Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour décembre, 2016

Bonne année 2017

Beaucoup moins réjouissant, ce matin en allant à Paris, chez moi à Vitry sur Seine tout était blanc, il n’a pas neigé, c’est de la neige de « pollution », en retombant, les particules fines gèlent ( il faisait moins 4 degrés à 8h45 du matin ) et se transforment en neige…. Par contre, il s’est mis à neigeoter vers midi, et ça ne dégèle pas depuis hier. C’est vraiment de la neige de « pollution », ce phénomène est toujours très localisé, il n’y avait rien à Choisy le Roi, Ivry sur Seine et Paris.

Vitry neige de pollution

C’est avec la chrysalide de lumière qui entoure les Galeries Lafayette, et les belles illuminations de la rue Caumartin que je vous souhaite de bonnes fêtes et une très bonne année 2017.

bonnes-fetes

bonne-annee

Les Galeries Lafayette Haussmann

Galeries Lafayette Haussmann

Galeries Lafayette Haussmann

La rue Caumartin Paris 9, à proximité des Galeries Lafayette Haussmann

Rue Caumartin Paris

Rue Caumartin Paris

Rue Caumartin Paris

Rue Caumartin Paris

Noël extra polaire sous la coupole des Galeries Lafayette Haussmann

En semi pause, ce sont les fêtes, prochain article samedi

Il se passe de drôles de choses sous cette magnifique couple des Galeries Lafayette. Des ours blancs ont envahi les balcons.

Noël extra polaire Galeries Lafayette  

 Tout à coup il se met à neiger à gros flocons.

Noël extra polaire Galeries Lafayette Haussmann

 Noël extra polaire Galeries Lafayette

Noël extra polaire Galeries Lafayette

Noël extra polaire Galeries Lafayette

En à peine quelques secondes, les balcons et la coupole sont recouverts neige, et l’espace se transforme en banquise.

Noël extra polaire Galeries Lafayette

Noël extra polaire Galeries Lafayette

Noël extra polaire Galeries Lafayette

La tempête se calme enfin, l’ours se dirige vers le balcon.

Noël extra polaire Galeries Lafayette

Noël extra polaire Galeries Lafayette

Noël extra polaire Galeries Lafayette

Noël extra polaire Galeries Lafayette

Les ours sont contents, ils ont enfin retrouvée la banquise qu’ils étaient venus chercher aux Galeries Lafayette Haussmann ! et hop je saute !

Noël extra polaire Galeries Lafayette

Noël extra polaire Galeries Lafayette

Photos réalisées sans trucage, il y a bien sûr une explication rationnelle, à suivre

 

La Coupole des Galeries Lafayette Haussmann Paris

Coupole des Galeries Lafayette

40 Boulevard Haussmann Paris 9

 

Le traditionnel sapin des Galeries Lafayette prend place chaque année sous cette magnifique coupole. Le temple du luxe est désormais le Printemps Haussmann, les choses se sont inversées.  Lors de sa création, le Printemps Haussmann a lancé le principe des soldes, celles que nous connaissons aujourd’hui; il était ouvert au plus grand nombre. La politique du magasin a changé, c’est désormais le luxe dans toute sa splendeur. Evidemment les Galeries Lafayette proposent toutes les marques de luxe, mais on peut y faire ses achats sans se ruiner. Il est impossible d’avoir une vue d’ensemble de la coupole, l’espace étant occupé par les stands de parfum.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

L’autre coupole : les Galeries Lafayette fêtent plus d’un siècle d’architecture.
La coupole des Galeries Lafayette a été inaugurée le 8 octobre 1912.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

Réalisée par les meilleurs artisans de l’Ecole de Nancy, c’est une splendeur Art nouveau. Sans murs obstacles, on circule à l’infini autour de cette colonne vertébrale.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann
Vitraux, stucs, ferronneries, tout était conçu à l’époque pour évoquer l’esprit d’un bazar oriental.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

« Créons un bazar de luxe ! » 

Théophile Bader, un des fondateurs  ( avec son cousin Alphonse Kahn ) des Galeries Lafayette, lança cette idée en 1910. 

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

Dix-neuf ans après l’ouverture de leur commerce de nouveautés de 70 m² rue Lafayette,  les affaires sont prospères et ils décident de s’agrandir. Le message est bien reçu par l’architecte Ferdinand Chanut. Il va exploiter à fond les dernières innovations de l’époque en matière de construction, et le style Art nouveau magnifié par  l’Ecole de Nancy.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

Pour la structure, il imagine une coupole suspendue à 43 mètres de hauteur, supportée par un cercle d’acier reposant sur dix piliers de béton armé.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann
Pour le décor, il installe un faisceau de ferronneries sculptées de motifs floraux d’Edouard Schenck, entre lesquelles s’intercalent dix panneaux de vitraux de Jacques Grüber où dominent le bleu et l’orangé chers aux orientalistes.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

L’appareillage des balcons et de l’escalier monumental, aujourd’hui démonté, est confié à Louis Majorelle.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann
Les Galeries Lafayette, plus de cent ans plus tard, ont conservé les volumes d’origine de ces balcons, qui bluffent 100 000 personnes par jour. 

