Paris autrement

Paris autrement

Blog principalement consacré à Paris, ville touristique qui a la réputation d'être la plus belle ville du monde. Vous découvrirez également un Paris pittoresque, insolite et secret : ce sont des endroits souvent méconnus des Parisiens. Sans oublier la région Ile de France.

 "Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le Paradis." Jules Renard

Le mur murant Paris, rend Paris murmurant    Anonyme

Paris se visite le nez en l'air  :   http://www.parislenezenlair.fr/ 

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire

                       

  Chaque article où ce logo apparaît fait l'objet d'un dépôt chez un huissier de justice

Les écrits et les photos  de ce blog ne sont pas libres de droit. Ils ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

" L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial " Article L111-1 du code de la propriété intellectuelle

Bien faire et laisser braire

Archives pour juillet, 2017

Port de la Tournelle Paris

Port de la Tournelle

Paris 4

 

C’est la plus jolie vue de Paris, celle que je préfère en tout cas  😉 

Le port de la Tournelle est situé en contrebas du quai de la Tournelle.

port de la Tournelle Paris

port de la Tournelle Paris
Cette partie du port de la Tournelle offre une vue imprenable sur le chevet de Notre Dame de Paris.

port de la Tournelle Paris

port de la Tournelle Paris

Anciennement nommée port aux Tuiles puis port aux Bois, cette voie sur berge de Seine est essentiellement liée à l’activité fluviale de déchargement des marchandises autrefois et de stationnement plus ou moins permanent de navires, le plus souvent des péniches, depuis le milieu du XXe siècle. En 1905, le port Saint-Bernard compris entre le pont de Sully et le pont de la Tournelle est intégré au port de la Tournelle.

Autrefois
La Tournelle était autrefois une tour carrée qui faisait partie de l’enceinte de Philippe Auguste. Elle donna son nom au quai des Bernardins en 1750. Un peu plus tôt, au 16e siècle, un port plongeait alors ses rives dans une grande agitation où les commerçants en tuiles, puis en bois débarquaient leurs marchandises.
La construction du quai survint en même temps que l’édification du château de la Tournelle, qui accueillit au 17ème siècle les galériens en partance.

port de la Tournelle Paris

La porte saint Bernard
Un peu au sud du château de la Tournelle et de la tour de l’enceinte de Philippe Auguste, la muraille est percée au au XVe siècle d’une porte, baptisée en souvenir de l’illustre abbé de Citeaux, dont le collège s’élève à proximité. Elle enjambe l’ancien chemin de halage, désormais lieu de promenades. Henri IV aimait venir y nager avec son fils, afin de l’aguerrir; il décide en 1606 de la faire reconstruire sous la forme d’un bâtiment carré surmonté d’un comble en pavillon.

Château de laTournelle Paris

En 1674, pour remercier Louis XIV d’avoir supprimé les taxes levées sur les marchandises qui arrivaient au port saint Bernard, le prévôt des marchands et les échevins demandent à François Blondel d’en faire un arc de triomphe à la gloire du monarque.La présence de logements dans la partie supérieure de l’édifice conduit l’architecte à percer deux arches basses jumelées, au lieu d’une seule grande arcade. Sur les bas reliefs, d’un côté le Roi Soleil apporte l’abondance à la Ville, de l’autre, vêtu à l’antique, il conduit l nef parisienne, flanquée de néréides et de tritons.L’édifice subsiste jusqu’en 1787.

ancienne Porte saint Bernard Paris

Aujourd’hui
De nos jours, ce quai est une agréable promenade ombragée de platanes et de peupliers, qui s’étend sur environ 500 mètres du pont de l’Archevêché au pont de la Tournelle.

port de la Tournelle Paris

port de la Tournelle Paris

Ses quais, entre le pont de Sully et celui de la Tournelle, permettent le stationnement de bateaux. La vue dégagée sur l’île de la cité qui lui fait face en fait un lieu privilégié pour les photographes et les séances photos de nombreux mariages.

