logo

La Pointe au Sel Saint Leu

La Pointe au Sel et le Musée du Sel
Saint Leu Réunion

 

Une histoire qui ne manque pas de sel !

Profitant ici de l’un des climats les plus secs de l’île, les habitants récoltaient du sel dès le XVIIIe siècle, en le recueillant dans de grandes feuilles de palmier. Rapidement, l’activité se développa et la Pointe devint le plus gros site de production de sel à la Réunion. La production atteint son apogée durant la seconde guerre mondiale, avant de s’effondrer et d’être abandonnée car non rentable. Après une nouvelle tentative d’exploitation dans les années 1960, le site fut abandonné.

La Pointe au Sel Saint Leu

Depuis 1996, le Conservatoire du littoral a lancé un projet de restauration des salines. La production a repris, dans un souci de concilier les aspects économique, écologique et culturel.

Le Musée et les salines

A la sortie de Saint Leu, en direction du sud, un autre site mérite un petit détour. Au bout d’un chemin caillouteux, entre deux entrepôts de stockage, miroitent les dernières salines de la Réunion. Dans une vingtaine de bassins, se décante l ‘eau d’une des mers les plus salées du globe. Ici, pas de rendement industriel. Il s’agit de protéger un site, un patrimoine humain, et de l’enrichir d’une réflexion pédagogique. C’est le rôle du Musée du Sel, consacré à l’histoire du condiment – son exploitation, sa chimie et ses propriétés-, ainsi qu’à l’écosystème des milieux salés.

La Pointe au Sel Saint Leu

La Pointe au Sel Saint Leu

L’écomusée de la Pointe au Sel a ouvert en janvier 2007 ; depuis, sa fréquentation en fait le troisième équipement muséal du Département de La Réunion. Il est installé dans un bâtiment servant autrefois au stockage du sel, et réhabilité en 2002 par le Conservatoire du littoral. Ouvert en janvier 2007, il propose une exposition permanente autour de la découverte du sel depuis sa production à sa consommation.

La Pointe au Sel Saint Leu

Depuis 2012, il accueille également des expositions temporaires autour de la thématique du Sel dans la grande Région : exposition « Larmes Salées » du photographe Munem Wassif du Bengladesh, exposition « La Marche du Sel » de l’ Eternal Gandhi Multimedia Museum de New Delhi…

La Pointe au Sel Saint Leu

La Pointe au Sel Saint Leu
En y allant le matin ( sur cette langue de terre basaltique la luminosité et la chaleur sont particulièrement ardentes ) les saulniers seront heureux de partager leur savoir-faire et de vous faire goûter le fleur de sel. Le chemin qui traverse la lande rase mène au Trou du souffleur.

La Pointe au Sel Saint Leu

La Pointe au Sel Saint Leu

La Pointe au Sel Saint Leu

La Pointe au sel
La Pointe au Sel est issue de la dernière éruption du Piton des Roches Tendres, situé plus en amont et qui forme avec ce site une entité paysagère remarquable. Tout le littoral situé au sud du village de St Leu est d‘ailleurs classé au titre des monuments naturels.

La Pointe au Sel Saint Leu

D’abord appelée la Pointe de Bretagne, la Pointe au Sel, doit son nom à l’exploitation de ce produit précieux jadis utilisé comme conservateur. L’exploitation artisanale a laissé place à des bassins de salines à l’architecture très géométrique. Ils se distinguent par la note blanche cristalline qu’ils laissent sur le basalte noir et la mer d’un bleu profond. Plus bas, une crique naturelle s’est formée, ourlée d’un sable corallien d’une finesse telle qu’il rappelle la fleur de sel récoltée à quelques mètres de là.

La Pointe au Sel Saint Leu

La Pointe au Sel Saint Leu
Le « Bassin caverne », petit bassin naturel brassé d’eau de mer et d’eau douce, protégé de la houle par la roche, jouxte cette crique sableuse, comme une invitation à la baignade et au rafraîchissement sur cette terre brûlée par le soleil et les embruns.

