Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour février, 2017

Lac de Créteil

Le Lac de Créteil

Val de Marne 94

 

Le lac de Créteil
Le lac de Créteil avec son plan d’eau de 42 hectares, est l’une des plus grandes richesses de Créteil. Il se situe à quelques kilomètres seulement de Paris, son accès est facilité par la désserte de très nombreux transports en commun, et par les principaux axes routiers du Sud-Est parisien.

Lac de Créteil

Lac de Créteil

Situation et origine
Le lac de Créteil est localisé dans la banlieue sud-est de Paris (département du Val-de-Marne). Il s’agissait à l’origine d’une carrière d’extraction de gypse et de graviers, située à la limite de la commune de Créteil et de la butte dite du Mont-Mesly.

Lac de Créteil

Lac de Créteil
Cette gravière exploitée de 1940 à 1976, creusée dans les anciennes alluvions de la Seine et de la Marne proches de leurs confluents, a atteint la nappe phréatique de Champigny, alimentée par la Marne, ce qui a conduit à la formation de mares profondes.

Lac de Créteil

Lac de Créteil
L’aménagement de la carrière en lac après de nombreux travaux lui a donné une forme allongée selon un axe nord-sud. Il possède un allongement maximal de 1 500m pour une largeur variant de 250 à 400m. Sa profondeur moyenne est de 4m avec un maximum de 6 m pour une surface qui atteint 40ha. Son pourtour est de 4km environ.

Lac de Créteil

Lac de Créteil
Alimentation :

pluviométrie directe, et exutoire du collecteur pluvial du Mont-Mesly drainant 40ha de zone urbaine et nappe phréatique.

Lac de Créteil

La Préfecture, construite entre 1968 et 1970

Lac de Créteil

Lac de Créteil

Lac de Créteil

Hôtel de ville

En 1964, Créteil devient le chef-lieu du nouveau département du Val-de-Marne. Outre la préfecture, de nouveaux édifices institutionnels y sont bâtis : le tribunal, la Maison des Arts, l’hôtel de ville…

Lac de Créteil

Lac de Créteil

Lac de Créteil
Avec cette tour ronde suspendue, l’architecte Pierre Dufau choisit un parti plein d’élégance et de hardiesse. Il déclare : “Ce bâtiment a suscité un miracle : tout le monde le trouve bien… J’ai réalisé un chef-d’œuvre à me fier au nombre de personnes qui cherchent à se l’attribuer.” C’est le 5 décembre 1974 que se tient, dans le nouvel hôtel de ville, le premier conseil municipal.

Lac de Créteil

Île de Loisirs 
Cet espace de détente et de loisirs est un véritable poumon pour la ville. Sont mis à disposition des visiteurs une vaste plaine de jeux, des parcours santé, une piscine à vagues, une Maison de la Nature. Outre la diversité des plantations d’arbres et d’arbustes, on remarquera les plantations aquatiques en bordure de plages.

Lac de Créteil

Lac de Créteil
Le plan d’eau 
D’une superficie de 42 hectares, c’est l’un des plus étendus de la région parisienne, sa profondeur moyenne est de 3 à 4 mètres (correspondant à la profondeur d’extraction du sable par les machines). On note cependant quelques belles fosses de plus de 6 mètres. Son alimentation en eau est assurée, par les eaux de pluie, la nappe phréatique de Champigny et les effluents (ruissellement sur les voies et trottoirs pas toujours très propres) du Mont-Mesly et du quartier de la source.

Lac de Créteil

Actuellement très élevé le niveau de l’eau peut être régulé par des prises d’eau l’évacuant vers principalement la station d’épuration de Valenton.

Lac de Créteil
Comme dans la plupart des plans d’eau, issus d’anciennes sablières, aussi nommées ballastières, la baignade y est interdite, car dangereuse, les couches d’eau sont de températures différentes et les risques élevés d’hydrocution. Des courants de profondeur augmentent encore les risques de noyade…

Lac de Créteil

Lac de Créteil
Les aménagements de la base de loisirs, en introduisant des plantes aquatiques sur les rives, des roseaux, phragmites et autres massettes, permettent aux oiseaux et aux poissons de se reproduire dans de bonnes conditions. Certaines de ces plantes, comme la « Jussie Ludwigia grandiflora », sont considérées comme invasives, car leur prolifération rapide, diminuent l’oxygénation de l’eau.

Statue de la Liberté Ile aux cygnes Paris

Statue de la Liberté

Ile aux cygnes Paris 16

 

Fin de la croisière, retour vers Paris. La silhouette de la statue de la Liberté apparaît déjà à l’horizon. 

