Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour mars, 2016

Une pierre dans mon Jardin Thierry Courtadon (4)

Une pierre dans mon jardin

Jardin du Palais-Royal Paris 1er

 

Je ne vous avais pas présenté toutes les oeuvres de Thierry Courtadon, je répare cette erreur ! Avant depasser aux prochaines expositions…

Thierry Courtadon, sculpteur : « La lave de Volvic coule dans mes veines ! »

« Je suis fils, petit-fils et arrière petit-fils de tailleurs de pierre. J’ai été élevé dans la matière depuis que je suis tout petit et j’ai suivi une formation aux beaux-arts à Lyon, plus précisément les cours d’une école spécialisée dans l’ornementation. », raconte Thierry Courtadon, aujourd’hui gérant de l’atelier de taille de pierre de Volvic qui porte son nom. Agé de 44 ans, il dirige l’atelier Courtadon, tout à la fois avec les techniques ancestrales transmises par ses prédécesseurs et avec les nouvelles technologies dont il est un amateur éclairé. Conscient d’avoir fait entrer l’atelier de plein pied dans le XXIe siècle lorsqu’il reprend l’entreprise de son père, il n’en oublie pas moins ses débuts dans la profession : « Reprendre le métier ? Je n’ai même pas eu le choix. C’était une évidence. C’est ma vie, mon métier. J’ai commencé très jeune dans les guêtres de mon père. Dès l’age de dix ans, je venais à l’atelier pour faire de petites sculptures. »

Courtadon portrait

La pierre de Volvic fût très utilisée dans les constructions en Auvergne. La cathédrale de Clermont-Ferrand en est l’un des plus beaux exemples. Pour réaliser ces œuvres monumentales, il fallait des sculpteurs aguerris, des pierreux. Au nombre de près de 500, il y a encore une cinquantaine d’années, il ne reste aujourd’hui que deux ou trois sculpteurs de pierre à Volvic. Thierry Courtadon fait partie de ceux-là et il espère bien transmettre le flambeau à ses propres enfants. »

*sources : http://lejournaldeleco.fr/ Thomas Fauveau

 

On a beaucoup susurré pendant cette exposition, Cocteau et Colette continueraient-ils d’hanter les lieux?  Plusieurs sculptures « susurrer » se côtoyant dans le jardin.Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

 

La lave de Volvic coule dans ses veines

 » Patiemment, en se confrontant au travail des anciens et en appréhendant la théorie aux Beaux-Arts, Thierry Courtadon a donné vie à un univers unique. En recherche constante de nouveaux équilibres, de nouvelles performances que dévoilerait la tranchy-andésite, il a été le premier à faire de cette pierre de la dentelle, à lui offrir l’impossible mouvement, à l’appréhender dans son esthétique et sa mécanique. »

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Son atelier, lieu privilégié

« L’atelier de l’artiste est situé au cœur d’une clairière, à proximité des carrières. Le rapport à la nature est quotidien, permanent. La variété des œuvres dénote de la recherche constante, et évoque parfois le travail d’un Brancusi dans la pureté et l’élévation ou d’un Richard Serra dans l’élan et la distorsion. Espace de dialogue entre ses différentes œuvres dont il conserve toutes les maquettes, l’atelier est un lieu privilégié pour l’élaboration et la perception de ses sculptures. »

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Un soutien de la région Chaîne des Puys

 » En 2013, le Conseil départemental du Puy-de-Dôme ouvrait ses portes à la première grande exposition de Thierry Courtadon. Le succès fut incontestable. En 2014, l’artiste et ambassadeur de la candidature de la Chaîne des Puys – faille de Limagne au patrimoine mondial, proposait au Conseil départemental de renouveler cette collaboration fructueuse en l’aidant à monter une exposition d’envergure dans un haut-lieu de la capitale. »

L’exposition s’appellera Une pierre dans mon jardin, du 1er septembre au 23 novembre 2015, dans le prestigieux Domaine du Palais-Royal à Paris.