La Pointe au Sel Saint Leu

Histoire de la Pointe au Sel
 » L’histoire de cette pente de basalte qui descend doucement jusqu’à la mer est liée au sel depuis au moins 1704. A cette époque, le sieur Feuilley racontait comment les habitants obtiennent les précieux cristaux blancs en déposant de l’eau de mer dans des grandes feuilles de palmiers. A la fin du XIXème siècle, Jean Dussac, alors propriétaire de l’usine de Stella Matutina, aménage le site pour produire du sel. La denrée était alors d’une importance vitale pour l’île car c’était le seul moyen de conserver les aliments périssables. Jusqu’en 1948, les infrastructures des salines ont été améliorées et dès 1944 elles produisent 120 tonnes de sel par an. »

La Pointe au Sel Saint Leu

La Pointe au Sel Saint Leu
« Mais après la guerre, la reprise des importations en provenance de Diego-Suarez (Madagascar) condamne peu à peu la production locale qui finit par cesser. En 1961, les salines sont remises en état et reprennent leur activité jusqu’en 1972 où la concurrence du sel importé leur porte, à nouveau, un coup fatal. »

La Pointe au Sel Saint Leu

« En 1980, un promoteur envisage de construire un lotissement sur le site. Le Conservatoire du littoral s’en émeut et se porte acquéreur des 16,5 hectares de la « pointe de Bretagne ». Il en confie la gestion au Conseil Général à titre expérimental tandis que l’ONF assure une surveillance minimale du site dans le cadre du régime forestier. »

La Pointe au Sel Saint Leu
« En 1996, les salines renaissent sur deux hectares. Les marées étant trop faibles, un système de pompage permet d’approvisionner les tables salantes en eau de mer. L’eau ici est très riche en sel : 42 grammes par kilogramme d’eau de mer contre 37 en zone tempérée. Après une période courte pendant laquelle la production de sel est confiée à un ancien paludier de l’île de Ré, le Département et le Conservatoire du littoral conforte la vocation du site : la production de sel y restera artisanale; elle illustrera de manière vivante les « histoires de se l » racontées dans un écomusée créé à partir d’une ancienne longère de séchage et stockage. »

Sources :

http://www.conservatoire-du-littoral.fr/siteLittoral/539/28-la-pointe-au-sel-974_reunion.html

84 commentaires pour “La Pointe au Sel Saint Leu”

  1. Très vrai tout ça, mais cette année, malgré l’ensoleillement, je n’ai vu que très peu de papillons! En ce moment, il devrait y en avoir des quantités dans les asters en fleurs…mais non, presque rien! c’est inquiétant! j’espère que ce n’est pas partout pareil! Bon dimanche A+

  2. Bonjour Francine, pour la signature c’est fait. Je pensais pas que certains papillons vivaient plus d’un été. En fait ils ont le même système que les lézards, ils se réchauffent au soleil.  Il gèle ce matin, il fallait s’y attendre, mais il va faire soleil. J’ai mal dormi tellement  mal de partout et JC c’est pareil maisla porte est posée. Bon Dimanche et gros bisous ma belle

  3. Ben ça aura mis longtemps mais j ai ma réponse… je me demandais pourquoi il fallait toujours aller en plein soleil pour prendre les papillons… merci et bon dimanche bisous

  4. Je viens te faire un petit coucou, je sors de l’hôpital (3jours) et je suis un peu fatiguée, je reviendrai lire cet après-midi ce que tu as mis sur les papillons.
    Bonne journée et bisous de camelia

  5. Salut, Francine ! ça y est c’est réparé, j’suis pas tombé sur une flêche… mais me revoià enfin, j’éspère que tu vas bien, bon dimanche et gros bisou…

  6. Alors y a t’il eu du monde pour voter? es tu au courrant des résultats? D’après la télé vous êtes très soutenus. J’espère qu’on va etre entendu.   Merci pour ta lumière sur les papillons, ma fille en fait le recensement dans notre coin.Bon Dimanche, bises à bientôt.

  7. bonjour cette année je me suis régalée a regarder les papillons , j etrouve que par rapport aux années précédentes , ils etaient quand meme plus nombreux , par contre les abeilles n ont pa été nombreuses du tout , les bourdons n ont plus , moi qui aime les regarder batiffoler sur le thym , la c était triste , dommage que la pollution ou le straitements tuent tout
     bisous et bon dimanche

  8. on je vais avoir l’air un peu gaga en te posant cette question mais bon je me lance, ne riez pas trop hihi ceux qui passeront
    Bon alors, on dit que les papillons ne vivent qu’une journée , est-ce vrai ou faux ?
    bon je me sauve lol ^^ par là

  9. coucou superbe diapo on se régale pour les photos en ce moment & les lionceaux bcp de balades lol Très belle fin de journée à tous