Statue de la Liberté Ile aux cygnes Paris

Statue de la Liberté Ile aux cygnes Paris

A droite, les immeubles du quartier Beaugrenelle, Paris 15ème arrondissement. De l’autre côté de la Seine, c’est le seizième. 

Statue de la Liberté Ile aux cygnes Paris

Statue de la Liberté Ile aux cygnes Paris

IMG_0193 B
Pas besoin d’aller à New-York pour voir la statue de la Liberté ! Certes on la voit en miniature. Plus de 30 mètres de haut la séparent de la statue américaine.

statue de la Liberté Paris

Statue de la Liberté Ile aux cygnes Paris

Cette réplique, inaugurée en 1889, se trouve à l’extrémité de l’île aux Cygnes à Paris, au niveau du pont de Grenelle, pas très loin des ateliers qui ont vu naître son illustre aînée.

Statue de la Liberté Ile aux cygnes Paris

La statue de la Liberté  est tournée vers les Etats-Unis.

Statue de la Liberté Ile aux cygnes Paris

Statue de la Liberté Ile aux cygnes Paris

L’île aux Cygnes est une bande de terre artificielle cygnes d’une longueur de 850 m de long et d’une largeur de 11 m, construite en 1827 au milieu de la Seine, entre les 15e et 16e arrondissement.

Statue de la Liberté Ile aux cygnes Paris

Passage des écluses de Suresnes

Passage des écluses de Suresnes

Suresnes Hauts de Seine 92

 

A l’aller, en direction des Yvelines, avec les tours de La Défense en toile de fond. Le passage a pris un petit quart d’heure.

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

Afin d’ assurer un tirant d’ eau de 2 m minimum à la Seine, entre Paris et la Belgique d’ une part, et Paris et le Havre d’ autre part, il est décidé en 1867 de construire un barrage à Suresnes sur le bras gauche du fleuve et un barrage à Neuilly sur le bras droit. Trois éléments composent ce barrage :  sur la rive gauche, une écluse de 57 m de long,  un déversoir de 40 m de long, à la pointe de l’ île de Puteaux, et un barrage à Aiguilles de 73 m de large entre l’ écluse et le déversoir.

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

Retour vers Paris

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

En 1880, il est décidé de porter à 3 m le mouillage de la Seine sur toute la traversée de Paris. L’ ingénieur Auguste Boule double l’ ancienne écluse par une nouvelle, longue de 120 m et large de 12 m.

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

Il reconstruit le barrage de Suresnes sur le bras gauche et remplace celui de Neuilly par un autre sur le bras droit de Suresnes. L’ensemble des ouvrages de Suresnes est achevé en 1884, les barrages fonctionnent dès 1885. Vers 1930, entre les anciennes écluses et la rive gauche, une troisième écluse est construite. Elle permet le passage de convois de 11 péniches. Il y a un remorqueur par écluse.

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

L’écluse mesure 199 m de long, 12 m de large et 4 m de tirant d’ eau. Le barrage a été reconstruit ainsi que la passe navigable du déversoir, qui est reporté 50 m en aval et compte désormais 2 passes de 30 m de large fermées chacune par 2 vannes métalliques superposées.

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

Les travaux sont conçus et dirigés par les ingénieurs Lang et Morane. Les parties métalliques proviennent des ateliers Moisant, Laurent et Savey. Une 4e écluse est construite en 1972 le long des 2 premières, à travers le barrage existant, destinée à permettre la navigation en Seine de convois de 5000 tonnes d’ un tirant d’ eau de 4 m.

écluses de Suresnes

écluses de Suresnes

La nouvelle écluse conçue et réalisée par les ingénieurs Alain Gauthier et Michel Paquet, mesure 185 m de long, 18 m de large et 5 m de profondeur.

Sources :

http://dismoiou.fr/p/fra/suresnes/CxXjOr/ecluse-de-suresnes

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes

Hauts de Seine  92

Une récente croisière m’a amenée à passer par ces ouvrages sur la Seine, la triple écluse de Suresnes. Voici un plan pour que vous les situiez sur la Seine et par rapport à Paris. En direction des Yvelines, les tours de La Défense se profilent à l’horizon. Sur les bâtiments, trois lettres en vert VNF, pour Voies Navigables de France.

plan de la Seine

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes, unique porte d’entrée fluviale de Paris
Les écluses de Suresnes sont la seule porte d’entrée fluviale de Paris.