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Thierry Courtadon « Peigner »

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

La candidature au Patrimoine mondial gravée dans la pierre

 » Lors de l’évaluation internationale de la candidature de la Chaîne des Puys – faille de Limagne, le Conseil général du Puy-de-Dôme qui conduit ce projet depuis 2007, avait terminé la visite de terrain par une rencontre avec Thierry Courtadon dans son atelier, près de la gare de Volvic. Après avoir montré aux experts de l’UNESCO les carrières encore en activité dans ce site géologique d’exception, il s’agissait de faire comprendre que cette utilisation des produits volcaniques s’inscrivait dans une longue histoire artistique et artisanale locale, et répondait à un véritable savoir-faire, une utilisation noble aujourd’hui renouvelée par un artiste contemporain à dimension internationale. »

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Thierry Courtadon « Libérer »

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

« Suite à la décision qui a été prise lors du 38e Comité du patrimoine mondial qui s’est tenu en juin dernier à Doha, de renvoyer pour compléments d’information le dossier Chaîne des Puys – faille de Limagne, le Conseil général du Puy-de-Dôme s’est engagé avec les acteurs du territoire dans un plan de travail en vue du réexamen de cette candidature à l’été 2016. Il s’agit notamment de maintenir la dynamique locale et nationale autour du projet à travers des événements culturels et artistiques ambitieux. D’où l’évidence du soutien à ce projet d’exposition dans un lieu parisien emblématique du Patrimoine, conçu sur une idée conjointe d’un artiste fier et engagé pour son territoire, et d’une institution qui a à cœur de le faire vivre et rayonner.« 

Thierry Courtadon « Voyager »

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Thierry Courtadon « Imaginer »

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon

Sources :

http://www.rp-afaireasuivre.com/wp-content/uploads/2015/05/DPThCourtadonPalaisRoyal.pdf

La Belle Vitry’N (4)

La Belle Vitry’N

Vitry sur Seine Val de Marne (94)  

 

C’est un petit pavillon typique, dont seule la façade donnant sur le jardin a été investie parles artistes.La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

 

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine 

 

« De l’univers hip hop en passant par celui du vandale et du graffiti, Bebar, Lady JDay, Sly2, Artis, MG la Bomba, Sjembakkus, Oxie ont refait la déco selon leurs styles. »La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine
La Tour Paris 13 a fait  des émules, et les nostalgiques, qui ont regretté sa destruction, ont pu se consoler avec  avec La Belle Vitry’N, le temps d’un week end. Un collectif d’artistes locaux et intenrationaux a investi cette maison, et a entièrement redécoré 150 m2 de murs.

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

Même la cabane au fond du jardin a été investie!

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

Dans la petite cabane à outils, Sly2 et Quesa ont recréé une ambiance cosmique. Des vers en papier crépon violets, de voies lactées en coton phosphorescent et d’une petite planète mars sont en suspension.La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

 

 » Des collages d’Awa aux mosaïques inspirées de Kabal, en passant par les autoportraits de Pearl et les visages triangulaires de Skeato, les univers se mélangent dans une harmonie fabuleuse. L’illustration la plus probante de cette combinaison de styles hétéroclites et pourtant si bien associés se trouve d’ailleurs dans une pièce. Après avoir monté un escalier en colimaçon aussi rude qu’exigu et longé ce qui semblait être autrefois un salon, on découvre ainsi, face à la cuisine, une chambre « nuptiale » où le couple d’artistes Bebar et Lalasaïdko ont consommé le mariage de leurs deux univers. Lui avec ses têtes de mort ensanglantées et ses poignards aiguisés, elle avec ses dessins « kawaï » et sa touche japonisante, presque manga. Mais toujours avec talent. »La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

 » Présente en ce samedi après-midi, Lalasaïdko explique même aux visiteurs la réalisation de cette histoire d’art et d’amour. Tandis que son collègue Skeato nous raconte, lui, combien il a galéré pour colorer des étagères encastrées. Un travail qu’il a cependant abattu en une seule nuit. Et qui, en définitive, fait un peu penser à une maison de poupées où les bouchons de bombes, récupérés auprès de ses homologues, font penser à des figurines enfantines type Lego ou Playmobil ». « La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

Les visages triangulaires de Skeato.

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

Une toile en plastique noir tendue dans le jardin témoigne, témoin d’un atelier pochoir animé par les artistes.

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

 » Malheureusement, puisque toutes les belles histoires ont une fin, la Belle Vitry’N sera démolie d’ici un mois. A la place, se dresseront cinq logements neufs érigés par le Projet Big Bang. C’est donc le cœur en chantier que l’on jette un dernier coup d’œil à celle qui, le temps d’un après-midi, a illuminé la grisaille de Vitry. »

 

 La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

 

 

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

La Belle Vitry'N  Vitry sur Seine

 

Sources

http://www.timeout.fr/paris/le-blog/la-belle-vitryn-saffiche-ce-week-end-mais-seulement-ce-week-end-022416

 

 

Néro Lion de l’Atlas Parc Zoologique de Paris

Néro Lion de l’Atlas Parc Zoologique de Paris

 

C’est bien connu, Néro a un sale caractère,  il n’aime personne, surtout pas ses soigneurs ! Dès que ceux-ci passent devant sa loge, il se met à rugir et à montrer les crocs. C’est encore pire quand il voit le vétérinaire ! Quand Néro ne veut pas sortir et reste dans sa loge, si on l’entend rugir, on sait pourquoi !