  10. Le fait que l’ eau de mer y est une des plus salées devrait assurer un rendement positif.
    Je trouve dommage qu’ on importe une denrée qu’ on a sur place, et un peu de protectionnisme aurait surement sauvé les salines.
    Je suppose qu’ on pêche à la Réunion, et le sel est alors indispensable !
    Observer un paludier en action est intéressant, et les sites ne manquent pas de charme, comme le montrent tes belles photos !
    Merci pour ton article
    Passe une bonne journée
    Bisous

  11. Hello Francine
    Et oui comme tu l’expliques bien dans ton article les premières exploitations de sel a l’époque servait pour la conservation des aliments. La Reunion n’échappe pas à la règle comme dans le comté de Nice avec la fameuse route du sel. Au port de Nice, c’était plus de 10000 mules qui partaient chaque année pour transporter le sel à Turin dans le piémont… Une époque révolue et Saint Leu a le mérite de rappeler tout cela….
    Bon Mercredi
    Bizz
    Pat

  12. J’ai testé : l’eau de saint Leu est particulièrement salée 😀 Fort heureusement les lieux ont pu échapper à l’immobilier. Cela reste un lieu de mémoire avec une petite production locale . Merci pour ces belles photos 🙂 Bonne journée Francine Bisous

  13. Kikou Francine,
    magnifique billet et de superbes photos , on apprend tous les jours !
    Une journée pluvieuse aujourd’hui , pfff j’aime pas ce temps pourri.
    Passe un bon mercredi, gros bisous,
    Nadine

  14. Bonjour Francine
    Ouah de superbes photos et oui çà ne manque pas de sel et je t’avoue que je n’ai pas encore été visité cet écomusée et il va falloir que je le fasse quand même mais en attendant j’admire tes photos et ton article bien détaillé, un excellent partage et tu as fait de bien belles visites durant tes vacances à la Réunion, j’habite cette île merveilleuse depuis fin juin 1995 (mon époux est Réunionnais et moi métro Lorraine) et je m’y plais beaucoup surtout avec ce climat idyllique…malgré la période cyclonique qui faut l’avouer depuis plusieurs années ne nous embête pas trop.
    Merci pour ton gentil passage.
    La tempête Carlos s’éloigne de la Réunion et ce jour c’est tantôt soleil et tantôt averse qui s’amuse dans le ciel Réunionnais.
    J’espère que de ton côté tout va bien, prends bien soin de toi.
    Bel AM et je te fais plein de big bisous.

  15. Bonjour Francine
    Merci de ton passage sur mon blog c’est très gentil.
    C’est très très grand les marais salants là bas. Je ne connaissais pas et je ne savais pas qu’on pouvais trouver du sel, mais quand il y a l’océan il y a du sel, il faudrait que je percute un peu de temps en temps.
    J’espère que tu vas bien
    Je te souhaite une très bonne journée
    Gros bisous, prend soin de toi
    @lain

  16. Merci pour ce très beau reportage sur les salines. J’ai bien aimé les visiter ainsi que les renseignements qui figurent avec.
    La pluie est de retour, hélas !
    Bonne journée Francine, bisous et à bientôt.

  17. Bonjour Francine, que de sel aussi dans cette île, il font la concurrence à nos salines françaises?
    J’espère que tu n’as pas été dans un restaurant car la note risquait d’être « salée » (rire).
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  18. Un très beau « reportage » Francine et de superbes photos … l’histoire suit un cours inattendu parfois !
    Mes bises sous la pluie lancinante du Nord, encore et encore , par chez nous la camapgne regorge d’eau par rapport à d’autres régions !!
    Nicole

  19. Bonjour Francine
    Belle visite des Salines
    Merci pour les explications
    ces jours-ci, alerte cyclone sur La Réunion … c’est pire que nos 3 tempêtes !
    Bises, bonne journée

  20. Bonjour Francine,
    Ouh là là que c’est beau, et quelle quantité porte la mer !!!! on ne pourrait pas croire !!!
    très jolies photos et bonnes explications, les promoteurs sont toujours aux aguets
    pour faire des lotissement !! grrr, peu importe l’endroit pourvu que ça leur rapporte ,
    un monde d’argent aujourd’hui !!!
    Je te souhaite une bonne journée, bises

  21. Merci pour ce bel article très bien expliqué et comme d’habitude avec des belles photos, de nouveau j’admire ta capacité à faire tout le tour des choses, à montrer tous les côtés. C’est vraiment un bel écomusée très intéressant et très utile pour bien comprendre ce phénomène que sont les récoltes de sel !
    Bisous
    Am
    ps merci pour ta question sur ma santé : je vais vraiment mieux ce mois ci, je touche du bois pour que ça dure, je me sens renaître !