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes

Chaque année, ce sont 23 millions de tonnes de marchandises ( des céréales, des minerais, des matériaux, du sable et quelques porte-conteneurs ) et 7 millions de passagers ( touristes sur bateaux de croisière ou plaisanciers ) qui transitent par ces écluses. Elles sont donc une voie de circulation autrement plus importante que la route. Pourtant, les automobilistes qui empruntent chaque jour les berges de Seine passent à côté sans les voir.

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes
« Une seule écluse peut contenir quatre bateaux de 38 mètres en longueur et deux en largeur », fait valoir l’éclusier Xavier Mahé. « C’est l’équivalent de 250 camions en un passage », souligne François Droin, adjoint au responsable de l’unité exploitation des ouvrages chez VNF (Voies navigables de France). En moyenne, 80 bateaux empruntent chaque jour la triple écluse dans l’un ou l’autre sens de navigation. Avec ses écluses et ses deux barrages, Suresnes est le seul ouvrage de régulation de Paris. Le poste de commandement contrôle les 17 km de Seine jusqu’à Maisons-Alfort (Val-de-Marne).

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes
Des écluses entièrement automatisées
 » En ce jeudi, jour pourtant réputé calme pour la navigation sur la Seine, le téléphone et la radio n’arrêtent pas de retentir dans le poste de commandement. Une petite tour carrée plantée sur le quai central et vitrée à 360°. « Ici Sainte-Adresse. je suis rentré à la pointe. J’arrive dans cinq minutes », crache la radio. « Très bien. Faites attention, j’ai un plaisancier qui arrive en rive gauche », lui répond Xavier Mahé. Agé de 39 ans, ce dernier est devenu éclusier en 2002 lorsqu’il a été décidé de faire fonctionner les écluses 24 heures sur 24. « Au départ, j’étais paysagiste. J’ai passé le concours pour devenir agent d’exploitation VNF, sans trop savoir ce que c’était », se souvient Xavier. Aujourd’hui, il fait partie des sept éclusiers qui se relaient en équipe pour faire fonctionner l’ouvrage 359 jours par an. »

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes

« Notre travail est de faire passer tout type de bateau en sécurité, veiller au bon état des ouvrages, surveiller la hauteur des eaux, contrôler les autorisations spéciales de transport (NDLR : par exemple pour le convoyage de bateaux-logement), remplir le carnet de l’éclusier… » Nouvel appel. « Nous sommes deux bateaux de commerce qui arrivent avalant. » Comprenez de Gennevilliers, vers Paris. « En écluse centrale, c’est tout bon, explique Xavier. En tirant d’eau, je suis à 2,40 m. » « Ça passe, je suis à 2,25 m. » Le tirant d’eau, c’est la hauteur de la partie immergée du bateau. Elle varie en fonction de la charge transportée. En ce jour d’août, il y a trois mètres de différence entre l’aval et l’amont de l’écluse, « un maximum ». Xavier active le feu vert, les bateaux rentrent, les portent se ferment. Les trois écluses sont automatisées. »

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes
 » Tout en appuyant sur les boutons, au gré des bips qui signalent les étapes, Xavier surveille la hauteur des eaux. « On m’a signalé une ouverture du barrage du port à l’Anglais à 23 km. L’eau monte doucement. J’ouvrirai bientôt mon barrage à vannes pour réguler », note le jeune agent d’exploitation. »

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes
Un rôle de protection de Paris en cas de crue
Les deus barrages de Suresnes sont classés Vigipirate Rouge et sont absolument fermés au public.Ils doivent assurer toute l’année une profondeur minimale pour la navigation de grands gabarits sur la Seine. Ils doivent aussi protéger la capitale des inondations lors des crues. « En été, ce sont les basses eaux : 84 m3/seconde, explique François Droin. A 800 m3/s, on ouvre tout. A 1500 m3/s, la petite écluse est sous les eaux. » Là, il n’y a plus qu’à attendre…

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes
« Depuis plus de dix ans à son poste de commandement, Xavier en a presque oublié la beauté de cet endroit unique. Placé au-dessus du fleuve, la vue est magnifique : d’un côté les tours brillantes de la Défense, de l’autre les hauteurs de Suresnes et derrière la verdure de l’Ile de Puteaux, le sommet de la tour Eiffel… »

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes
 » Quand on est « avalant » on va dans le sens du courant (de la source à la mer), donc les deux péniches vont dans le sens Paris-Gennevilliers! »

Les écluses de Suresnes

Les écluses de Suresnes

sources : www.leparisien.fr

Mercredi nous franchirons ces écluses

Endormi Furcifer pardalis Réunion

Endormi
Furcifer pardalis (Cuvier, 1829)
Caméléon panthère 
Reptile de La Réunion
– Nom commun : Caméléon panthère
– Nom à La Réunion : Endormi
– Nom scientifique : Furcifer pardalis (Cuvier, 1829)

