Tulipe Yellow pomponnette
Double tardive, jauneParc floral de Paris tulipe Yellow Pomponnette

Parc floral de Paris tulipe Yellow Pomponnette

Sa fleur double ressemble à celle d’une pivoine.

Parc floral de Paris tulipe Yellow Pomponnette

Parc floral de Paris tulipe Yellow Pomponnette

 

Tulipe Gudoshnik double
Double tardive, rouge/orangeParc floral de Paris tulipe Gudoshnik double

 

http://www.aujardin.info/ 

Parc Floral de Paris Tulipes

Parc Floral de Paris

Route de la Pyramide Paris 12

 

Le Parc Floral de Paris possède une belle collection de tulipes, et chaque année leur floraison est un enchantement.Parc Floral de Paris tulipes

Parc Floral de Paris tulipes

Parc Floral de Paris tulipes

 

La Tulipe merveille d’Orient

La fleur des Sultans
On trouve de nombreuses espèces de tulipes sauvages en Europe et en Asie, et les premières cultures nous viennent de l’ancienne Turquie, pas pour sa fleur mais pour son bulbe riche en amidon qui était la base de l’alimentation pour les paysans pauvres. Les fleurs étaient offertes aus sultans et représentaient l’emblème de l’aristocratie turque. Parc Floral Paris tulipes

Parc Floral de Paris tulipes

Ogier Ghislain de Brusbecq, ambassadeur autrichien à la cour de Soliman le Magnifique, rapporte de Turquie en 1554 les premières tulipes à la cour d’Autriche, des bulbes. IL avait acheté ces bulbes à grands frais et au péril de sa vie, car la vente aux étrangers était interdite. Il baptise la fleur tulipe en référence à un mot turc qui désigne un turban. (du turc tülbend (lâle), c’est-à-dire « plante-turban »)Parc Floral de Paris tulipes

Parc Floral de Paris tulipes

L’empereur d’Autriche Ferdinand 1er les fait cultiver dansles jardins impériaux, et c’est ainsi que toute l’Europe semit à admirer cette fleur spectaculaire.

 

Cariolius Clusius ou Charles de l’Ecluse.
Botaniste français, né à Arras (1523-1609), maître des jardins impériaux, il quitta son poste en Autriche pour rejoindre le jardin botanique de Leiden aus Pays Bas en 1593, emportant avec lui quelques précieux bulbes et c’est ainsi que la tulipe prit son véritable essor.Parc Floral de Paris tulipes

Parc Floral de Paris tulipes

 

La tulipomania
La culture des tulipes devient le « sport national » hollandais, la première moitié du 17e siècle estmarquée par une formidable croissance et une période de prospérité aux Pays-Bas. Avec la popularité croissante de la tulipe dans les années 1630, un marché spéculatif d’achat et de vente debulbes s’installe rapidement. On parle même d’une tulupomania !Parc Floral de Paris tulipes

Parc Floral de Paris tulipes

Certains bulbes atteignent des prix extrêmement élevé, un seul bulbe de tulipe de l’Amiral van Enkhuisen fut vendu 5400 florins, soit l’équivalent de 15 ans de salaire d’un maçon de l’époque.Parc Floral de Paris tulipes
Le marché s’écroula un jour de 1637 entraînant la première crise éconmique de l’histoire.

Parc Floral de Paris tulipes

Parc Floral de Paris tulipes

 En 1635, il faut 100 000 florins pour acheter un lot de 40 bulbes. D’après les savants calculs de l’Intenational Intitute of Social History, un florin de 1635 équivaut àenviron 10,30€ de 2002…

Parc Floral de Paris tulipes

Parc Floral de Paris tulipes

Parc zoologique de Paris Les maras de Patagonie

Parc zoologique de Paris

Route dela Ceinture du Lac Paris 12

 

Les maras de Patagonie
Évoluant dans la pampa de la zone Patagonie, aux côtés des nandous et des guanacos, les maras, aussi appelés lièvres de Patagonie appartiennent, contre toute attente, à l’ordre des rongeurs ! Troisième plus gros rongeur vivant, le mara est aussi l’un des plus rapides.Parc zoologique de Paris

Parc zoologique de Paris
Au Parc zoologique de Paris, ils sont arrivés en nombre pour s’approprier la pampa de la zone Patagonie. Parc zoologique de Paris

Venus de la Ménagerie du Jardin des Plantes ou de la Réserve de la Haute Touche, la dizaine de maras (Dolichotis patagonum) cohabite avec les guanacos et les nandous, avec qui il leur arrive parfois de se chamailler. Heureusement, ces lièvres de Patagonie bénéficient d’une zone de retrait dans laquelle se réfugier.Parc zoologique de Paris

Habile sprinter !
Bien que son apparence rappelle celle d’un gros lièvre (de la famille des léporidés), le mara est en fait une espèce de rongeurs de la famille des Cavidés. Après le capybara et le castor, le mara est le troisième plus gros rongeur vivant ! Avec ses longues pattes, il mesure environ 70 cm pour un poids de 9 à 15 kg. Parc zoologique de Paris

Les pattes arrière ont trois orteils avec des griffes ressemblant à des sabots et sont plus longues que les pattes avant. Le pelage dense et fin est brun grisâtre sur le dessus et blanc sur le ventre. Les flancs et le menton sont orangés. Parc zoologique de Paris

Bâti pour la course, le mara est extrêmement rapide pour un animal de sa taille : il peut sprinter à 55 km/h en moyenne avec des pointes à 80 km/h sur de courtes distances et il peut bondir jusqu’à 2 mètres à la verticale !

 

Un partenaire pourla vie 

Les maras sont des animaux très sociaux : ils peuvent vivre dans des groupes de 10 à 30 individus et ils communiquent par différents sons, des petits bruits graves aux sifflements plus aigus (comme le cochon d’Inde). Caractéristique exceptionnel chez les mammifères, et d’autant plus chez les rongeurs, les maras sont monogames et s’accouplent pour la vie. Une portée est constituée de 1 à 3 petits qui naissent après une période de gestation de 3 mois. Parc zoologique de Paris

Tous les nouveaux nés d’un groupe sont rapidement placés dans une tanière commune, faite en général à partir d’un trou ou d’un tunnel abandonné. La tanière tient lieu de « nurserie » pour la progéniture d’une dizaine de couples de maras.Parc zoologique de Paris

Parc zoologique de Paris
Cet animal est naturellement présent en Argentine. Il habite les vastes savanes sèches à buissons et arbustes et les régions semi-désertiques de la Patagonie où les hivers sont très froids et les étés très chauds. Cette espèce est classée dans la liste rouge de l’UICN comme « quasi menacée ».Parc zoologique de Paris

Parc zoologique de Paris

 

Rien qu’à moi !
La nourriture des maras est posée au centre d’une zone qui leur est spécialement dédiée. Parc zoologique de Paris

Parc zoologique de Paris

Les autres animaux de l’enclos, plus gros, ne peuvent pas y accéder, ce qui permet aux maras de s’isoler s’ils en ont envie.Parc zoologique de Paris

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+