Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour janvier, 2017

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge
Sainte Suzanne La Réunion

Comme à l’Ile Maurice, sa voisine, la Réunion comporte une communauté Tamoule très présente, et de nombreux temples typiques et colorés, comme vous avez vu chez Chevrette. Les fêtes religieuses se déroulent en janvier et février. J’ai très peu d’informations sur ce joli temple, ainsi que sur les divinités hindoues représentées. 

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge
Le temple de Bois Rouge jouxte l’usine sucrière de Sainte Suzanne. Ce temple est dédié à Karli, Kali, la « déesse sanguinaire », avatar de Shiva dont le caractère colérique et démoniaque n’est apaisé que par le carême et le rituel.

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne
Un hindouisme bien implanté
Les premiers esclaves venus d’Inde se sont convertis pour la plupart convertis au catholicisme, pressés par un clergé omniprésent. Mais le culte hindou est resté très vivace, d’abord dans le secret des foyers, puis au grand jour, avec l’arrivée des « engagés », après l’abolition de l’esclavage à la fin du XIXe siècle.

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Les Malbars et les Tamouls ont élevé des temples colorés où ils fêtent la trinité hindoue, (Trimurti), composée de Brahmā ( dieu de la création, de Shiva (dieu de le destruction et de la dissolution) et Vishnu (dieu solaire et salutaire).

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne
Selon les Hindous (et beaucoup d’autres personnes), la Vie est soumise au cheminement à travers trois étapes : la création, symbolisée par Brahma ; le maintien, la préservation, dont Vishnu est le symbole ; et enfin la destruction, représentée par shiva.

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne
« Création, Préservation, Destruction » est un concept essentiel dans la religion hindoue.
Avec plus de 30 millions de Dieux, on pourrait croire qu’il est impossible de s’y retrouver… Seule une dizaine de Dieux sont néanmoins particulièrement représentés et vénérés.

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Les lieux de culte
Les temples traditionnels sont construits dans l’espace géographique des plantations de canne à sucre, c’est à dire sur les basses pentes de la région au vent de l’île et à mi-pente de la région sous le vent, zones de forte densité de peuplement malbar. Ils sont presque tous édifiés à proximité des usines sucrières dans les anciens camps d’esclaves ou d’engagés : Grand-Bois, Vue belle, Stella, Camp de Villèle, Savannah, La Mare, Bois-Rouge, Colosse, Beaufonds en sont des exemples.

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Au nombre d’une cinquantaine, ils sont souvent édifiés près d’un affouche. La quasi-totalité de ces temples est consacrés à la diviné principale Pandialé pour qui on fait la marche sur le feu, d’où leur appellation de  » sapèl Pandialé  » ou  » Sapèl mars dann fe « . Autour de Pandialé sont regroupées les divinités végétariennes telles que Maryamin et Krishna.

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Les sapèl Pandialé abritent généralement la divinité Karli autour de laquelle sont regroupées les divinités carnivores telles que Mardévirin et Mini. Parfois les divinités végétariennes et les divinités carnivores cohabitent dans le même sanctuaire ; parfois, elles sont nettement séparées et regroupées dans deux sanctuaires différents. Dans des cas extrêmes, le temple est consacré uniquement à Kali, et dans ce cas, on n’y fait pas de marche sur le feu.

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Temple tamoul de Bois Rouge Sainte Suzanne

Sources : http://www.mi-aime-a-ou.com/

Tour des Roches Moulin et roue à eau de La Perrière Saint Paul

Tour des Roches

Saint-Paul – Ile de la Réunion

 

Le Tour des roches un endroit hors du temps

Le Tour des Roches : une petite balade en voiture ou en vélo à quelques minutes de Saint-Paul pour voir la Réunion autrement. Dès l’entrée sur le site, le ton est donné, nous sommes dans un endroit très pittoresque,  hors du temps. 

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Tour des Roches Saint Paul Réunion

C’est une zone marécageuse proche de l’étang de Saint Paul. On y trouve une multitude d’espèces végétales : bambous, cocotiers, papyrus, palmiers.

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Tour des Roches Saint Paul Réunion

On vient se rafraîchir près du bassin de La Perrier, de l’ancien moulin à eau, et rêver avec nostalgie du temps « lontan ».

Histoire du Moulin et roue à eau de La Perrière
Cette roue est le dernier élément d’un moulin à manioc des années 1820, appartenant à la famille Delaunay de La Perrière, grands propriétaires fonciers.

Le moulin à eau a aujourd’hui complètement disparu. La roue dont la base plonge dans un petit canal était entraînée par le mouvement de l’eau, pour produire de l’énergie et ainsi actionner la meule du moulin, pour produire de la farine de manioc.

La roue à eau de La Perrière servait encore au début du XXe siècle pour l’irrigation des champs à l’Ouest de La Perrière.

Le moulin à eau, tout comme le moulin à vent, a été supplanté au 19e siècle par l’arrivée de la machine à vapeur, puis par le moteur électrique.