  22. Bonjour Francine, tes photos sont très belles. J’aime beaucoup voir les salines et voir travailler les saulniers et le sel est si bon. J’ai vu cela en France à Guérande. Merci pour tes intéressantes explications.
    Bel après-midi, mes bisous.

  23. Que de choses à voir à La Réunion ! C’est surprenant ! Et merci de nous faire découvrir tout cela… ça donne vraiment envie d’y aller faire un tour !
    Bonne fin d’après-midi,
    Gilbert

  24. Un billet qui ne manque pas de se! cela me rappelle les salins du midi que j’ai visité !!!
    Un produit sain et naturel que le sel !!!
    Merci pour ce beau reportage, bonne journée Francine gros bisous Rozy

  25. Je trouve que c’est une très belle idée d’avoir conservé ce site de cette façon ! garder l’essentiel pour ne pas oublier ! belle fin de journée Francine ! bises

  26. coucou Francine
    non pas de dégâts chez moi, la tempête a été moins forte qu’annoncée
    ouf car je n’étais pas très rassurée
    intéressant ton article sur le sel
    bonne soirée
    bisous

  27. J’ignorais que cela existait ici aussi mais même si c’est un peu musée, c’est important de garder ce patrimoine culturel.
    Bises de Mireille du Sablon

  28. Coucou Francine,
    voilà un article qui n manque pas de sel, j’ai même pu voir l’article du trou du souffleur de St Leu.
    Deux articles avec de bien jolies photos. Et avec du sel en vente donc bien fonctionnelles. Les écomusées qui sont fonctionnels il n’y en a pas des masses.
    Bonsoir ma payse (lorraine) et bisous.

  29. Bonjour Francine je suppose que les personnes qui travaillent la pour récupérer le sel doivent exercer un métier bien pénible merci pour le partage j’ai bien aimé
    bisous
    Marcel

  30. Bonjour Francine, je passe pour te prélever la taxe de la gabelle, je vois que la recette en sel est bonne?
    J’espère que tout va bien car il ne faut pas manger trop salé.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  31. bonjour francine
    ma femme a une cousine qui dirige deux écoles élémentaires à la réunion pas très loin de ce que tu nous montres ! elle se plait beaucoup la bas ! passes une bonne journée

  32. bonjour Francine
    Je vois que quand on veut, on peut sauver son patrimoine …..merci pour ce beau reportage et ses belles photos…
    bonne fin de journée
    Amitiés

  33. Tu vas sourire mais en ouvrant le billet, j’ai vu Saint Leu et j’ai songé à celui dans le Val d’Oise…. très étonnée d’y découvrir du sel !!!!
    Mais non, nous sommes beaucoup plus loin et c’est beaucoup plus joli ainsi en bord de mer !
    On songe toujours à notre sel en métropole et finalement, on ignore qu’aussi à la Réunion, le sel est produit.
    Merci pour cette belle découverte
    Bisous

  34. Bonsoir Francine merci d’avoir partagé ce magnifique reportage avec nous un très bel article très intéressant avec des très jolies photos j’ai apprécié bonne soirée bisou Claudine Daniel

  35. Bonsoir Francine
    Vraiment un article très intéressant j ai passer un petit moment et Merci des explications sous chaque de tes Photographies qui sont une Beauté et une Merveille bien sur je te laisse pour ce soir en te souhaitant une agréable soirée avec tes beaux chats que je caresses prends soins de toi je t embrasse Danielle

  36. Bonjour Francine, merci de ton passage sur mon blog. A mon tour je découvre le tien … un très bel article que tu as ici je ne suis pas très au courant étant du Québec mais j’ai bien aimé les infos et tes photos pour illustrer. Bonne journée

  37. Je ne vois pas mon commentaire d’ hier, mais il m’ avais semblé qu’ il y avait eu un bug
    Je disais donc qu’ il était bien dommage, avec une mer si salée, d’importer du sel d’ ailleurs !
    Il doit bien y avoir du poisson à saler à la Réunion !
    J’ aimerais bien voir un paludier à l’ oeuvre, ce doit être toute une technique.
    Merci pour ton article et les belles photos
    Passe une bonne journée
    Bisous

    • ah oui, tu as raison, je pensais pourtant que tu étais venu !! j’ai vu les paludiers à l’oeuvre à Guérande, si mon diaporama fonctionne toujours je te mets le lien

  38. Bonjour Francine, pour le sel je connais tous ces richesses et surtout aussi ses inconvénients.
    Pour ce qui est du reste en nourriture moi aussi nous faisons attention.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !