logo

Un cachalot s’est-il vraiment échoué à Paris ?

Un cachalot de 15 mètres s’est-il vraiment échoué en plein cœur de Paris? Faux !!

Il s’agit en fait d’une oeuvre d’art réalisée parle collectif belge Captain Boomer pour alerter le grand public  sur le sort des cétacés. 
« L’échouage d’une baleine est toujours un événement, excitant magique et dérangeant à la fois », peut on lire sur le site de Captain Boomer. 

 » En même temps, la baleine échouée est un gigantesque métaphore pour la perturbation de notre système écologique. Les gens estiment que leur lien avec la nature est perturbé. Le jeu entre fiction et réalité renforce ce sentiment de perturbation. » Captain Boomer

Un cachalot échoué à Paris
Tout semble vrai, et pourtant…
Tout y était pour créer l’illusion : scientifiques en blouses blanches, périmètre de sécurité, odeur de poisson pourri (des bacs relâchant une odeur de poissons pourris).Sauf que le cétacé est un faux, même s’il fait preuve d’un réalisme déconcertant.

Un cachalot échoué à Paris

Il faut dire que rien n’avait fuité, la surprise a été totale. Un convoi exceptionnel est arrivé en pleine nuit à deux pas de Notre Dame de Paris pour installer le cachalot en douce.

Un cachalot échoué à Paris

Des passants médusés, mais pas forcément crédules
Le banc de sable sous son corps et surtout son échouage sur les quais de scène sont un peu dur à avaler…

20 minutes mène l’enquête

Petit coup de fil de bon matin à la préfecture de police de Paris. « On se renseigne, mais ça semble quand même bizarre qu’un cachalot ait pu sauter les écluses. » Il y en a sept, rien qu’entre Rouen et Paris. Mais après tout, pourquoi pas ? Et s’il s’était faufilé discrètement entre les bateaux à chacune d’elle ? Au fond de l’eau, ni vu ni connu. Parce que, bon, si certains se baignent dans la Seine, on ne peut pas dire que l’eau soit vraiment translucide.

Un cachalot échoué à Paris

Un cachalot échoué à Paris
« Vous croyez qu’il a des pattes ? »
 » Donc admettons : notre cachalot remonte la Seine. L’eau n’est pas salée, mais on n’a qu’à dire qu’il y va en apnée. Quand on vit sous l’eau toute l’année, ça ne doit pas être si compliqué. Et hop, il est à Paris. Quai de la Tournelle, un élément nous intrigue : sous le cachalot échoué, du sable, alors qu’il n’y en a pas à Paris Plages. On a bien imaginé quelques secondes ce cétacé se balader avec son petit baluchon de sable pour lui rappeler la maison, mais les premiers doutes apparaissent (oui, seulement à ce moment-là).
Et puis comment ce cachalot s’est-il échoué sur une berge ? « Vous croyez qu’il a des pattes, votre animal ? » A la préfecture, on aime bien faire de l’humour. »

Un cachalot échoué à Paris
Un événement nous revient en mémoire. Il y a un an,un cachalot s’était échoué à Rennes. On avait presque failli y croire. Dernier indice : les scientifiques qui s’activent autour du cétacé ont tous un accent belge. Il faut s’y résoudre : ce cachalot n’est pas un cachalot ! Interrogée, la Mairie de Paris jure qu’elle n’est au courant de rien.

Un cachalot échoué à Paris
Un gros leurre !
Il s’agit d’une oeuvre d’art dans le cadre du festival «Paris l’été», qui se tient jusqu’au 5 août. L’installation du collectif belge Captain Boomer, dont le but est de jouer avec les frontières entre la fiction et la réalité. Son objectif est de sensibiliser à la disparition des cétacés et plus globalement à l’action de l’homme sur l’environnement.
«On s’est demandé comment pourrait exister un festival à Paris autrement que par des affiches. Lors de la crue de la Seine de 2016, on a vu que les gens s’arrêtaient, se parlaient, une belle énergie circulait. On a voulu reproduire ça», a déclaré le collectif au Parisien. 
Tout avait été savamment orchestré, les Parisiens et les touristes y ont cru !
Le cachalot est désormais reparti vers une autre ville européenne. La supercherie devrait à nouveau fonctionner.

