Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour septembre, 2016

Exposition Manolo Valdès Place Vendôme

Exposition Manolo Valdès

Place Vendôme Paris 1er

du jeudi 08 septembre 2016 au mercredi  05 octobre 2016

 

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Nul doute que les créations de l’artiste espagnol Manolo Valdes ne susciteront pas la même polémique que le sapin géant de Paul Mac Carthy comparé à un immense jouet érotique en 2014. Depuis jeudi, et jusqu’au 5 octobre, la célèbre place Vendôme (Ier) accueille six œuvres monumentales. qui célèbre la beauté et la sophistication féminine. Ainsi, vous pourrez découvrir La Mariposa, Los Aretes, La Diadema, La doble Imagen, Mariposas et La Pamela.

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

La Pamela
Date de création: 2016 Matériau: Aluminium moulé
Hauteur: 4,36 m, Longueur: 7,30 m
Largeur: 6,50 m, Poids: 4 150 kg

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo valdès sculpte et peint depuis les années 1960. Il s’inspire de la tradition espagnole. Sa passion : La Femme.
Pour cette installation il s’est focalisé sur les figures féminines, leur mettant d’énormes chapeaux en forme de papillon, de grosses boucles d’oreille, de capes … tout ce qui a attrait à la femme espagnole.

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

Manolo Valdès Place Vendôme La Pamela

L’exposition Place Vendôme compte six sculptures monumentales, exposées place Vendôme, à Paris, du 8 septembre au 5 octobre 2016.
Manolo Valdès est né le 8 mars 1942 à Valence en Espagne.
En 1957 il intègre l’Académie Royale des Beaux Arts San Carlos, à Valence, qu’il quitte en 1958 pour consacrer sa vie à la peinture.

La Doble Imagen ( La Double Image )

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

La Doble Imagen ( La Double Image )
Date de création: 2016 Matériaux: marbre blanc et fonte
Hauteur : 4,43 m, Longueur : 10,10 m
Largeur : 6,60 m, Poids: 10 270 kg

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

Sur ces photos on voit parfaitement la double face de la sculpture.

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

De 1964 à 1981 Valdés forme le groupe « Equipo Cronica » (Equipe chronique) avec Joan A.Toledo et Rafael Solbes ; Toleda quittera le groupe au bout d’un an mais Valdés et Solbes continueront leur association dans ce groupe jusqu’à la mort de Solbes en 1981. En tant que membre de « Equipo Cronica », Manolo Valdés a participé à plus de 60 expositions personnelles et à de nombreuses expositions de groupe (jusqu’à 1981).
L’artiste vit et travaille entre New York et Madrid.

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen
Manolo Valdés, réputé pour ses représentations féminines sur de multiples supports, a créé des portraits en trois dimensions, les plus importants et expressifs de sa carrière. Son art s’inspire de la tradition picturale des maitres classiques tels que Vélasquez et Goya, ainsi que des artistes modernes comme Picasso et Matisse. La pratique complexe de l’artiste, ainsi que la large variété des matières qu’il utilise, évoquent l’élégance immuable de la personne.

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen

Recto, verso

Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen
Manolo Valdès Place Vendôme La Doble Imagen
http://www.manolovaldesplacevendome.com/

Parc Floral de Paris

Parc Floral de Paris
Avenue des Minimes Paris 12

 

Parc Floral de Paris

Parc Floral de Paris

Le Parc Floral de Paris se niche à l’orée du Bois de Vincennes. Chaque année, dans la Vallée des Fleurs,  les jardiniers renouvellent les plantations, ce n’est jamais la même chose d’une année sur l’autre. Cette année ils ont planté plein de cucurbitacées.

Parc Floral de Paris

Parc Floral de Paris

Parc Floral de Paris

Parc Floral de Paris

Se promener dans ses allées est un spectacle sans cesse renouvelé. Au bord, de l’étang, il  avait un nid , mais personne pour couver les oeufs …

Parc Floral de Paris

Aménagé en 1969, à l’occasion des Troisièmes Floralies Internationales, le Parc Floral de Paris est un paysage sans cesse en mouvement, un lieu unique d’observation, mais surtout de détente pour les amateurs d’art floral et de promenade au vert.

Parc Floral de Paris

Depuis 1998, le parc Floral est l’un des quatre jardins, avec le parc de Bagatelle, l’Ecole Du Breuil et le jardin des Serres d’Auteuil, qui forme le Jardin botanique de Paris, sous le label de  » Jardin botanique de France et des pays francophones « .

