Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour janvier, 2016

Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Route de la Ceinture du Lac Paris 12

 

Aramis Jaguar mâle

Véritable star du Parc zoologique de Paris, son regard perçant en envoûte plus d’un.

Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Lui c’est le beau gosse du PZP. Il a un regard « qui tue », envoûtant. Il a une façon de vous regarder… à tomber ! J’aime me perdre dans son regard mordoré et pénétrant, il est tout simplement superbe.Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Aramis semble entièrement noir mais ses tâches sont encore visibles si l’on regarde attentivement. Les jaguars comme Aramis touchés par ce qu’on appelle le mélanisme ne forment pas une espèce ou une sous-espèce distincte, ils représentent environ 6 % de la population.Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Carte d’identité
Date et lieu de naissance : le 11 décembre 2009, au Zoo de Varsovie, en Pologne
Sexe : mâle
D’où vient-il ? Il est né au Zoo de Varsovie, avant de rejoindre la Ménagerie du Jardin des Plantes à Paris.  Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Avec son regard pénétrant, son pelage noir laissant deviner des taches mordorées et sa démarche chaloupée, Aramis intrigue plus d’un visiteur.Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Ce magnifique mâle jaguar, Panthera onca, est arrivé en France en octobre 2012, par convoi routier depuis le zoo où il est né en 2009, à Varsovie, en Pologne. Débarqué à la Ménagerie du Jardin des plantes aux côtés de Tao la panthère de Chine, Panthera pardus orientalis, et Black Earl le caracal, Caracal caracal, tous trois faisaient partie du programme d’échange d’animaux inscrit dans le cadre de l’EAZA (Association européenne des zoos et aquariums). Mais pour Aramis, cette résidence fut provisoire car il a été transféré au Parc zoologique de Paris en février 2014.Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

LE JAGUAR, UN PUISSANT PRÉDATEUR « QUASI MENACÉ »

Le jaguar, Panthera onca, est un mammifère carnivore de la famille des félidés vivant dans les forêts humides d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud et historiquement vénéré par la culture maya. L’animal possède un corps massif et son pelage se compose de taches disposées en rosettes. Le pelage noir d’Aramis est très rare. Le jaguar est le plus grand félin d’Amérique et le troisième plus grand félin au monde derrière le lion et le tigre.Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris
Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

C’est un prédateur opportuniste qui s’attaque à de gros animaux, tels que les tapirs et cervidés, et chasse le plus souvent à l’affût, en tendant des embuscades. Sa force importante lui permet de transporter de grosses proies en haut des arbres. Sa mâchoire a une puissance telle qu’elle lui permet de transpercer le crâne de ses proies ou encore la carapace des tortues. Cette technique de mise à mort, unique dans le monde animal, ne le protège toutefois pas des hommes. En effet, dans son milieu d’origine, certains le considèrent comme nuisible et le chassent pour protéger leurs troupeaux. De même, sa peau, ses griffes ou ses dents sont très convoitées par les braconniers. Le jaguar est donc classé comme espèce « quasi menacée » par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Aramis Jaguar noir Parc Zoologique de Paris

Néro lion de l’Atlas Parc Zoologique de Paris

Parc Zoologique de Paris

Rourte de la Ceinture du Lac Paris 12

 

Toues ces photos ont été prises en octobre et novembre 2015. Certaines derrière les vitres, d’où la qualité médiocre, à cause des reflets.Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

La compagne de Néro, Aswad, est très attentive, et l’entoure de son affection.Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

Notre Néro est vieux, et souffre d’insuffisance rénale chronique. Il reçoit des traitements anti douleur, et il est suivi par les équipes vétérinaires. Fin août il était au plus mal, il n’avait pas mangé pendant plus de dix jours.  Il  se nourrit de nouveau, il a regrossi, il a  l’oeil vif et dort moins.Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

Néro est chancelant sur ses pattes, malgré tout il fait plusieurs fois le tour de son enclos le soir avant de rentrer, en compagnie de toute la famille. Il triche, cependant, il a raccourci le tour !Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

Avantage de la vieillesse, quand il n’a pas envie de sortir, les soigneurs ne le forcent pas, il reste dans sa loge. Fin décembre, il n’allait pas très bien. J’ai questionné le vétérinaire en chef, il n’était pas confiant, il y avait plus de jours sans, et il ne mangeait pas tous les jours;  le staff devait se réunir pour statuer sur son sort. Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

J »ai appris que finalement il a eu de nouveau un traitement, et le revoilà un peu plus vaillant. Je ne l’ai pas vu dimanche, lundi il était sorti et s’était empressé de squatter le rocher chauffant.  Néro Parc Zoologique de Paris