Malgré les craintes, il a bien accepté ses petits, mais il aime par dessus tout sa tranquillité. Ce qui est n’est pas gagné car ses trois petits chenapans n’ont aucune pitié pour leur papa vieux et malade !!

Ci-dessous avec le petit mâle Kibo qui vient le narguer sur son rocher chauffant.Néro Lion de l'Atlas Parc Zoologique de Paris

Ce jour-là, la petite Shani était grimpée sur le dos de son père, et lui mordait le cou! La réaction de Néro ne s’est pas fait attendre, ceci dit jamais un coup de patte, la mère Aswad y a veillé, il montre juste les dents et grogne.

On voit bien la crinière de Kibo qui commence à pousser.Néro Lion de l'Atlas Parc Zoologique de Paris

Kibo est venu se coucher près de son père, il ne l’a même pas embêté, ce qui n’empêche pas Néro de montrer les dents.

Néro Lion de l'Atlas Parc Zoologique de Paris

Néro Lion de l'Atlas Parc Zoologique de Paris

Néro Lion de l'Atlas Parc Zoologique de Paris

Pareil avec Atlas. Il accepte plus sa fille, pourtant Shani est la plus coquine de la fratrie, et celle qui embête le plus ce pauvre Néro. La relation père-fille est la même chez las animaux!

Néro Lion de l'Atlas Parc Zoologique de Paris

 Néro Lion de l'Atlas Parc Zoologique de Paris

Néro Lion de l'Atlas Parc Zoologique de Paris

Par aileurs, Néro n’a jamais trop fait la loi avec les deux autres lionnes. Ce jour là, ilvoulait monter sur son rocher chaffant,il s’en est suivi une bataille rangée, ça été très vite, rugissements, coups de pattes, les tatas ont eu le dernier mot et Néro est reparti se coucher ailleurs !

Néro Lion de l'Atlas Parc Zoologique de Paris

 Petite Shani adore tirer et mordre la queue de Néro, qui réagit aussitôt en grognant ! A la fermeture vendredi dernier, un des petits lionceaux était couché face à Néro, et ils se grognaient dessus mutuellement, c’était comique. Mais je n’ai pas pu faire de photos, il fallait partir.

Néro Lion de l'Atlas Parc Zoologique de Paris 

 

Azuro Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

Azuro Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

Route de la Ceinture du Lac Paris 12

 

Balade au Parc Zoologique de Paris le 18 mars 2016 avec : 

http://padau.eklablog.com/accueil-c26090878
http://krygphotos.eklablog.com/

 

L’Ara Hyacinthe, une espèce menacée

L’ara hyacinthe est le plus grand des perroquets. C’est aussi l’un des plus recherchés par les braconniers. Bien que protégé, ce bel oiseau est fortement menacé par le commerce illégal. S’il venait à disparaître, son milieu de vie serait aussi affecté, car ce végétarien participe à la dispersion des graines et donc au maintien de l’écosystème. 

Indigo Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

Indigo Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

Toutes les photos ont été prises à travers une vitre, il y a hélas quelques reflets. Le tout est de se positionner pour en avoir le moins possible, voire pas du tout,  le soleil n’arrangeant pas les choses ! Ce jour là Azuro était très affairé à mordiller un obljet en caoutchouc non identifié !

Indigo Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

Indigo Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris
Indigo Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

Azuro, l’Ara hyacinthe 
Attentif et curieux, l’Ara Hyacinthe Azuro ( Anodorhynchus hyacinthinus ) se trouve dans la volière à l’extérieur de la serre tropicale. Il fait partie des animaux à parrainer de la biozone Guyane-Amazonie.

Indigo Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

Indigo Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

L’ara hyacinthe, Anodorhynchus hyacinthinus, est un oiseau de la famille des Psittacidés se nourrissant essentiellement de fruits et de graines et vivant dans la canopée en Amérique du Sud.