Les pointes des Iles de la Cité et Saint Louis

port de la Tournelle Paris

port de la Tournelle Paris

Au milieu, la Tour Saint Jacques et le pont Saint Louis

port de la Tournelle Paris

Vue sur l’Hôtel de Ville de Paris, et Paris plages en contrebas

port de la Tournelle Paris

port de la Tournelle Paris

port de la Tournelle Paris

La tour Saint Jacques et le pont Saint Louis

port de la Tournelle Paris

port de la Tournelle Paris

Sources : in situ et :
http://paris1900.lartnouveau.com/paris05/lieux/quai_de_la_tournelle.htm
paris.fr complément wiki

 

Un cachalot s’est-il vraiment échoué à Paris ?

Un cachalot de 15 mètres s’est-il vraiment échoué en plein cœur de Paris? Faux !!

Il s’agit en fait d’une oeuvre d’art réalisée parle collectif belge Captain Boomer pour alerter le grand public  sur le sort des cétacés. 
« L’échouage d’une baleine est toujours un événement, excitant magique et dérangeant à la fois », peut on lire sur le site de Captain Boomer. 

 » En même temps, la baleine échouée est un gigantesque métaphore pour la perturbation de notre système écologique. Les gens estiment que leur lien avec la nature est perturbé. Le jeu entre fiction et réalité renforce ce sentiment de perturbation. » Captain Boomer

Un cachalot échoué à Paris
Tout semble vrai, et pourtant…
Tout y était pour créer l’illusion : scientifiques en blouses blanches, périmètre de sécurité, odeur de poisson pourri (des bacs relâchant une odeur de poissons pourris).Sauf que le cétacé est un faux, même s’il fait preuve d’un réalisme déconcertant.

Un cachalot échoué à Paris

Il faut dire que rien n’avait fuité, la surprise a été totale. Un convoi exceptionnel est arrivé en pleine nuit à deux pas de Notre Dame de Paris pour installer le cachalot en douce.

Un cachalot échoué à Paris

Des passants médusés, mais pas forcément crédules
Le banc de sable sous son corps et surtout son échouage sur les quais de scène sont un peu dur à avaler…

20 minutes mène l’enquête

Petit coup de fil de bon matin à la préfecture de police de Paris. « On se renseigne, mais ça semble quand même bizarre qu’un cachalot ait pu sauter les écluses. » Il y en a sept, rien qu’entre Rouen et Paris. Mais après tout, pourquoi pas ? Et s’il s’était faufilé discrètement entre les bateaux à chacune d’elle ? Au fond de l’eau, ni vu ni connu. Parce que, bon, si certains se baignent dans la Seine, on ne peut pas dire que l’eau soit vraiment translucide.

Un cachalot échoué à Paris

Un cachalot échoué à Paris
« Vous croyez qu’il a des pattes ? »
 » Donc admettons : notre cachalot remonte la Seine. L’eau n’est pas salée, mais on n’a qu’à dire qu’il y va en apnée. Quand on vit sous l’eau toute l’année, ça ne doit pas être si compliqué. Et hop, il est à Paris. Quai de la Tournelle, un élément nous intrigue : sous le cachalot échoué, du sable, alors qu’il n’y en a pas à Paris Plages. On a bien imaginé quelques secondes ce cétacé se balader avec son petit baluchon de sable pour lui rappeler la maison, mais les premiers doutes apparaissent (oui, seulement à ce moment-là).
Et puis comment ce cachalot s’est-il échoué sur une berge ? « Vous croyez qu’il a des pattes, votre animal ? » A la préfecture, on aime bien faire de l’humour. »

Un cachalot échoué à Paris
Un événement nous revient en mémoire. Il y a un an,un cachalot s’était échoué à Rennes. On avait presque failli y croire. Dernier indice : les scientifiques qui s’activent autour du cétacé ont tous un accent belge. Il faut s’y résoudre : ce cachalot n’est pas un cachalot ! Interrogée, la Mairie de Paris jure qu’elle n’est au courant de rien.