 

A la Réunion on l’appelle  » endormi  » à cause de la lenteur de ses gestes. C’est une espèce protégée dans ce département. Celui-ci traversait la route juste devant nous, voiture arrêtée pour le prendre en photo, sans l’effrayer car s’il se sent en danger l’endormi est très rapide.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Furcifer pardalis, appartient à la famille des Chamaeleonidae qui comprend environ 200 espèces de caméléons. Cette famille a été créée par en 1815 par le naturaliste américain, né le 22 octobre 1783 à Galata, une banlieue de Constantinople et mort le 18 septembre 1840 à Philadelphie. Les espèces du genre Furcifer Fitzinger, se rencontrent  à Madagascar aux Comores à La Réunion.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Origine de Furcifer pardalis
Furcifer pardalis, le Caméléon panthère est endémique de Madagascar, il a été introduit à La Réunion, son introduction à l’île Maurice est discutée.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Furcifer pardalis à La Réunion
Le caméléon panthère, Furcifer pardalis, a été introduit au 17ème siècle à La Réunion, il s’est très bien acclimaté dans l’île. Venus de Madagascar à bord des voiliers, les premiers caméléons de La Réunion ont été lachés à Saint-Paul qui était à l’époque le point de débarquement de l’île. Il n’a pas pu coloniser le reste de l’île car Saint-Paul est entouré d’une zone sèche qu’il ne pouvait franchir. Par la suite des couples ont été capturés et relâchés dans diverses régions de l’île où ils ont prospéré.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Protection de Furcifer pardalis
Furcifer pardalis nommé à La Réunion « L’endormi » bien que d’origine exotique est protégé à La Réunion. Furcifer pardalis est protégé par l’Arrêté du 17 février 1989. Cet arrêté interdit la destruction ou l’enlèvement des oeufs, la destruction, la capture ou l’enlèvement ainsi que la naturalisation des spécimens, qu’ils soient vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation et leur commerce.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Description Furcifer pardalis. Caméléon panthère
Caméléon panthère se singularise par un corps compressé latéralement et orné sur le dos et la tête de petites crêtes. Il doit sa couleur verte à la diffusion de la lumière à travers des cellules épidermiques superficielles. Il mesure entre de 25 à 40 cm, le mâle est de couleur vert, la femelle ocre, orange.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Ce caméleon se nourrit de divers insectes qui passent à sa portée, parfois de reptiles ou de petits oiseaux. Ses mœurs sont diurnes et exclusivement arboricoles.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Dans la longue histoire de l’évolution, le caméléon a fait son apparition sur la scène du monde relativement tôt, puisque l’existence de représentants de ce type est attestée dès le crétacé.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Les particularités qui le caractérisent, en dehors même de la faculté bien connue de changer de couleur, rendent l’étude des caméléons particulièrement captivante. Les yeux constituent une première singularité anatomique. Très saillants, ils peuvent, sous l’action de muscles extrinsèques, se mouvoir en tous sens, s’orientant dans n’importe quelle direction autour de leur point de fixation, et ce tout à fait indépendamment l’un de l’autre.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Les paupières, transparentes, sont soudées l’une à l’autre, et seule subsiste entre elles une petite fente verticale. La rétine a une épaisseur exceptionnelle. Les cellules visuelles sont petites et très nombreuses.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Les pattes, parfaitement conçues en fonction de la vie sur les arbres, témoignent également d’une remarquable adaptation au milieu : mains et pieds sont transformés en des pinces aptes à saisir les branches.L’axe de chaque pince est transversal par rapport au grand axe du membre. À la main, les deux derniers doigts, groupés, forment le mors externe de la pince, les trois autres constituant le mors interne, alors qu’au pied ce sont les deux premiers orteils qui forment le mors interne, le mors externe étant composé des trois autres.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Sa queue est préhensible, elle lui sert à s’accrocher solidement aux branches.

Mimétisme de la couleur
La faculté quasi légendaire que possède le caméléon de changer de couleur n’est pas aussi illimitée qu’on le croit. Chaque espèce ne dispose en effet que d’une gamme incomplète de couleurs, où, par exemple, le vert ou le rouge fait défaut.

Endormi  Furcifer pardalis Réunion

Par ailleurs, le changement de couleur, qui se fait sous contrôle nerveux, est fonction, éventuellement, du décor, mais aussi de la luminosité (la couleur devient ainsi plus claire pendant la nuit), de la température ou de l’état psychique du caméléon.

Sources

http://www.mi-aime-a-ou.com/faune_cameleon.php

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+