Parc Floral de Paris
Certaines collections du Parc Floral sont d’intérêt national ou internationale (iris, camélias, rhododendrons…). Une série de jardins à thème dévoile ces merveilles botaniques.

Parc Floral de Paris

Parc Floral de Paris

Près du théâtre pour enfants, 200 variétés de tulipes éclosent au printemps, tandis qu’en automne, le jardin des dahlias explose de mille couleurs. De magnifiques fougères poussent à l’ombre d’une pinède majestueuse.

Parc Floral de Paris
Parc Floral de Paris
A l’orée du bois, le Jardin des quatre saisons possède 1 200 variétés de vivaces à découvrir tout au long de l’année : ibéris, pivoines, oeillets, asters…Dans la Vallée des Fleurs, le miroir d’eau laisse affleurer une multitude de plantes aquatiques.

Parc Floral de Paris
Parc Floral de Paris

Parc Floral de Paris
Sur le promontoire qui s’y jette, des compositions florales évoquent chaque année un thème différent. De l’autre côté du miroir, sur le Mur Vivant, s’accrochent des végétaux fertilisés par hydroculture. Si le soleil n’est pas de la partie, vous pourrez néanmoins déambuler dans le parc Floral, pour y découvrir ses 28 patios et pavillons d’expositions.

Parc Floral de Paris
Des micro-climats permettent au Jardin des bonsaï, au Jardin des plantes méditerranéennes, au Jardin des lierres, au Jardin des plantes médicinales… de s’épanouir.

Parc Floral de Paris

Parc Floral de Paris

Sources : www.paris.fr

Parc Floral de Paris

Ikébana sculptural au Parc floral de Paris

Ikébana sculptural au Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
Le Parc floral de Paris accueille l’exposition Ikebana sculptural. Ikebana est le nom de l’art floral japonais. Fondée en 1927, Sogetsu est l’école moderne d’Ikebana. Odile Carton et ses invités, Yumié Sasaki et Rica Araï, tous maîtres et professeurs d’Ikebana Sogetsu, proposent un parcours découverte de leurs installations sculpturales se trouvant aux abords rénovés du pavillon des bonsaïs.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
Pour les réaliser, ces trois artistes ont utilisé les bambous et racines du parc. Elles ont apporté leur cordage rouge, peinture bleu, bouteilles plastiques …

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
Les origines de l’Ikebana
Ikebana vient de ikeru vivre ou faire vivre et de hana ou bana la fleur. L’Ikebana est l’art de faire vivre les fleurs; de leur donner une seconde vie.
L’Ikebana constitue une forme raffinée d’arrangement floral dont l’origine remonte au 7ème siècle, époque où fut introduite au Japon la coutume, venue de Chine par la Corée, d’offrir des fleurs au Bouddha Sâkyamuni. Aussi, l’influence du bouddhisme permet-elle d’expliquer la dimension spirituelle que revêt cet art. A la base, on trouve l’idée résumée dans la formule : « le ciel, l’homme, le terre », d’une fusion complète avec l’univers. De nos jours sont représentées plusieurs écoles dont les plus importantes sont celles de Ikebono, Ohara et Sogetsu.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
La maîtrise de l’Ikebana jouait un rôle essentiel dans l’éducation artistique et la culture des jeunes filles japonaises.
En 1462, le grand maître Ikebono Senkei formula les premières règles de l’ikebana. Il est considéré aujuord’hui comme le véritable fondateur de la doctrine. Entre 1336 et 1568, l’Ikebana devint un art en soi et n’est plus considéré comme une pratique religieuse.
A la fin du 19e siècle, les écoles se diversifient et l’on commence à utiliser des fleurs occidentales.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
Unshin Ohara invente le moribana.
De nos jours, l’Ikebana est pratiqué indifféremment par les hommes et les femmes. Dépassant les limites du tokonama que lui imposait la tradition, l’Ikebana est entré dans notre monde moderne et agité en jouant un rôle créatif et apaisant.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Tel arbre, telle branche, tel brin d’herbe expriment par leur forme toute la beauté de la nature que l’on découvre différemment dès que l’on étudie l’Ikebana.
Pour l’enseigner, il est nécessaire de posséder un diplôme délivré par l’école. Au Japon, les écoles d’Ikebana sont dirigées de manière héréditaire. Le grand maître est le Iemoto.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
L’Ikebana de l’école SOGETSU
L’école Sogetsu a été créée en 1927 par Sofu Teshigahara. Il lui donna ce nom : « l’école des herbes et de la Lune ». So signifie les plantes et Getsu la Lune. C’est Akana Teshigahara, la petite fille de Sofu qui est l’actuelle Iemoto. Elle a succédé à son père Hiroshi, grand cinéaste et sculpteur de renom qui lui même avait succédé à sa soeur Kasumi.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
L’Ikebana de l’école Sogetsu repose sur l’idée qu’il peut être créé n’importe quand, n’importe où, par n’importe qui dans n’importe quelle partie du monde et avec n’importe quel matériau. Le principe de base Sogetsu est : « l’Ikebana reflète la personne qui l’a composé ».