Un cachalot échoué à Paris
Un gros leurre !
Il s’agit d’une oeuvre d’art dans le cadre du festival «Paris l’été», qui se tient jusqu’au 5 août. L’installation du collectif belge Captain Boomer, dont le but est de jouer avec les frontières entre la fiction et la réalité. Son objectif est de sensibiliser à la disparition des cétacés et plus globalement à l’action de l’homme sur l’environnement.
«On s’est demandé comment pourrait exister un festival à Paris autrement que par des affiches. Lors de la crue de la Seine de 2016, on a vu que les gens s’arrêtaient, se parlaient, une belle énergie circulait. On a voulu reproduire ça», a déclaré le collectif au Parisien. 
Tout avait été savamment orchestré, les Parisiens et les touristes y ont cru !
Le cachalot est désormais reparti vers une autre ville européenne. La supercherie devrait à nouveau fonctionner.

Un cachalot échoué à Paris
Une sorte de blague belge !
 » Le collectif belge Captain Boomer n’en est pas à son coup d’essai. Il y a tout juste un an, c’est à Rennes qu’une fausse baleine échouée avait déjà fait le buzz. Avec le même rituel autour, des scientifiques en blouses blanches qui s’affairent et qui racontent une histoire fictive aux passants et aux journalistes. Et avant cela, Anvers, Londres ou encore Valence en Espagne. Un acte artistique et engagé de la part de ces plasticiens. L’idée est résumée par l’un des membres du collectif, il s’agit « d’exposer une nature épuisée, à nos pieds ». Pas besoin de grands discours pour comprendre le message. Et tant pis si certains touristes et parisiens sont persuadés d’avoir vu une vraie baleine échouée sur les quais de la Seine ! Si, si, et en plus ça sentait le poisson pourri on vous dit ! « 

Un cachalot échoué à Paris
De l’art pour “provoquer plus d’émotion qu’un simple message écolo”

Leur happening écolo-artistique a fait vibrer la capitale la semaine dernière. Le collectif “Captain Boomer” revient sur ses motivations et les réactions parfois étranges du public.
Les artistes du collectif belge Captain Boomer ont bien préparé leur coup en amont. Déguisés en scientifiques affairés, masques sur la bouche et pipettes en verre entre les mains. Même Le Parisien s’est fendu d’une vraie « fake news » dans son édition de vendredi : pour les besoins du show, qui explore les limites entre fiction et réalité, une brève relayait le mystérieux échouage de baleine en plein centre de la capitale…

Un cachalot échoué à Paris

Car la performance un peu barrée de Captain Boomer révèle non seulement une démarche artistique aboutie, doublée d’une tentative de réveiller les consciences du plus grand nombre. Le directeur artistique du collectif, Bart Van Peel, revient sur cette performance qui dure (déjà) depuis huit ans.

Un cachalot échoué à Paris

Quel était l’intérêt de réaliser cet échouage à Paris, après Rennes en 2016 lors du festival Les Tombées de la nuit ? 
Après Rennes, qui était notre première en France, est apparue la possibilité de travailler pour Paris l’été, et nous avons longuement étudié cette nouvelle performance : on ne transporte pas un cachalot de 30 tonnes toutes les semaines ou tous les mois, ça se prépare !

Un cachalot échoué à Paris
– “Un tableau magnifique et tragique”
Le décor parisien était prometteur : la Seine, immédiatement reconnaissable, avec une baleine qui gît sur le bord, et une église en arrière-plan : l’image constituait un « tableau » à la fois magnifique et tragique, une sorte de mariage mystique entre l’église et l’animal. Au-delà de la force visuelle du happening, c’est l’écologie qui est à l’origine de notre projet : il nous a donc semblé logique de nous installer à Paris, où l’accord sur le climat signé fin 2016 a représenté un espoir pour le monde entier.
Nous sommes restés plusieurs jours à Paris et nous n’avons pas été déçus : chaque chauffeur de taxi, chaque individu que nous avons rencontré dans le métro, dans la rue avait entendu parlé de notre « beaching » (échouage de baleine) et du message qui l’accompagne ! 