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Le manioc à La Réunion
Le manioc, Manihot esculenta Crantz, a été introduit du Brésil dans l’île en 1742, sous le règne de Mahé de Labourdonnais, Gouverneur général de Maurice et de La Réunion, alimentation de base de beaucoup d’Africains et des esclaves de l’époque coloniale, le manioc a constitué à La Réunion, pendant la guerre une nourriture de disette.

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Le tour des roches 

Les villageois vivent d’une exploitation agricole mesurée et biologique en harmonie avec ce cadre surprenant où l’on peut admirer un ancien moulin à eau.

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Tour des Roches Saint Paul Réunion

En voiture, ce parcours dépaysant dure environ une demi heure.

Tour des Roches Saint Paul Réunion

A quelques minutes de Saint-Paul, le Tour des Roches est un circuit de promenade (en voiture ou en vélo) très plaisant, et hors du temps. La végétation luxurieuse mérite le détour, surtout tôt le matin ou en fin d’après-midi afin de profiter des jeux de lumière du soleil levant ou couchant.

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Tour des Roches Saint Paul Réunion

On notera la présence du moulin à eau et de son petit bassin : propice à la baignade ou tout du moins au rafraîchissement.

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Tour des Roches Saint Paul Réunion
Compte tenu de la végétation dense, le Tour des Roches est un lieu où les moustiques ne sont pas rares, surtout pendant la saison des pluies. Prenez vos précautions.

Tour des Roches Saint Paul Réunion

Sources :

http://www.mi-aime-a-ou.com/saint_paul_moulin_roue_eau.php

Cascade Langevin Saint-Joseph

La cascade Langevin ou de Grand Galet

Saint-Joseph Réunion

Cascade Langevin Saint-Joseph

Cascade Langevin Saint-Joseph

Cascade Langevin Saint-Joseph

Cascade Langevin Saint-Joseph
La cascade Langevin dans le sud de la Réunion est peut être la plus belle de l’ile, elle est située le long de la rivière Langevin à Saint-Joseph.

Cascade Langevin Saint-Joseph

Cascade Langevin Saint-Joseph

Cascade Langevin Saint-Joseph

La cascade Langevin (ou de Grand Galet) constitue un des bassins qui jalonnent la rivière Langevin. Il s’agit certainement de la plus belle cascade de l’Ile.

Cascade Langevin Saint-Joseph

Cascade Langevin Saint-Joseph
Les abords de la rivière Langevin sont une destination privilégiée pour le traditionnel pique-nique du dimanche des réunionnais.

Cascade Langevin Saint-Joseph

Cascade Langevin Saint-Joseph

Cascade Langevin Saint-Joseph

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

L’oryx algazelle, espèce éteinte à l’état sauvage

Évoluant dans la biozone Sahel-Soudan, l’oryx algazelle (Oryx dammah) est une grande antilope trapue au pelage court. Cette espèce ne subsiste plus qu’en captivité, grâce à des programmes d’élevage et des projets de réintroductions.

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle
Le pelage de l’oryx algazelle (Oryx dammah) est court et blanc avec une poitrine et le bout de queue de couleur fauve. 

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Ses cornes sont longues, fines et incurvées vers l’arrière et peuvent atteindre 1,25 mètre !

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Il vivait autrefois dans les steppes et les semi-déserts du Niger, du Tchad et du sud de la Libye. Parfaitement adaptés aux milieux arides, l’oryx algazelle peut survivre sans eau pendant plusieurs mois, ses reins prévenant la perte d’eau en urine. Il peut aussi abaisser sa température corporelle pour éviter de transpirer.

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle
L’oryx algazelle se nourrit de feuilles, d’herbes et de fruits, qu’il trouve dans les savanes, les steppes et les semi-déserts (il ne s’aventure jamais dans le vrai désert). Les oryx se regroupent en hardes mixtes pouvant atteindre 70 têtes. 

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

En cas de danger, ils peuvent courir très rapidement, 65 km/h en moyenne et jusqu’à 90 km/h en pointe. Leurs cornes sont également un bon moyen de défense contre les prédateurs.

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle
« Éteint à l’état sauvage »
L’oryx algazelle est éteint à l’état sauvage et ne subsiste plus qu’en captivité. Des projets de réintroduction sont en cours depuis le début des années 2000, dans les réserves du Maroc, du Sénégal et de Tunisie. 

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Il n’existe aucune observation confirmée d’individus en liberté depuis 1988. Les spécimens captifs se chiffrent à près d’un millier seulement, dont la moitié est conservée dans les zoos européens dans le cadre d’un programme d’élevage (EEP).

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Il est regrettable de constater que l’espèce est en voie de disparition, alors qu’elle était autrefois domestiquée dans l’ancienne Égypte. C’est principalement la chasse à outrance pour ses cornes, son cuir et sa viande qui a causé la perte de cette espèce emblématique.