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
L’école Sogetsu demeure toujours en évolution, en utilisant de façon vivante les éléments de notre époque. L’Ikebana de Sogetsu a ses règles mais ces règles doivent être appliquées souplement.
La pratique de l’Ikebana de l’école Sogetsu commence par un enseignement classique. Les élèves sont formés aux techniques de base par l’apprentissage des variations. Lorsque ces techniques sont acquises, les élèves guidés par leur maître peuvent réaliser des compositions de « style libre ».

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris
Dès les premières leçons d’Ikebana, les étudiants se découvrent un talent artistique insoupçonné.
Les précieux moments passés parmi les plantes et les fleurs sont source d’harmonie, de sereine satisfaction et de joies extrêmes. La pratique de l’Ikebana enseigne l’humilité et la patience.

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

Ikébana sculptural Parc floral de Paris

 

Sources :

http://www.ikebana-sogetsu.fr/l-association-et-les-%C3%A9coles/
https://www.mapado.com/paris-14/ikebana-sculptural-au-parc-floral-de-paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes
Philippe Tallis
Parc floral De Paris

Expsition 2016 du Cercle des Artistes de Paris

 

Philippe Tallis expose 5 autruches-Portes ouvertes, fer forgé et tôle récupérée, 350 cm (hauteur).

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

En dehors de ses réalisations avec la figure humaine, Philippe Tallis est séduit par la faune animale. Il garde en lui le souvenir de son enfance en Afrique, ses espaces, la terre rouge du Botswana, et sa nature où l’immobilisme est synonyme de danger.

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Ses tableaux saisissent la fulgurance de l’instant et nombre d’entre eux figurent une faune sauvage.
Il traque dans la nature l’instinct à l’état pur. Son regard est vif et plein d’humour mais aussi celui d’un expert en éthologie ( comportement animal). »

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris
A l’occasion les peintures sont réalisées en présence du public. Certaines œuvres ont été créées pendant des événements et sur scène en présence de personnalités de la danse contemporaine. La nervosité du trait fixe le mouvement et l’attitude éphémères.

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris
Il aime travailler sur place peignant les animaux dans un parc thématique ou simplement dans la nature en compagnie d’experts de la faune sauvage. Ses autruches sont actuellement au Parc Floral de Paris.

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Il y a a quelques années, il s’est en effet installé dans le Cher, après avoir quitté Paris. Avant cela, il était à Londres. Philippe Tallis est un Franco-Anglais né au Botswana.

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris
Une vie mouvementée, à l’image de sa peinture, des tableaux suggérant des animaux. Le trait rapide laisse deviner une réalisation « dans l’instant ». Pas de dessin, pas de schéma prédéfini : il suffit d’un modèle. « Pour les animaux, je vais dans un parc. »

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Une série de 2006 a été réalisée à partir des gestes d’une danseuse. « Je lui ai demandé de travailler avec les mouvements de l’animal, mais de ne surtout pas le mimer. » Le résultat est un peu comme un trompe-l »il : le corps humain disparaît pour faire apparaître un vautour, une louve ou encore un hibou.
Ailleurs, la femme est un serpent, un ibis ou une autruche.

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris
« J’avais envie d’avoir mon bouquet d’autruches »
Cet oiseau au long cou et au cerveau minuscule tient une place importante dans l’exposition. Plusieurs sculptures monumentales, qu’il appelle « les autruches portes ouvertes », viennent titiller la curiosité du visiteur, jusqu’à le faire sourire. Le corps est une tige métallique. Les ailes sont des portes de voiture, rouges, vertes, jaunes… « La première a été exposée au Grand Palais en 2011. En 2013, j’ai bouclé les vingt. J’avais envie d’avoir mon bouquet d’autruches ! »

Autruches Portes Ouvertes Parc floral De Paris

Sources :

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/allier/montlucon/2014/04/24/philippe-tallis-expose-jusquau-dimanche-11-mai_1978828.html
http://250ans.vet-alfort.fr/index.php/17-philippe-tallis

Moulins du Zaanse Schans (2)

Moulins du Zaanse Schans
Zaadam Pays Bas

 