Un cachalot échoué à Paris

Quel est ce message ?
Il confronte la préoccupation écologique à la proposition artistique. Un enfant qui s’approche de notre baleine n’est pas nécessairement au fait des problématiques environnementales que nous connaissons : il va observer l’animal comme s’il s’agissait d’un monstre ou d’une créature débarquée d’un autre monde, une sorte de divinité. La dimension mystique n’est pas anodine : elle sert aussi à provoquer plus d’émotion qu’un simple message sur l’écologie.

Un cachalot échoué à Paris

– “En colère ou soulagés”
Plus globalement, le public perçoit très clairement la dimension artistique de notre travail. Beaucoup de gens vont regarder sur Internet et comprennent que c’est de l’art. Mais on parvient toujours à jouer avec leur esprit, à les maintenir conscients de ce que notre installation incarne. Souvent, seule leur émotion change lorsqu’ils découvrent la supercherie : de tristes, surpris, ou heureux (d’approcher enfin une baleine), ils se retrouvent en colère, ou soulagés. Le fond du propos, lui, reste intact.

Un cachalot échoué à Paris

Votre performance existe depuis neuf ans. Comment évolue-t-elle ?
Cela dépend beaucoup des endroits où l’on s’installe, et de la culture de ces villes. En Hollande, en Espagne, au Royaume-Uni, en France… les réactions ne sont jamais les mêmes. A Paris par exemple, il y a avait beaucoup de monde mais personne n’a enjambé la barrière qui protègeait l’animal (excepté la nuit, quelques individus un peu éméchés !), alors qu’en Hollande, c’est systématique et je ne comprends toujours pas pourquoi… 

Un cachalot échoué à Paris

– “Le public fait partie de la performance”
Les échanges entre les gens sont aussi différents. Nous aimons qu’ils discutent, s’interrogent, recueillent des informations… De toute façon, le public fait entièrement partie de cette performance. Plus globalement, en neuf ans, le contexte a changé : en 2008, les questions environnementales existaient déjà, mais aujourd’hui, la prise de conscience autour de ces sujets s’est, semble-t-il, accru : le public est beaucoup plus réactif, et font immédiatement le lien avec l’écologie…

Sources : captain Boomer, Télérama, 20 minutes

Pour en savoir plus sur Captain Boomer, c’est ici :

http://www.captainboomercollective.org/

 

Un cachalot échoué en plein Paris !

Du jamais vu à Paris !

Vendredi matin, les Parisiens ont eu la surprise de leur vie en se retrouvant nez à nez avec un cachalot échoué sur les quais de la Seine.

Un cachalot échoué en plein Paris

 » C’est ahurissant de voir cela, s’insurge une Parisienne. J’habite à Paris depuis que j’ai 9 ans, je vais en avoir 75 et je ne pensais pas voir ça un jour.  » Une passante renchérit :  » De loin, je pensais qu’il s’agissait d’une statue mais j’ai vu les scientifiques faire des prélèvements. Comment est-il arrivé là ?  »

 » Le pauvre !  » s’exclame un touriste.

Un cachalot échoué en plein Paris
Le cachalot de 18,50 m s’est échoué, ce vendredi, au pied du pont de la Tournelle, dans le Ve arrondissement de Paris, à deux pas de Notre Dame.

Ce dimanche matin, les promeneurs du quai de la Tournelle, massés derrière le périmètre de sécurité, n’en croient pas leurs yeux, et observent les trois scientifiques en tenue blanche estampillés International Whaling Association (l’Association internationale baleinière) qui s’activent autour du cétacé.

Un cachalot échoué en plein Paris

Le périmètre de sécurité et un vigile, tiennent les curieux à distance afin de permettre aux experts d’examiner le cadavre. Éberlués, Parisiens et touristes prennent en photos et en vidéo le cétacé échoué.

La scène est surréaliste !

Face à Notre Dame de Paris et à l’Ile Saint Louis, au pied du Pont de la Tournelle, un cétacé gît sur le sol, étendu de tout son long sur le bord de la Seine… Sa peau est couverte d’écorchures, et l’animal dégage une forte odeur de poisson pourri qui chatouille les narines des parisiens.

