Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour novembre, 2016

Automne au Bois de Vincennes Paris

En cette saison le Bois de Vincennes est magnifique. Vous avez peut-être vu le reportage de TF1 du dimanche 20 novembre 2016, consacré à la vie cachée du Bois de Vincennes. Le bois de Vincennes, avec ses 1 000 hectares d’arbres, de lacs et de pelouses, est un poumon de verdure aux portes de Paris.

Bois de  Vincennes Paris

Bois de  Vincennes Paris

« Chaque année, 11 millions de promeneurs profitent du plus grand espace vert parisien. Un espace unique, qui recèle bien des trésors et sur lequel veillent une poignée d’anges-gardiens. José le bûcheron, Astrid la policière, Fabrice le soigneur du zoo et Raphaël, le nouveau paysan, se battent chaque jour pour que le bois de Vincennes demeure un havre de bien-être. »

Sans oublier la Garde Républicaine qui veille.

Bois de  Vincennes Paris

Le Bois de Vincennes a payé un lourd tribu à la tempête de fin décembre 1999. Aujourd’hui, il reste encore des stigmates de la tempête, mais le bois renaît. 

Bois de  Vincennes Paris

Bois de  Vincennes Paris

Renaissance du bois
Après la tempête de 1999, la nature et les hommes ont réagi.
Des semis naturels et de jeunes plants d’essences forestières constituent déjà le bois de demain.
Ces petits arbres sont fragiles, ils ont besoin d’attention et de protection. Aussi, afin de préserver leur avenir, il est conseillé d’utiliser les allées et les chemins de promenades et d’éviter de rentrer à l’intérieur des parcelles forestières.

Bois de  Vincennes Paris
Les semis « naturels » de chênes, d’érables, de frênes, de fruitiers et autres, sont nés de graines produites parles arbres avant la tempêtes et par ceux qui ont été épargnés. Favorisées par la lumière, elles ont pu germer et se développer naturellement. Dans certaines zones, de petits plants forestiers âgés de 2 à 4 ans ont été introduits pour compléter cette « régénération naturelle ».

Bois de  Vincennes Paris

Bois de  Vincennes Paris
Tous ces futurs arbres ont besoin d’un abri pour résister à l’ardeur du soleil, au piétinement du public, à la dent du lapin et pour maintenir une « ambiance » favorable à leur croissance.
Cet abri est fourni en partie par cette végétation un peu « sauvage » qui les masque et qui disparaîtra au fil des années. Le grillage est une protection artificielle temporaire, destinée aux secteurs les plus fréquentés, qui vient renforcer l’abri naturel.

Bois de  Vincennes Paris

Pour aider à la régénération du Bois de Vincennes, une expérience est en cours.

Et au milieu une forêt primaire… ou la parcelle interdite
Il existe au cœur du bois de Vincennes un lieu méconnu, bien à l’abri des regards, que l’homme ne peut fouler, hormis quelques employés municipaux.

Bois de  Vincennes Paris

C’est une petite parcelle de 4,5 hectares qui longe l’avenue du Tremblay, à quelques pas de la Cartoucherie et du Centre équestre. Elle est  interdite au public. Bien que tombés à terre suite à la tempête, à l’abandon au milieu d’un cimetière de troncs vermoulus, certains vieux chênes ont continué de pousser dans un spectaculaire enchevêtrement de racines et de branches.

Bois de  Vincennes Paris

Bois de  Vincennes Paris

Au départ, cette parcelle avait été conservée en prévision d’une extension possible du Parc floral.  » Finalement, après la tempête, cet espace fut conservé à l’état sauvage, pour étudier son évolution en dehors de toute intervention humaine. Et le constat des spécialistes est saisissant : la biodiversité est devenue presque équivalente à celle d’une forêt primaire… »

Bois de  Vincennes Paris

Bois de  Vincennes Paris

Bois de  Vincennes Paris

«Depuis le passage de la tempête, on mène une expérience sur cette parcelle-témoin, raconte Michel Munier, responsable forestier du bois de Vincennes. On évalue les espèces qui reprennent le dessus et on s’aperçoit que c’est d’une formidable richesse écologique, tant au niveau des insectes et des papillons que de la renaissance des espèces végétales. » Et Michel Munier de poursuivre : « tenez, les érables planes en ont ensemencé d’autres. Ce sont leurs enfants en fait ! »

Bois de  Vincennes Paris

« En somme, le bois de Vincennes, encore convalescent, est retourné à ses origines pour mieux renaître. »

Bois de  Vincennes Paris

Bois de  Vincennes Paris

Bois de  Vincennes Paris

Sources : in situ et
http://languesdebois.com/seize-ans-apres-la-tempete/

Arbres sculptés Bois de Vincennes (2)

Après la tête de dragon taillée dans un arbre couché au sol, le long de la rivière on peut apercevoir une chouette taillée sur le corps de l’arbre et de petites maisons pour oiseaux à son sommet. L’artiste mythifie un peu plus le Bois de Vincennes à chaque fois qu’une nouvelle ombre se dresse.

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Arbres sculptés Bois de Vincennes
La route Aimable, une route qui porte bien son nom !
Au bord du chemin, le visiteur tombe nez-à-nez avec un étrange frêne sculpté, qui le fixe droit dans les yeux…

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Surtout ne pas se laisser hypnotiser par ces totems, et lever la tête : perchées à la cime de l’arbre, des petites maisons troglodytes sont taillées à même le tronc.

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Stéphane Beau a réalisé la chouette, les maisons sont l’oeuvre de Florent, bûcheron de la Ville.

Arbres sculptés Bois de Vincennes
Arbres sculptés Bois de Vincennes

Au départ, il travaillait sans autorisation, mais ce graffeur fou des bois a fini par se faire repérer… « Effectivement, j’avais peur d’avoir des problèmes avec la mairie ou les responsables des parcs en sculptant sans autorisation », confesse-t-il. Mais les autorités ont été finalement bienveillantes. Désormais, Stéphane travaille en collaboration avec les ébénistes du bois pour sélectionner les arbres – couchés, debout mais qui doivent être morts – sur lesquels il peut travailler.  Sa prochaine sculpture, plus monumentale, se dressera vers le lac des Minimes. Arbres sculptés Bois de Vincennes

Arbres sculptés Bois de Vincennes

L’homme qui murmure à l’oreille des arbres
Sculpteur sur troncs, il rend la vie aux bois morts. Ces arbres morts n’ont pas été enlevés ou abattus du fait de leur intérêt écologique. Ils continuent à participer à la biodiversité en servant de refuge à différentes espèces locales.Arbres sculptés Bois de Vincennes

Arbres sculptés Bois de Vincennes
Stéphane, 45 ans, fait partie de ces personnes autodidactes portées par la passion. « J’ai commencé la sculpture sur bois il y a dix ans, un peu tout seul », se remémore l’artiste. « Auparavant, je travaillais le béton. Puis, progressivement, l’envie de m’attaquer à de gros volumes de bois m’a intéressé. »

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Stéphane Beau va alors tester sa curiosité au bois de Vincennes. « Le mieux était de m’exercer sur un tronc d’arbre. J’ai donc commencé à sculpter au bois de Vincennes il y a deux ans et demi. »
Son premier métier est dessinateur pour des courts-métrages destinés aux enfants – « mon premier métier, celui qui me permet de manger ».Arbres sculptés Bois de Vincennes

Sources : le parisien

http://languesdebois.com/lartiste-qui-murmure-a-loreille-des-arbres/

http://blogs.paris.fr/casepasseaujardin/2015/04/20/des-frenes-sculptes-au-bois-de-vincennes/

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Bois de Vincennes

Paris 12

Stéphane Beau ou l’art de redonner une seconde vie aux arbres morts du Bois de Vincennes

Pan ‘s sculptés de Stéphane Beau

Le promeneur du Bois de Vincennes fait parfois de drôles de rencontres au détour d’un chemin, tel ce long serpent couché sur le sol, près d’un petit pont qui enjambe un cours d’eau.

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Cette sculpture est l’œuvre de Stéphane Beau, « l’homme qui murmure à l’oreille des arbres ».

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Arbres sculptés Bois de Vincennes
Avec ses oeuvres insolites et poétiques, il rend hommage à ces arbres morts, que l’on n’a pas abattus car ils représentent un intérêt écologique. Ils continuent à participer à la biodiversité en servant de refuge à différentes espèces locales.

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Arbres sculptés Bois de Vincennes

L’artiste a nommé cette sculpture un « pan ». Cela a t-il un rapport avec la mythologie grecque ? Pan est une divinité de la Nature, protecteur des bergers et des troupeaux.

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Arbres sculptés Bois de Vincennes
Stéphane Beau a représenté ici Fafnir.

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Arbres sculptés Bois de Vincennes
Fáfnir est, dans le cycle de Sigurd de la mythologie scandinave, le fils de Hreidmar et le frère de Regin et d’Ótr, originairement un nain relativement puissant, qui, après s’être emparé du trésor maudit de son père, prend la forme d’un dragon afin de le protéger. Il est finalement mis à mort à l’instigation de son propre frère Regin, par le héros Sigurd.

Arbres sculptés Bois de Vincennes

Arbres sculptés Bois de Vincennes

 

Automne au Lac Daumesnil

Lac Daumesnil

Paris 12

 

Automne au Lac Daumesnil

Lac Daumesnil Paris

Lac Daumesnil Paris

Lac Daumesnil Paris

C’est en automne que le lac Daumesnil est le plus beau, par une belle journée ensoleillée de novembre.

Lac Daumesnil Paris

Lac Daumesnil Paris

Le lac Daumesnil, d’une superficie d’eau de 12 hectares, se situe au sud-ouest du bois de Vincennes. Deux îles, l’île de Reuilly et l’île de Bercy, sont reliées par un pont.

Lac Daumesnil Paris

Les îles

Lac Daumesnil Paris

Lac Daumesnil Paris

Lac Daumesnil Paris

Tout autour du lac, une promenade permet aux piétons de parcourir les bords du plan d’eau, et aux joggeurs de se dégourdir les jambes.

Lac Daumesnil Paris

Lac Daumesnil Paris
Il est alimenté par l’eau de la Seine, pompée par l’usine du pont d’Austerlitz, puis ramenée au lac de Gravelle.

Lac Daumesnil Paris

Lac Daumesnil Paris

Lac Daumesnil: baignade autorisée en 2019

En 2019, le lac Daumesnil sera hélas ouvert à la baignade. La baignade sera autorisée de 10 heures à 20 heures, de mi-juin à mi-septembre. La capacité de la baignade s’élèvera à 1000 personnes à un instant donné et à 2 200 baigneurs par jour. La fréquentation saisonnière totale est estimée à 75 000 baigneurs et l’accès à la baignade sera surveillé pour assurer la sécurité des baigneurs.

Lac Daumesnil Paris

Lac Daumesnil Paris
Ces chiffres estimés font peur. Cela aura une incidence sur la faune e la flore du Lac Daumesil. La baignade plus les barques, ça fait beaucoup…

Lac Daumesnil Paris

Lac Daumesnil Paris

« Le Lac Daumesnil sera un lieu gratuit, populaire, familial et écologique. » dixit Jean-François Martins, adjoint à la Maire en charge du Tourisme et des Sports. J’ai des doutes!

Lac Daumesnil Paris

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche

Forêt de tamarins du Piton Ravine Blanche La Réunion 

Le Tampon

Forêt de tamarins du Piton Ravine Blanche
Cette forêt de tamarins est située dans la Plaine des Cafres, sur la commune de Le Tampon, à une altitude de 1400 à 1460 m. Plusieurs parcours ont été aménagés : de santé, pédestre, botanique, et le sentier marmaille qui ne présente aucune difficulté particulière.Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

La tamarinaie de la Ravine Blanche doit son nom au Piton de ravine Blanche qui domine le petit village et à un arbre exceptionnel endémique de La Réunion Acacia heterophylla Willd, le Tamarin des hauts de la famille des Fabaceae.
Cette forêt était dégradée, totalement envahie par certaines pestes végétales.Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

Elle a retrouvé sa splendeur d’antan par un projet porté par le Parc National de La Réunion. Sur plus d’une quarantaine d’hectares, les équipes de l’association Tamar’Hauts ont commencé en 2011 à défricher toutes les espèces envahissantes et exotiques et ont progressivement réintroduits des espèces endémiques et indigènes.

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

Les objectifs :
– Préserver le patrimoine culturel. Identifier les utilisations traditionnelles de la flore indigène.
– Préserver le patrimoine naturel. Réaliser avec la population des plantations d’espèces indigènes dans les zones dégradées.
– Sensibiliser la population. Présenter et réaliser le projet avec les associations et les écoles de quartier. Les élèves de l’école de Ravine Blanche ont ainsi réalisé de nombreuses plantation sur le site.
– Former et transmettre. Aux habitants, associations de quartier… la passion et la volonté d’utiliser leur patrimoine naturel de manière durable.
– Améliorer la connaissance scientifique. Afin d’identifier le rôle réel de ces zones de plantation pour nos milieux naturels.

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

Parfaitement aménagée la Forêt de tamarins du Piton Ravine Blanche offre aujourd’hui 4 parcours balisés pour découvrir cet espace remarquable qui a retrouvé ses lettres de noblesse.

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion
Un trésor révélé : la forêt renaît
À Piton Ravine Blanche, dans les hauts du Tampon, des habitants du quartier se sont mobilisés pour sauver une forêt oubliée, à peine visible sous les lianes de raisin marron. Ce milieu naturel d’exception rassemble d’immenses Tamarins des Hauts et d’autres espèces endémiques rares sur une quarantaine d’hectares. Au sein de l’association « Tamar’haut », ils mènent depuis 2010 des actions de lutte contre les espèces invasives.

Forêt de tamarins du Piton Ravine Blanche La Réunion

La forêt est aujourd’hui un lieu fréquenté par les familles et les sportifs, qui apprécient le parcours de santé réalisé par des « emplois verts ». Tamar’haut s’investit aussi dans la plantation d’espèces indigènes pour les besoins de la population (projet « PEI Run ») en partenariat avec le Parc national, la Région, la Commune et l’association des Amis des plantes et de la nature (APN).

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

Les habitants du Tampon acte ursde la replantation de la forêt
C’était un projet de reboisement de la forêt au Tampon, 23e km. La forêt a fait l’objet de toutes les attentions. Une association, Tamar’haut, en partenariat avec le Parc national pour un reboisement d’espèces indigènes, a baptisé l’opération Péi-Run. Cette association s’engage à travers la lutte des espèces dites invasives de cette forêt régionale. Après cette période probatoire, sa mission évolue et s’étoffe.

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion
« Le parc s’associe avec elle et la population pour qu’elles se consacrent également à la replantation d’espèces indigènes, comprenant donc les espèces endémiques » explique Stéphane Barret, chargé de mission flore pour le compte de l’établissement public.

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion
« Ce projet marque la volonté du Parc de s’appuyer sur les habitants proches de cet espace naturel. Une manière de s’impliquer dans une démarche de restauration intelligente, « comprenant également les savoirs des anciens », complète Stéphane Barret. Il y a urgence. Comme il le rappelle, cette zone de forêt régionale du 23e km est considérée comme « dégradée ». « 

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion 7h5a8859-b
« Pas question de planter tous azimuts. L’association veillera à respecter une liste d’arbres ou de plantes caractéristiques de cette altitude (jusqu’à une centaine d’espèces listées) mais devenus rarissimes en raison de la progression insolente de la vigne maronne. »

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion

Forêt de tamarins du Piton Ravine Blanche La Réunion
« C’est donc avec une attention de chaque instant que le tamarin des hauts (à ne pas confondre avec le petit tamarin des hauts), retrouvera sa place de choix dans la bien nommée « tamarineraie » de Piton Ravine Blanche. »

Forêt de tamarins Piton Ravine Blanche Réunion
« L’association Tamar’haut s’est engagée pour une mission d’un an avec le Parc national. Les habitants sont déjà intégrés dans cette replantation. Le public scolaire n’est pas en reste puisque les six classes de l’école de cet écart auront pour mission de montrer l’exemple aux adultes. »

Sources

http://www.parcsnationaux.fr/Acces-direct/Expositions/Exposition-Gestes-et-paysages-naturels/Parc-national-de-La-Reunion-La-foret-qui-renait
http://www.mi-aime-a-ou.com/
http://www.zinfos974.com/Les-habitants-du-Tampon-23e-km-acteurs-de-la-replantation-de-la-foret_a54941.html

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+