Ce n’est pas moi avec le chat, mais une charmante étrangère 😛 

 

Histoire du  Zaanse Schans

Des centaines d’années durant, la tourbe fut la seule richesse du Zaanstreek, le pays de rivières sur les rives du Zaan. Mais, tout près, la ville d’Amsterdam prospéra et devint une grande métropole. Elle développa une faim énorme de marchandises. Le Zaanstreek fut tout à coup au centre de l’attention, car dans ce plat pays il y avait quelque chose de beaucoup plus précieux que de la tourbe : du vent ! En l’an 1594, l’inventeur Cornelis Corneliszoon d’Uitgeest révolutionna à point nommé la construction du moulin à vent en l’équipant d’un arbre à vilebrequin. La performance de travail en fut démultipliée, et chaque moulin à vent devint une petite usine. Ainsi plus de mille moulins furent-ils construits au 17e et au 18e siècle.

 Zaanse Schans

Ils sciaient le bois, battaient le grain, pressaient les céréales et les noix pour en faire de l’huile, réduisaient les craies en poudre et les feuilles de tabac en tabac à priser. Toutes sortes d’artisans s’y installèrent, dont notamment des fondeurs d’étain, des constructeurs navals et des voiliers, sans oublier le fameux Gerrit Kist qui avait un temps travaillé à la cour du tsar à Moscou et qui se vantera plus tard d’avoir hébergé le souverain russe pendant une semaine dans sa chaumière. Le tsar vint pour ainsi dire en espion industriel, car la région avait à cette époque la réputation d’être un site économique novateur. Aujourd’hui, elle est considérée comme l’une des régions industrielles les plus anciennes d’Europe.

 Zaanse Schans

Des nombreux moulin à vent qui marquaient jadis le paysage, seuls douze furent conservés. Cinq d’entre eux se trouvent à Zanse Schans – tous restaurés, broyant et sciant comme jadis. Les maisons de bois traditionnelles du village proviennent de loin et de près. Si elles furent déplacées ici, c’est parce qu’elles étaient menacées de démolition ailleurs. Elles témoignent du développement de l’architecture néerlandaise à l’époque de la première industrialisation. Zanse Schans est comme une île dans le temps. Les hommes qui habitent ici préservent un héritage passionnant.

 

De Bleeke Dood la mort pâle
C’est le plus ancien moulin survivant aux Pays-Bas.
Ceci est le plus ancien moulin à galerie existant encore aux Pays-Bas . Pendant des siècles, le moulin a moulu la farine pour les boulangers locaux . Goûtez l’atmosphère d’une époque révolue dans la boutique élégante, où se mêlent le pain et la farine est en vente chaque vendredi .

 Zaanse Schans
De Bleeke Dood était le moulin du village de Zaandijk jusque vers le milieu du 19ème siècle . Les boulangers locaux avaient l’obligation d’avoir leur blé moulu en farine dans ce moulin . Lorsque cette obligation a disparu , le moulin est tombé en décadence . Mais, gâce à une restauration minutieuse en 1954 , l’usine revit. De 1656-1904 la vie en Zaandijk aussi littéralement eu lieu entre la vie et la mort. Plus précisément entre moulin à eau Het Leven (Life) dans le nord et De Bleeke Dood ( The Pale mort ) dans le sud .

 Zaanse Schans

De Os moulin sans ailes
De l’énergie éolienne à moteur diesel : un jalon dans l’histoire de l’usine de la zone Zaan !

 Zaanse Schans

A l’origine moulin à huile De Os date d’avant 1663. Cela en fait une des plus anciennes usines industrielles qui ont été jamais construit dans la zone Zaan . Jusqu’en 1916, le moulin tourné sur l’énergie éolienne , après quoi le bouchon , voiles et support ont été enlevés . Mais le fonctionnement interne de l’usine sont restés intacts . Le démantèlement de l’usine en 1916 a été un moment important dans l’histoire .

Zaanse Schans

 Zaanse Schans

De 1916 à 1931, le moulin a été alimenté par un moteur diesel . Il marque le passage du vent à d’autres sources d’énergie. C’est une étape importante dans l’histoire des moulins Zaan ! En plus de De Os , l’habitant de la grange du moulin gère également moulin à polder De Hadel et moulin à huile De Ooievaar . L’extraction de l’huile des graines oléifères est fait avec de grosses pierres de moulin , un processus qui peut être vu dans les huileries De Zoeker et De Bonte Hen .

Zaanse Schans
De Zoeker
Huile, peinture et cacao: moulin De Zoeker a fait tout cela à un certain temps.