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris
Le cétacé, qui pèse un peu plus de trente tonnes, serait un mâle d’une vingtaine d’années. L’animal sent fort l’eau salée et des gouttes de sang coulent encore le long de sa mâchoire.

Il s’agit d’un grand cachalot (Physeter macrocephalus) mâle, avec son pénis bien en vue. Sa peau est marquée par les nombreuses cicatrices de blessures provoquées par les combats avec les autres mâles et des cicatrices rondes causées par les ventouses des calamars qu’il chasse.

Un cachalot échoué en plein Paris

Les scientifiques, avec combinaison et masque, aspergent le cadavre d’un produit chimique censé ralentir les processus de putréfaction en vue de l’autopsie. Les services de la voirie sont venus prêter main forte.

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Le scientifique procède à quelques prélèvements de sang.

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Les scientifiques effectuent également des prélèvements de sang.

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Les scientifiques en blouse blanche assurent l’avoir sorti de l’eau avec les pompiers dans la nuit.  » On a eu un coup de téléphone vers 2 h disant qu’il y avait un cachalot en péril, coincé sous le pont. Avec deux équipes on a essayé de le libérer, mais il était déjà mort « . 

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Sources : Le Parisisen LCI, 20 minutes, Sciences et Avenir

A suivre …

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre

Paris 1er

 

La Pyramide du Louvre, la polémique

François Mitterand engage des « grands travaux » pour laisser une trace dans l’histoire et démocratiser la culture : il a doté la France du nouveau Louvre, du nouvel Opéra de Paris, de la Cité de la musique, de la Très Grande Bibliothèque,…

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre

Pei doit répondre à un problème fonctionnel : le Louvre est en 1981 un musée poussiéreux et saturé qui n’a pas d’entrée digne de ce nom. Il manque de certains équipements pour accueillir les touristes en nombre croissant (toilettes nombreux, boutiques souvenir,…)

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre
Pour I.M Pei, il faut donc :
– Réaménager tout le musée et l’agrandir en faisant libérer l’aile occupée par le ministère des finances
– Créer une nouvelle entrée dans la cour centrale car on ne peut pas prendre de l’espace dans les bâtiments anciens (ce serait de l’espace perdu pour les collections). La nouvelle entrée centrale sera forcément souterraine.
– Créer un volume pour que l’entrée souterraine ne soit pas comme celle d’une bouche de métro ou d’un parking souterrain !! Cependant, le volume ne doit pas cacher les bâtiments anciens mais les mettre en valeur… Le défi de Pei est donc de créer une entrée qui se voit (signal visuel attirant les touristes) mais pas trop (pour s’intégrer aux bâtiments anciens)!
La solution de Pei : une pyramide en verre et en acier…

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre
1984 : le projet de I. M. Pei pour la rénovation du Grand Louvre provoque une violente querelle des anciens et des modernes.

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre

 

Ieoh Ming Pei est livide. Ce lundi 23 janvier 1984, l’immuable sourire s’est effacé de son visage. A 67 ans, l’architecte américain d’origine chinoise est un grand bâtisseur. Son travail fait autorité de Washington à Hongkong, de Boston à Singapour. Mais ce jour-là, à Paris, face à la Commission supérieure des sites et des monuments historiques, c’est l’humiliation. Il est venu présenter son projet pour le Grand Louvre, symbolisé par une spectaculaire pyramide de verre. L’hostilité est palpable. Quand Pei éteint la lumière pour projeter ses diapositives, la réunion vire au cauchemar. Remarques désobligeantes et critiques fusent, en français. Pei ne les comprend pas. L’interprète en larmes, a cessé de traduire.