Signes distinctifs

L’ara hyacinthe est un perroquet au plumage bleu, avec une peau jaune autour des yeux et au niveau de la partie inférieure du bec. Celui-ci est très puissant et l’ara l’utilise pour casser des coquilles de noix. Il s’en sert également pour s’agripper aux branches, associé à ses doigts opposés deux à deux qui forment une pince.

Indigo Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

Indigo Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

Indigo Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

Carte d’identité

Classe, ordre et famille : sauropsides, oiseaux, psittacidés
Durée de vie : jusqu’à 60 ans en captivité
Taille & Poids : de 1,30 à 1,50 m (envergure) et d’1,4 à 1,7 kg
Incubation : 25 à 28 jours, 2 œufs
Habitat naturel : forêts galeries, canopée
Régime alimentaire : végétarien – fruits, graines
Région d’origine : Amérique du Sud
Statut UICN : en danger

Indigo Ara Hyacinthe Parc Zoologique de Paris

http://www.parczoologiquedeparis.fr/fr/parrainez-animal/animaux-parrainer/indigo-ara-hyacinthe

Statue équestre d’Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

Statue équestre d’Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris 

Paris 1er

 

Pour le plaisir des yeux, et un peu d’histoire 😉

Quand on longe le quai de l’Hôtel de Ville, on les aperçoit de loin. Deux magnifiques magnolias entourent la très belle satue équestre d’Etienne Marcel, Prévôt des Marchands de Paris. Le tout sous un magnifique ciel bleu !

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

La façade de l’Hôtel de Ville qui retient le plus le regard et la plus pittoresque est celle du bord de l’eau, avec sa mince ceinture de verdure, son saut de loup, et, perchée sur un haut piédestal, la statue équestre d’Etienne Marcel. Le glaive et les ordonnances à la main, il se tient dans le fière attitude du conquérant des linertés municipales.

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

Prévôt des marchands : aux origines

Les origines de la municipalité de Paris sont très anciennes, elles remontent à la corporation des bateliers, les Nautae Parisiaci, héritère des célèbres Nautes. Dès la fin du XIIIe siècle, cette corporation de l’eau représenta le peuple auprès du roi.

Au Moyen Age, les marchands de l’eau leur ont succédé. Ils avaient le monopole des transports sur la Seine, et étaient de plus en plus influents au fur et à mesure que Paris se développait. Ils formaient une hanse d’où étaient exclus ceux qui n’étaient pas nés dans la capitale, et faisaient aussi le négoce.Lorsque les marchands terriens, qui tenaient leurs réunions dans la Vallée de misère, au Grand Châtelet, se joignirent à eux, ils chisirent le Parloir aux Bourgeois pourleurs assemblées.

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

 

Cette union accrutleurs forces, ils exercèrent alors une action considérable sur la marche des affaires publiques. Ils en vinrent à personnifier les intérêts communs de la Cité. Les autres corporations s’effaçaient devant eux. Les rois, pour se mettre en rapport avec le peuple de Paris, prirent l’habitude de s’adresser au prévôt des marchands. Il est difficile toutefois de donner une date précise à la naissance de la municipalité, qui naît sous une forme indécise avant de s’affirmer.

Sous Philippe Auguste, la commune de Paris est si bien reconnue que le roi la charge d’opérer le pavement des rues, dont la boue profonde laissait échapper des odeurs pestilentielles…A l »époque de Saint Louis, la municipalité comptait quarante cinq échevins et vingt quatre conseillers.

A leur tête présidait le prévôt des marchands, qui, aidé par des quarteniers, des cinquanteniers et des dizeniers, exerçait son autorité sur tous les ponts de Paris, de plus en plus étendu.

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

Le plus célèbre des prévôts des marchands est Etienne Marcel. En lutte contre le pouvoir royal, il fut l’interprète passionné des vues, et de de la bourgeoisie. Réformateur modéré à ses débuts, il se trouva entraîné par les circonstances et par les périls auxquels il était personnelement exposé, jusqu’à faire douter de son patriotisme.

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

Son premier acte, en tant que prévôt, fut de donner au conseil de la ville en 1357 une demeure en rapport avec son importance.Il achata, place de Grève, la maison aux Piliers. Ce nouveau parloir, aux dimensions modestes, fut e berceau des libertés municipales. C’est un titre de gloire pour Etienne Marcel que d’avoir pensé à l’établir, travaillant ainsi à la limitaion du pouvoir royal et à l’émancipation de la bourgeoisie.