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

Contrairement au Printemps, la coupole est visible depuis la terrasse des Galeries Lafayette.

La coupole des Galeries Lafayette Haussmann

sources : documents personnels, plus précisément un article issu de mon magazine Gala

La terrasse du Printemps Haussmann

La terrasse du Printemps Haussmann

64 Boulevard Haussmann

Paris 9

Accès libre, au 9e étage du magasin Printemps Beauté Maison

 

Aujourd’hui, je vous propose des vues que l’on ne voit pas souvent : les sublimes dômes, rotondes et lanternons qui ornent les toits du Printemps Haussmann de Paris. Je ne vous ferai pas de long discours, je vous laisse admirer les lieux 😕 

 

La terrasse du Printemps Haussmann offre une vue merveilleuse sur Paris. (ci-dessous les toits de l’Opéra Garnier)

terrasse du Printemps Haussmann Paris

terrasse du Printemps Haussmann Paris

terrasse du Printemps Haussmann Paris

terrasse du Printemps Haussmann Paris

Vous ne verrez pas l’extérieur de la coupole Charras, puisque la terrasse est sur le bâtiment de celle-ci. En effet, le Printemps Haussmann comporte trois bâtiments, soit 27 étages et 43 500 m2 au total.

La terrasse du Printemps Haussmann offre une vue merveilleuse sur Paris.  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  Vous ne verrez pas l'extérieur de la coupole Charras, puisque la terrasse est sur le bâtiment de celle-ci. En effet, le Printemps Haussmann comporte trois bâtiments, soit 27 étages et 43 500 m2 au total. Les façades et toitures (sauf la surélévation moderne) des anciens magasins sont inscrites monuments historiques par arrêté du 15 janvier 19751.  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  La terrasse offre aussi une vue imprenable sur les dômes qui surmontent les pilastres des bâtiments du magasin  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  les rotondes en pierre de taille situées aux angles, l'architecte Sédille s'étant inspiré pour ces structures des châteaux forts.  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  Leur dômes sont couronnés de lanternons en forme de belvédère au-dessus desquels trône une girouette en forme de caducée, symbole de la réussite commerciale prospérité.  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris

La terrasse du Printemps Haussmann offre une vue merveilleuse sur Paris.  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  Vous ne verrez pas l'extérieur de la coupole Charras, puisque la terrasse est sur le bâtiment de celle-ci. En effet, le Printemps Haussmann comporte trois bâtiments, soit 27 étages et 43 500 m2 au total. Les façades et toitures (sauf la surélévation moderne) des anciens magasins sont inscrites monuments historiques par arrêté du 15 janvier 19751.  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  La terrasse offre aussi une vue imprenable sur les dômes qui surmontent les pilastres des bâtiments du magasin  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  les rotondes en pierre de taille situées aux angles, l'architecte Sédille s'étant inspiré pour ces structures des châteaux forts.  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  Leur dômes sont couronnés de lanternons en forme de belvédère au-dessus desquels trône une girouette en forme de caducée, symbole de la réussite commerciale prospérité.  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris  terrasse du Printemps Haussmann Paris

Les façades et toitures (sauf la surélévation moderne) des anciens magasins sont inscrites monuments historiques par arrêté du 15 janvier 19751.

terrasse du Printemps Haussmann Paris

terrasse du Printemps Haussmann Paris

terrasse du Printemps Haussmann Paris

La terrasse offre aussi une vue imprenable sur les dômes qui surmontent les pilastres des bâtiments du magasin.

terrasse du Printemps Haussmann Paris

terrasse du Printemps Haussmann Paris

Pour les rotondes en pierre de taille situées aux angles, l’architecte Sédille s’étant inspiré, pour ces structures, des châteaux forts. Les coupoles sont ornées de mosaïques Art nouveau de Facchina qui laissent apparaître l’enseigne Au printemps en feuille d’or enfermées entre deux tesselles en verre, ce qui les fait briller au soleil. 

terrasse du Printemps Haussmann Paris

terrasse du Printemps Haussmann Paris

Les dômes des rotondes sont couronnés de lanternons en forme de belvédère au-dessus desquels trône une girouette en forme de caducée, symbole de la réussite commerciale prospérité.

terrasse du Printemps Haussmann Paris

terrasse du Printemps Haussmann Paris

terrasse du Printemps Haussmann Paris

Le réveillon approche, comme vous tous je serai occupée, aussi je vous souhaite un joyeux Noël, et vous laisse avec le Père Noël des Galeries Lafayette, à lundi pour un nouvel article. 

Paris

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

La coupole Charras du Printemps Haussmann

64 Boulevard Haussmann,

Paris 9

 

La coupole Charras du Printemps Haussmann abrite une brasserie.

 

La coupole Charras, le chef d’oeuvre de la maison Brière

Oubliée dans un entrepôt, la Coupole a retrouvé sa place et sa splendeur du temps passé…
A cause des risques de bombardements sur la capitale, en 1939, la Coupole a été déposée de ses 3185 panneaux de verre, et mise à l’abri dans le sous-sol des entrepôts de Clichy la Garenne (Hauts de Seine). Le temps a passé, les pièces ont été oubliées. Ce n’est qu’en 1973 que les vitraux sortent de l’oubli.
Ils sont remis en place et c‘est le petit-fils de Brière, lui-même qui a restauré la Coupole selon les plans d’origine conservés dans l’atelier familial.

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann
La maison Brière
La maison Brière est l’une des plus anciennes fabriques de vitraux en France. Elle a été fondée par Eugène Brière en 1890. Né en 1863, il a été formé dans les ateliers Lusson à Paris. Il fut le directeur technnique de l’atelier Georges Néret de 1881 à 1890. En 1890, il fonda son atelier au 92 rue du président Wilson à Levallois Perret.

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann
En 1908, Emile Brière, né en 1892, commence à travailler avec son père, dont il prit la succession à sa mort en 1927. Son fils Michel, né en 1925, collabore avec lui dès 1947. Michel Brière cède l’affaire en 1996 à Son fils Louis né en 1965. L’effondrement des commandes de l’Etat et du clergé, le durcissement de la législation sur l’utilisation industrielle du plomb, et une forte pression foncière à Levallois Perret ont eu raison de l’entreprise, l’atelier Brière ferme ses portes en juillet 2005. Le fonds relatif au Printemps (plans, correspondances, et vitraux de rechange) est vendu à la direction du patrimoine du magasin.

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann
Pourquoi l’atelier Brière?
En 1900, Eugène Brière rencontre, lors de l’exposition universelle de Paris, l’architecte de la porte monumentale de l’exposition, René Binet, architecte également du magasin Le Printemps. Des liens ont du se créer entre les deux hommes, car dès 1903, la maison Brière travaille pour le Printemps. En 1912, René Binet commande à l’atelier Brière la coupole Charras.

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann
Le mode de construction
La pose de la verrière du Printemps est très particulière : la coupole est composée d’une grande armature métallique divisée en petits rectangles par des fers en T. Au fond de la feuillure de chaque rectangle est posé un grillage sur lequel repose chacun des panneaux. La coupole ouvragée est composée de 3 125 panneaux de vitraux, tous numérotés, dont le verre provient des verreries Hug Frères de Bruay sur l’Escaut (Nord).

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

Il s’agit de verre soufflé et martelé, appelé « Muffled », spécialement fabriqué pour cette commande. Le verre est de quatre couleurs, avec 27 variantes au total.

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

Les couleurs de la coupole sont le bleu, 7 nuances, le vert, 10 nuances, le jaune, 2 nuances, et le rose, 2 nuances. La coupole est divisiée en sept parties, ABCDEFG. Par exemple la partie A correspond à une grande rosace composée de 17 panneaux et la partie B comprend 8 grandes travées de 23 rangées de panneaux.

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann
Des coupoles avec une histoire mouvementée
En 1921, l’atelier Brière procède à la pose des vitraux des deux coupoles. La même année, le 28 septembre, un incendie ravage les magasins du Printemps, les vitraux sont détruits. En 1927, une nouvelle pose est effectuée, le verre Muffled est cette fois fabriqué chez Appert dont Brière va racheter le stock à la fermeture de cette entreprise en 1934.

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

Pendant la guerre, en 1939, les grands magasins parisiens, sur demande de la défense civile, sont priés de déposer leurs vitraux de coupoles (Bon Marché, Galeries lafayette, Grands Magasins du Louvre et Printemps) et de les mettre en caisses. Le Printemps ne remonta jamais les deux ensembles de vitraux des coupoles. L’ensemble de la coupole Charras fut remonté en 1973, et celui de la coupole Binet fut détruit lors de l’incendie d’un dépôt du Printemps en 1994.

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

La coupole Charras Brasserie Printemps Haussmann

Sources : documents fournis par la direction du Printemps Haussmann

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+