Zaanse Schans

A noter le petit moulin dans le jardin, accompagné de sa girouette avec le nom du moulin inscrit dessus.

Zaanse Schans

Zaanse Schans
Moulin à huile De Zoeker a résisté à cet endroit au Zaansche Schans depuis 1968. On estime que le moulin a été construit en 1610 , comme un moulin à polder . En 1672, il se trouvait dans Zaandijk comme un moulin à huile . En 1891, le moulin a été transformé en une usine de peinture , d’être reconverti en un moulin à huile 10 ans plus tard . Vers 1940 , le moulin délabré était presque disparue .

Zaanse Schans

Heureusement , la municipalité de Zaandijk a acquis l’usine dans les années 1950 . En 1958, De Zoeker redevenue comme … un moulin à huile ! Sa relocalisation a été spectaculaire : la partie supérieure , d’un poids de 18 tonnes , a été déplacé dans une seule pièce. Pendant le transport, le moulin a été hissé sur , entre autres choses , les lignes aériennes d’une voie ferrée . Après cela, il a voyagé en bateau à la rive orientale du Zaan . Qu’est-ce un mouvement pour un tel ancien moulin !

Zaanse Schans

Zaanse Schans

De Huisman
Venez déguster de délicieuses épices à épices entrepôt et moulin à vent De Huisman .

Zaanse Schans

Zaanse Schans
Depuis 1955 , vous pouvez trouver le moulin à vent De Huisman au-dessus de l’épicerie entrepôt Welvaren de Indië , mais il y avait un moment où ils étaient debout à côté de l’autre . Snuff moulin De Huisman date de 1786 et Welvaren de moulin à épices Indië de 1908 a dû faire place à l’expansion de Zaandam . Maintenant, les bâtiments représentent une entreprise moderne avec une histoire séculaire . La délicieuse odeur des épices fraîchement moulues est partout

Zaanse Schans

Zaanse Schans

En attendant trois paires de meules broient produits tropicaux dans un coin de l’entrepôt . Beaucoup d’attention a été accordée à l’ intérieur de la boutique authentique . Ici vous découvrez le monde des saveurs et des arômes à travers un court-métrage et de nombreux panneaux informatifs , mais bien sûr aussi par la dégustation. Diverses épices sont vendues dans la boutique .

Mill Stork De Ooievaar la cigogne
Ce n’est pas un moulin originaire de Zaandam, mais ce moulin à huile se sent totalement à l’aise dans la zone Zaan .
Dans de nombreux endroits de la région Zaan, les moulins à vent ont fait place à des usines à vapeur modernes. Ce moulin De Ooievaar est unique – transporté de Assendelft – il se dresse maintenant gracieusement à côté de l’ usine de transformation de noix Duyvis . Ceci complète ie cercle , car l’ entreprise prospère de la famille Zaan Duyvis a commencé avec … un moulin à huile .

Zaanse Schans
Autrefois, il y avait des centaines de ces usines dans la région de Zaan . Deux sont encore présents à la Zaanse : De Zoeker et De Bonte Hen . Ces usines ont été utilisées pour la production de divers types d’huile végétale, comme l’huile de lin, l’huile de colza et l’ huile de colza. En 1936, les moulins à huile sur le Zaan ont cessé leur activité définitivement. Depuis ce temps, seuls les moteurs ont été utilisés , d’abord des moteurs électriques et des moteurs à essence plus tard . De Ooievaar a été repris son activité grâce à la restauration par Vereniging De Zaansche Molen (Association Mill Zaan ) .

Le chat du meunier.

Les Hollandais ne parlent pas français. Ils le comprennent encore moins, c’est pareil pour les chats !  Ce petit chat a fait la sourde oreille quand je lui ai dit viens; en anglais, il est venu de suite et ça été câlins et caresses à n’en plus finir.

Zaanse Schans

Zaanse Schans

Il avait grimpé sur mon sac comme je me penchais vers lui, du coup j’ai posé mon sac, il est venu se coucher dessus. Comme ça lui faisait plaisir je l’ai laissé un moment, il a été l’attraction des touristes.

Zaanse Schans

Le vent
Le vent est une source d’énergie plutôt imprévisible. Il fait tourner le moulin, et parfois le laisse sans mouvement. Mais cela ne serait pas possible sans le meunier qui oriente les ailes dans le lit du vent en faisant pivoter la calotte de 15 tonnes.
C’est aussi le meunier qui règle la vitesse du moulin en utilisant des voiles et des palettes fixées sur les ailes.

Zaanse Schans

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+