Maison aux Piliers Place de Grève Paris

La Maison aux Piliers date de la fin du treizième sièele. Achetée, au siècle suivant, par Étienne Marcel pour remplacer le Parloir aux Bourgeois, elle fut démolie par François 1er en 1532 pour faire place à l’Hôtel-de-Ville.

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

 

La statue équestre d’Etienne Marcel

La statue est l’ouvre du Toulousain Jean-Antoine Idrac. Mort de la typhoïde en 1883, il n’a pas pula terminer, le cheval est dû à un autre Toulousain : Laurent Marquestre. Le monument en bronze pèse 4700 Kg.

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

 » Etienne Marcel fait bonne figure dans les jardins contigus de l’Hôtel de Ville, campé fièrement sur son destrier de bronze.  » Ce monument a été inauguré en 1888 dans un contexte particulier, qui transforma cet hommage au prévôt en protestaion politique, silencieuse mais véhémente. Par cette statue, les édiles parisiens manifestaient leur opposition à la décison gouvernementale de laisser la municipalité sous la tutelle d’un préfet. En fait, le gouvernement de la IIIe République, échaudé par l’insurrection de la Commune en 1871, souhaitait prévenir toute nouvelle bouffée révolutionnaire en gardant un oeil sur Paris, et notamment en lui refusant un maire. Célébrer Etienne Marcel, c’était réclamer un symbole fort de la politique de la ville. Le gouvernement de l’époque et le président Sadi Carnot ne s’y opposèrent pas : ils refusèrent en bloc d’assister à la cérémonie d’inauguration. C’est le préfet de la Seine, Eugène Poubelle – l’homme des boîtes à ordures -, qui prononça le discours d’usage. Il fallut attendre 1977 pour que les Parisiens puissent à nouveau élire un maire, et ce fut Jacques Chirac. »

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

 

Brièvement : qui était Etienne Marcel

Étienne Marcel, né entre 1302 et 1310 et mort à Paris le 31 juillet 1358, est prévôt des marchands de Paris sous le règne de Jean le Bon. Il se retrouve à la tête du mouvement réformateur qui cherche à instaurer une monarchie française contrôlée3 en 1357, en affrontant le pouvoir royal exercé par le dauphin. Délégué du tiers état, il joue un rôle considérable au cours des états généraux tenus en pleine guerre de Cent Ans : ceux de 1355 avaient pour objectif le contrôle de la fiscalité, ceux de 1356 demandaient le prélèvement de nouveaux impôts et ceux de 1357 devaient régler le paiement de la rançon du roi Jean.

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

 

Les états généraux se révélant incapables de résoudre la crise qui accable le royaume, le dauphin Charles peut reprendre le pouvoir et sauver la couronne des Valois. Étienne Marcel meurt assassiné par les bourgeois parisiens qui considèrent qu’il est allé trop loin dans son opposition et qu’il a risqué de livrer la ville aux Anglais.

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

Une fin tragique :  autrefois adulé par le peuple, il mourut sous ses coups …

 » Le prévôt est bousculé, il trébuche, tombe à terre, alors c’est la curée : haches et épées transpercent son corps de part en part. Deux jours plus tard, le dauphin Charles fait dans Paris une entrée triopmhale. Le 4 août, il convoque la population des Halles et tient un discours où il dénonc un prétendu complot ourdi par Etienne Marcel et Charles de Navarre pour laisser les Anglais entrer à Paris. »

C’était le 31 juillet 1358. Vingt cinq ans plus tard, en 1383,  » le jeune roi Charles VI fait lire en Grande Chambre du palais une ordonnance par laquelle il diminue les pouvoirs de la prévôté des marchands « pour les rébellions, désobéissances, monopoles, crimes et maléfices, tant de lèse-majesté et autres, en faits et en paroles ».¨Par une seconde ordonnance, le roi confisque  » La Maison de Ville, assise en la place que l’on dit place de Grève ». En affaiblissant le maire et en fermant l’Hôtel de Ville, le roi espère contenir las Parisiens. Illusion, bien sûr. » 

Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

 Statue équestre d'Etienne Marcel Hôtel de Ville de Paris

Sources : Lorànt Deutsch Métronome, Les Monuments de Paris souvenirs de Vingt Siècles par Joseph Marie Hippolyte Théodore Bazin de Bezons, Ligaran

complément wikipédia, et

http://vincentroger.typepad.fr/ pour les auteurs de la sculpture. 

http://fernandbournon.free.fr/paris/livre-2-chapitre-03.php pour la Maison aux Piliers de la place de Grève à Paris

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+