Néro profite de ses petits, qui embêtent papa, aucune pitié! il se contente de rugir et demontrer les dents.Néro Parc Zoologique de Paris

Sa fille Shani adore son papa, elle est toujours près de lui, et vient lui faire des câlins.Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

Néro se chauffe au soleil. Malheureusement nous sommes en hiver, et ça joue sur la santé de Néro.Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

Sur la photo ci-dessus, Néro va bien, il se roulait au soleil et s’était mis les quatres fers en l’air, la tête renversés, pour mieux profiter du chaud soleil de novembre 😉  voir photo suivante, avec le clan, et sa chérie Aswad vautrée contre lui.Néro Parc Zoologique de Paris

Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Parc Zoologique de Paris

Route de la Ceinture du Lac Paris 12

Les lionceaux du Parc Zoologique de Paris

Neuf mois déjà, leurs ennuis de santé semblent être  un mauvais souvenir, surtout pour la petite Shani qui était la plus touchée.

Hier Néro n’a pas voulu sortir; on l’entendait rugir dans sa loge, et il régnait une certaine agitation dans le clan, toute fa famille lion était tounée vers les loges. Il y avait une opération chirurgicale à la clinique, Néro a vu le vétérinaire, et comme à chaque fois ça le met en furie.

Aswad, ici couchée sur le dos, a fort à faire avec ses trois garnements. Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Les trois petits lionceaux ont eu neuf mois le 22 janvier 2015. Ils grandissent à vue d’oeil, mais pas en sagesse. Ils sont toujours aussi turbulents, et leur jeu favori : embêter maman! Aswad fait preuve de beaucoup de patience, et elle prend plaisir à jouer avec eux. Ici on la voit les quatre fers en l’air en prise avec la petite Shani qui est le plus turbulente des trois.Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Un petit moment de répit pour Aswad, qui ne durera pas longtemps !Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Aswad couchée sur le dos en train de se faire mordre par un petit.  Le solitaire devant c’est Kibo.Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Pauve Aswad, aucune pitié pour maman, ils s’y mettent à plusieurs pour la mordre. Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Couchée par terre, c’est la petite Shani, et son frère Atlas, ils sont inséparbales y compris pour les bêtises.Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Lionceaux Parc Zoologique de Paris

Chêne du souvenir Place de la République

Le chêne du souvenir

Place de la République, à l’angle du boulevard Magenta

Paris 10

 

Un chêne en mémoire des victimes des attentats de Paris

La Ville de Paris a souhaité planter un « arbre du souvenir » , en hommage aux victimes des attentats de 2015. Ce chêne chevelu, haut d’environ 12 mètres, est arrivé le 6 janvier dernier par semi-remorque Place de la République. Il a été érigé le ledemain, un an après les attentats de janvier 2015.

Chêne du souvenir Place de la République

Des élèves de l’école Du Breuil ont planté 1200 vivaces au pied de l’arbre. Il a été inauguré le dimanche 10 janvier par François Hollande et Anne Hidalgo lors de la cérémonie d’hommages.

Un dernier nettoyage avant que la plaque ne soit recouverte, j’ai pu la voir en avnat première 😉

Chêne du souvenir Place de la République 

 

Des plantations symboles place de la République

« Chantier école » : place de la République, » une vingtaine de jardiniers, issus des cours municipaux pour adultes de l’école Du Breuil, ont sorti le 7 janvier leurs bêches pour une plantation hautement symbolique, sous une pluie froide. Ils ont installé quelque 1200 vivaces au pied d’un chêne chevelu planté la veille. Cet arbre de 12 mètres, élevé dans la pépinière Arbor, a été érigé par l’entreprise Robert. C’est une commande de la Ville de Paris pour commémorer le premier anniversaire des attentats de janvier 2015 et ceux de novembre dernier. « 

Chêne du souvenir Place de la République

« Marquer le coup »

« Il y a eu un vrai engouement des élèves pour ces plantations », constate Arnaud, chef jardinier à l’école Du Breuil. Objectif de la matinée : disposer des vivaces au pied du jeune chêne. Parmi les plantes sélectionnées, des lierres et des pervenches.

Chêne du souvenir Place de la République

Christine, 48 ans, est fière de « marquer le coup » avec ces plantations. « En tant que républicaine je suis contente de participer », confie-t-elle. Comme elle, Moussa n’a pas hésité une seconde à s’associer à l’événement. « Cet arbre symbolise l’espérance et la vie qui continue. Il sera encore là dans 100 ans », explique cet éducateur spécialisé, qui se reconvertit actuellement comme jardinier grâce aux cours à l’école Du Breuil. Le 11 janvier dernier, il défilait, comme des millions de personnes, devant la statue de la place de la République : « J’y ai déposé des fleurs et des dessins », se souvient-il. « 

Chêne du souvenir Place de la République

 » Ce chêne chevelu, haut de 10 à 12 m et pesant plusieurs tonnes, a poussé en Belgique dans une pépinière en contrat avec le service de l’Arbre et des bois de la mairie de Paris. « Nous sommes allés le choisir sur place, explique Christophe Dalloz, le responsable de ce service. C’est une variété de soleil et de demi-ombre car la place est exposée aux deux ». « Chêne du souvenir Place de la République

Chêne du souvenir Place de la République

 

 » L’arbre pourra vivre en théorie près de 200 ans. « On a choisi un chêne car il incarne la force : il fallait qu’on inscrive dans la durée le souvenir de toutes les victimes sur cette place qui est devenue un lieu de mémoire et de recueillement » explique Rémi Féraud, maire PS du Xe. « 

Sur une plaque commémorative à son pied, on peut lire : « A la mémoire des victimes des attentats terroristes de janvier et novembre 2015 à Paris, Montrouge et Saint-Denis. Ici même, le peuple de France leur rend hommage ».Chêne du souvenir Place de la République

Sur les branches de l’arbre subsistent des feuilles mortes qui ressemblent à autant de stigmates d’une année 2015 particulièrement sinistre.

Chêne du souvenir Place de la République

Pour l’heure, les passants remarquent à peine ce chêne d’une dizaine de mètres de haut, ceint de barricades sur lesquelles est apposé cet écriteau : « Ici, nous préparons la plantation d’un arbre. »

Elena Gaffuri, une comédienne de passage, approuve « cette forme d’hommage qui ne nous enchaînera pas au passé. Au contraire, symbole de vie et de croissance, ce chêne qui est un bois d’essence noble, va nous pousser vers l’avenir », estime-t-elle. »

Chêne du souvenir Place de la République

Sources : Le Parisien.fr, paris.fr 

La Boudeuse à Paris

Pour me lire si vous avez des difficultés, touche F5 pour rafraîchir la page, ou patienter qu’elle se charge entièrement

La Boudeuse

3 mâts Goélette

Port du Gros Caillou Paris 7

 

La Boudeuse

Construite il y a près d’un siècle en Hollande, en 1916, comme navire de charge, La Boudeuse estpassée sous pavillon françaisen 2003 lorsque Patrice Franceschi ka rachète et la transforme en navire d’aventure etd’exploration. Sa vocation reste la découverte, l’aventure et la science, dans l’esprit des grandes expéditions maritimes et terriestres du « siècle des lumières », sur tous les océans du globe…La Boudeuse Paris

Opération Objectif Paris 2015 : La Boudeuse est à Paris à l’occasion de la COP21

Jusqu’au début de l’année 2016, La Boudeuse sera amarrée au port du Gros Caillou, face au Grand Palais, pour l’Opération Objectif Paris 2015. Durant cette période, le navire sera ouvert au public pour des visites, et différents évènements se tiendront sur le trois-mâts en marge de la COP21 et de l’Agenda des Solutions. Organisés par ACTED, l’Ecole de l’Aventure, le Comité 21, son projet Solutions COP21, et Convergences, ces animations rassembleront acteurs du changement et porteurs de solutions durables, qu’ils soient acteurs du secteur privé, public ou associatif, dans un esprit d’ouverture et de partage. La Boudeuse servira également d’espace de réflexion et d’échanges dédiés au Zéro exclusion, Zéro carbone, Zéro pauvreté, avec des rencontres, des débats, des ateliers, des conférences, etc.La Boudeuse Paris

La Boudeuse Paris

L’Opération Objectif Paris 2015 vise également à faire connaître ce trois-mâts d’exception, notamment au travers de visites dédiées à la jeunesse et au public scolaire, ainsi que des visites guidées ouvertes au grand public tous les samedis.

Pendant son escale à Paris, le navire est disponible à la location pour l’organisation d’événements privés ou institutionnels, avec une capacité d’accueil de 80 personnes.La Boudeuse Paris

Mission Terre Océan

Le Fonds de dotation Mission Terre-Océan, créé en mars 2011 par l’association l’Ecole de l’Aventure et l’ONG de solidarité internationale ACTED, a pour objectif de contribuer à la recherche sur les grands enjeux environnementaux, climatiques, sociétaux et humains. Pour ce faire, le Fonds de dotation Mission Terre-Océan soutient des projets d’intérêt général, notamment avec des expéditions du navire La Boudeuse.La Boudeuse Paris

L’ambition de ces missions est de participer à la préservation de la planète pour les générations futures. Centrées sur la biodiversité, la lutte contre le changement climatique, la protection de l’environnement, le développement durable et la préservation du patrimoine, ces missions favorisent le dialogue des cultures nécessaire à une coopération internationale. L’esprit de ces missions vise à promouvoir une véritable écologie humaniste basée sur le développement durable.La Boudeuse Paris

Une communauté d’acteurs aux objectifs convergents

Mission Terre-Océan est doté d’un comité de pilotage qui participe à la définition du projet du Fonds, à son développement et à son animation. Les membres qui composent ce comité suivent, pour certains, les campagnes de La Boudeuse depuis 10 ans. D’autres, sensibles aux valeurs portées par ce projet et ses acteurs, apportent leur expérience et contribuent à élargir les horizons de cette initiative. Ce comité est la tête de proue d’une initiative ambitieuse, inclusive et ouverte à tous les acteurs qui veulent se mobiliser en faveur d’un développement durable à leur niveau.La Boudeuse Paris

La Boudeuse Paris

 

La précédente mission Terre – Océan

La première mission Terre-Océan fut entreprise par le trois-mâts d’exploration La Boudeuse après le tour du monde de trois années consacrée aux « peuples de l’eau », de 2004 à 2007.

Patrice Franceschi et son équipage sont repartis en 2009 en mission officielle pour le ministre de l’Ecologie et du développement durable, Jean-Louis Borloo. La « lettre de mission » remise à Patrice Franceschi par le ministre et ses secrétaires d’Etat Dominique Bussereau et Nathalie Kosciusko Morizet, était comme un écho à travers les siècles de celle que reçu en son temps Louis-Antoine de Bougainville pour lancer sa frégate La Boudeuse autour du monde, de 1766 à 1769. Bougainville était alors le premier des navigateurs à emmener avec lui des « savants » – comme on disait en ce temps-là – et, de ce fait, le premier à s’aventurer sur les mers pour des raisons scientifiques et non pas simplement pour des objectifs commerciaux, politiques, économiques, militaires ou diplomatiques.La Boudeuse Paris

La première mission Terre-Océan était l’une des réalisations de « terrain » du Grenelle de la Mer dont le point de départ a été donné à bord de La Boudeuse le 27 février 2009 lorsque le navire se trouvait à Paris. Les préoccupations de ce « Grenelle » étaient multiples et reflètaient l’ambition de préserver l’avenir de la planète pour les générations futures : défense de l’environnement et de la biodiversité, lutte contre le réchauffement climatique, développement durable, maîtrise de l’énergie, etc.

Dans ce cadre, cette mission Terre-Océan se consacra aussi bien aux problématiques des océans qu’à celles de la terre elle-même, puisque celle-ci génère des fleuves qui en sont le prolongement. D’où le nom de cette mission qui reliait deux mondes que l’on sépare trop souvent mais qui, en réalité, n’en forment qu’un seul. Car la mer sera certainement l’avenir de la terre, et leur unité la seule manière de bâtir le futur des hommes.

La Boudeuse Paris

Au-delà des études scientifiques, cette mission Terre-Océan participa aussi du vaste mouvement de sensibilisation du public à ces objectifs environnementaux, avec la volonté, pour sa part, de toujours maintenir l’homme au centre des préoccupations afin de promouvoir une véritable écologie humaniste basée sur le développement durable. Pour ces raisons de sensibilisation du public, l’expédition a produit une série de films et de reportages destinés au grand public, français et étranger, notamment en partenariat avec France Télévisions et l’Agence France Presse.La Boudeuse Paris

La Boudeuse Paris

Thématiques principales

Environnement, biodiversité, développement durable, modifications climatiques, étude de la biosphère, état des eaux et pollution, observation des territoires, géophotographie, rapport entre les hommes et leurs milieux, protection de l’environnement, dialogue des cultures.La Boudeuse Paris

Caractéristiques techniques

Port d’attache : Fécamp, Capitaine : Patrice Franceschi, Equipage : 26 personnes

Longueur hors tout : 46 mètres, Largeur : 7 mètres, Déplacement : 250 tonnes, Tirant d’eau : 2,70 mètres, Nombre de voiles : 13, Surface de voilure : 700 m²,Vitesse maximum : 14 noeuds, Autonomie à la mer : 6 mois, Réservoirs gasoil : 8.000 litres, Réservoir eau : 2.000 litres + dessalinisateur – 400 litres/heure.

Aménagements : 11 cabines, carré bibliothèque, bar, carré salle à manger, bureau, cuisine, cambuse, chambre froide, 4 toilettes, 4 douches, sauna, etc.

La Boudeuse Paris

sources : http://la-boudeuse.org/

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+