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre
Le scandale de la pyramide vient de commencer. Tous les clivages s’y rajeunissent : anciens contre modernes, architecture contre patrimoine, droite contre gauche, Français contre le reste du monde…

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre
François Mitterrand sermonne les récalcitrants :  » On n’a pas posé une pyramide pour le plaisir de poser une pyramide. Ce côté sacro-saint qui ferait qu’on ne pourrait insérer aucun élément d’art nouveau, moderne, me paraît absolument ridicule. « 

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre
 » Pei ne voulait pas toucher au Louvre, se souvient Emile Biasini. Mais il voulait donner à son entrée souterraine du volume et de la lumière. En juin 1983, il m’a prévenu qu’il faudrait construire un élément en surface. Pendant tout l’été, Pei a recherché la meilleure forme. A l’automne, je suis allé à son agence à New York. Il m’a présenté une maquette du Louvre, puis il a sorti de sa poche un morceau de verre et l’a posé dans la cour Napoléon. C’était la pyramide. J’ai regardé. Puis j’ai appelé Mitterrand pour le prévenir. « 

La Pyramide du Louvre
 » Ce que beaucoup de gens n’ont pas compris, c’est que la pyramide n’avait pas grande importance, confie-l-il. Le plus important, c’est d’avoir unifié le musée. Auparavant, il y avait sept départements, des conservateurs qui se battaient. Mon travail a permis de créer un grand musée, le plus beau du monde. J’en suis très fier. « 

La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre

 

Sources :
http://lezarplastik.free.fr/01/HDA/HDA-Pyramide-louvre-synthese.pdf
http://tpe-archi.e-monsite.com/pages/controverses/la-pyramide-du-louvre.html

La Pyramide inversée du Louvre

Pyramide inversée du Louvre

Paris 1er

 

La Pyramide inversée du Louvre, en verre et en métal, est située sous le Carrousel du Musée du Louvre. On peut apercevoir le ventre de verre, par les fenêtres, au milieu du rond-point. On y accède directement par le métro Palais Royal-Musée du Louvre. Il suffit de suivre la sortie indiquée, et elle apparaît au bout du couloir. On peut entrer au musée du Louvre par cet endroit également. 

La Pyramide inversée du Louvre

La Pyramide Inversée est située dans le Carrousel du Louvre, une galerie commerçante souterraine inaugurée en 1993, qui jouxte le hall Napoléon du musée du Louvre.

La Pyramide inversée du Louvre

La Pyramide inversée du Louvre

Elle contraste avec la grande pyramide qui elle est bien visible et marque l’entrée du Louvre, tandis que la pyramide inversée n’est pas visible depuis l’extérieur si on reste au niveau du sol : en effet, elle est non seulement en dessous du niveau du sol mais le centre de la place du Carrousel où se trouve la pyramide inversée est inaccessible et fermée visuellement par des haies.

La Pyramide inversée du Louvre

La Pyramide inversée du Louvre
La Pyramide inversée de l’architecte sino-américain Ieoh Ming Pei a été inaugurée en 1989. Elle pèse 180 tonnes et mesure 16 mètres de côté par 7 mètres de hauteur.

La Pyramide inversée du Louvre

La Pyramide inversée du Louvre

La Pyramide inversée et Da Vinci Code

C’est le lieu où s’achève le Da Vinci Code. A la fin du roman, Robert Langdon se précipite vers la pyramide inversée du Louvre « en traversant les buissons pour parvenir à la pelouse centrale », où, « plongeant dans la terre comme un gouffre de cristal, sous son couvercle translucide entouré de verdure, s’ouvrait la pyramide inversée dont la pointe de diamant traversait la galerie du Carrousel. »

La Pyramide inversée du Louvre

La Pyramide inversée du Louvre
A la fin du Da Vinci Code, Langdon comprend que le pyramidion de pierre placé sous la pointe inversée de la Pyramide abrite la sépulture de Marie-Madeleine. Cette révélation, purement romanesque, a néanmoins fait entrer le petit monument dans la légende contemporaine et le folklore touristique. Mais à 1,2 km de la Pyramide Inversée, l’Eglise Sainte-Marie-Madeleine (La Madeleine) conserve dans un reliquaire le fémur gauche d’une femme d’environ 50 ans morte il y a près de 20 siècles, qui était de type Méditerranéen et mesurait environ 1m58…

La Pyramide inversée du Louvre

La Pyramide inversée du Louvre

 

Sources : le louvre.fr, l’internaute, complément wiki

© Tous droits réservés, Visites guidées.net, © 2009-2017. Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome et Internet Explorer 7+