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Parc Zoologique de Paris Oryx Algazelle

Sources :
http://blog.francetvinfo.fr/zoo/

Parc Zoologique de Paris le roi Lion Néro est mort

Le Parc Zoologique de Paris pleure son roi, le lion Néro

Néro Parc Zoologique de Paris
Néro, le lion du zoo de Vincennes, s’est éteint dimanche après-midi, ainsi que l’indique ce communiqué du Parc Zoologique de Paris sur sa page Facebook :
 » Néro, lion mâle âgé de 17 ans ½, a du être euthanasié dimanche après-midi à la suite d’une aggravation de son insuffisance rénale chronique et irréversible diagnostiquée à son arrivée en 2014. Un nouveau traitement probiotique, démarré à l’hiver 2015, lui avait permis de reprendre peu à peu du poids et de la masse musculaire. »

Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris
« Cet imposant lion d’Afrique appartenait à la trentaine de mâles d’une population européenne de 75 lions qui conservent un patrimoine génétique extrêmement proche de celui du lion de l’Atlas, Panthera leo leo, sous-espèce désormais éteinte dans la nature. Avec la femelle, Aswad, il avait donné naissance à trois lionceaux en avril 2015 dont les deux mâles sont toujours présents au zoo. « 

Néro Parc Zoologique de Paris

Néro était arrivé en 2014 pour la réouverture du zoo de Vincennes le 12 avril. Malheureusement, à son arrivée au parc animalier de la capitale, l’équipe diagnostique une grave maladie au lion : une insuffisance rénale chronique.

 » Ce lion d’Afrique appartenait à la trentaine de mâles d’une population européenne de 75 lions qui conservent un patrimoine génétique extrêmement proche de celui du lion de l’Atlas, Panthera leo leo, sous-espèce désormais éteinte dans la nature. »

Néro Parc Zoologique de Paris
Ce lion frappait les visiteurs par sa belle prestance. Néro était devenu l’icône du Parc Zoologique de Paris.

Néro Parc Zoologique de Paris

Depuis la connaissance de sa maladie, Néro, à la tête d’un harem de trois femelles, Bunny, Savanah et Aswad, était étroitement surveillé par les vétérinaires.

Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

Mais sa maladie étant incurable, et dimanche, suite à l’aggravation de son état, l’équipe vétérinaire a décidé d’euthanasier l’animal, mettant ainsi un terme au long déclin du lion. Une fin à laquelle s’attendait malheureusement les visiteurs réguliers du zoo.

Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris
 » Les visiteurs réguliers du parc animalier avaient bien remarqué sa perte de poids au fil des mois mais la naissance en avril 2015 de lionceaux avaient redonné de l’espoir aux admirateurs du félin. En effet, Néro et Aswad ont eu trois petits, Atlas, Kibo et Shani. »

Néro Parc Zoologique de Paris

Sa fille Shani a quitté le Parc zoologique de Paris le 11 janvier dernier, quelques jours avant la mort de son père…

Néro Parc Zoologique de Paris
Néro était âgé de 17 ans et demi, un chiffre respectable pour un lion. En milieu naturel, les mâles atteignent rarement un tel âge ! Néro était né en mai 1999 au Parc Zoologique d’Olomouc, en République Tchèque, où il a vécu deux ans avant d’être transféré à Montpellier, puis il a rejoint le Parc Zoologique de Paris le 10 mars 2014.

Néro Parc Zoologique de Paris

*Néro et sa fiancée Aswad

 

Les gênes de Néro lui survivront par la conservation de ses chromosomes au sein d’une banque de cellules vivantes gérées par par le Muséum d’histoire naturelle. Spécimen remarquable, Néro a été confié au service de taxidermie du Muséum nation d’Hitoire Naturelle de Paris ( MNHN ) pour être naturalisé avant d’être exposé à la Grande Galerie de l’Evolution.

Néro Parc Zoologique de Paris

 *Ci- dessus Néro avait vu un de ses soigneurs, ce qui explique son regard.

Néro Parc Zoologique de Paris

*Néro et son sale caractère ! Kibo était venu se coucher sagement à côté de Papa, très mécontent qui grognait et montrait les dents.

Néro Parc Zoologique de Paris

Néro Parc Zoologique de Paris

*Tranquille sur son rocher chauffant, les pattes en rond, mais pas pour longtemps…

Néro Parc Zoologique de Paris

*Cette coquine de Shani est venue mordre Néro dans le cou sous le regard curieux de son petit frère Kibo.

Néro Parc Zoologique de Paris

*Une des dernières photos, Atlas et Kibo embêtant Néro octobre 2016, aucune pitié!

Enfin Néro dans sa posture préférée, se grattant négligemment le ventre 

Néro Parc Zoologique de Paris

Sources :

http://www.zooactu.com/parcs-animaliers/mort-lion-nero-icone-parc-zoologique-paris/
www.zoonaute.net/ et page facebook du Parc zoologique de Paris

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+