Un cachalot échoué à Paris
Une sorte de blague belge !
 » Le collectif belge Captain Boomer n’en est pas à son coup d’essai. Il y a tout juste un an, c’est à Rennes qu’une fausse baleine échouée avait déjà fait le buzz. Avec le même rituel autour, des scientifiques en blouses blanches qui s’affairent et qui racontent une histoire fictive aux passants et aux journalistes. Et avant cela, Anvers, Londres ou encore Valence en Espagne. Un acte artistique et engagé de la part de ces plasticiens. L’idée est résumée par l’un des membres du collectif, il s’agit « d’exposer une nature épuisée, à nos pieds ». Pas besoin de grands discours pour comprendre le message. Et tant pis si certains touristes et parisiens sont persuadés d’avoir vu une vraie baleine échouée sur les quais de la Seine ! Si, si, et en plus ça sentait le poisson pourri on vous dit ! « 

Un cachalot échoué à Paris
De l’art pour “provoquer plus d’émotion qu’un simple message écolo”

Leur happening écolo-artistique a fait vibrer la capitale la semaine dernière. Le collectif “Captain Boomer” revient sur ses motivations et les réactions parfois étranges du public.
Les artistes du collectif belge Captain Boomer ont bien préparé leur coup en amont. Déguisés en scientifiques affairés, masques sur la bouche et pipettes en verre entre les mains. Même Le Parisien s’est fendu d’une vraie « fake news » dans son édition de vendredi : pour les besoins du show, qui explore les limites entre fiction et réalité, une brève relayait le mystérieux échouage de baleine en plein centre de la capitale…

Un cachalot échoué à Paris

Car la performance un peu barrée de Captain Boomer révèle non seulement une démarche artistique aboutie, doublée d’une tentative de réveiller les consciences du plus grand nombre. Le directeur artistique du collectif, Bart Van Peel, revient sur cette performance qui dure (déjà) depuis huit ans.

Un cachalot échoué à Paris

Quel était l’intérêt de réaliser cet échouage à Paris, après Rennes en 2016 lors du festival Les Tombées de la nuit ? 
Après Rennes, qui était notre première en France, est apparue la possibilité de travailler pour Paris l’été, et nous avons longuement étudié cette nouvelle performance : on ne transporte pas un cachalot de 30 tonnes toutes les semaines ou tous les mois, ça se prépare !

Un cachalot échoué à Paris
– “Un tableau magnifique et tragique”
Le décor parisien était prometteur : la Seine, immédiatement reconnaissable, avec une baleine qui gît sur le bord, et une église en arrière-plan : l’image constituait un « tableau » à la fois magnifique et tragique, une sorte de mariage mystique entre l’église et l’animal. Au-delà de la force visuelle du happening, c’est l’écologie qui est à l’origine de notre projet : il nous a donc semblé logique de nous installer à Paris, où l’accord sur le climat signé fin 2016 a représenté un espoir pour le monde entier.
Nous sommes restés plusieurs jours à Paris et nous n’avons pas été déçus : chaque chauffeur de taxi, chaque individu que nous avons rencontré dans le métro, dans la rue avait entendu parlé de notre « beaching » (échouage de baleine) et du message qui l’accompagne ! 

 

Quel est ce message ?
Il confronte la préoccupation écologique à la proposition artistique. Un enfant qui s’approche de notre baleine n’est pas nécessairement au fait des problématiques environnementales que nous connaissons : il va observer l’animal comme s’il s’agissait d’un monstre ou d’une créature débarquée d’un autre monde, une sorte de divinité. La dimension mystique n’est pas anodine : elle sert aussi à provoquer plus d’émotion qu’un simple message sur l’écologie.

Un cachalot échoué à Paris

– “En colère ou soulagés”
Plus globalement, le public perçoit très clairement la dimension artistique de notre travail. Beaucoup de gens vont regarder sur Internet et comprennent que c’est de l’art. Mais on parvient toujours à jouer avec leur esprit, à les maintenir conscients de ce que notre installation incarne. Souvent, seule leur émotion change lorsqu’ils découvrent la supercherie : de tristes, surpris, ou heureux (d’approcher enfin une baleine), ils se retrouvent en colère, ou soulagés. Le fond du propos, lui, reste intact.

Un cachalot échoué à Paris

Votre performance existe depuis neuf ans. Comment évolue-t-elle ?
Cela dépend beaucoup des endroits où l’on s’installe, et de la culture de ces villes. En Hollande, en Espagne, au Royaume-Uni, en France… les réactions ne sont jamais les mêmes. A Paris par exemple, il y a avait beaucoup de monde mais personne n’a enjambé la barrière qui protègeait l’animal (excepté la nuit, quelques individus un peu éméchés !), alors qu’en Hollande, c’est systématique et je ne comprends toujours pas pourquoi… 

Un cachalot échoué à Paris

– “Le public fait partie de la performance”
Les échanges entre les gens sont aussi différents. Nous aimons qu’ils discutent, s’interrogent, recueillent des informations… De toute façon, le public fait entièrement partie de cette performance. Plus globalement, en neuf ans, le contexte a changé : en 2008, les questions environnementales existaient déjà, mais aujourd’hui, la prise de conscience autour de ces sujets s’est, semble-t-il, accru : le public est beaucoup plus réactif, et font immédiatement le lien avec l’écologie…

Sources : captain Boomer, Télérama, 20 minutes

Pour en savoir plus sur Captain Boomer, c’est ici :

http://www.captainboomercollective.org/

 

85 commentaires pour “Un cachalot s’est-il vraiment échoué à Paris ?”

  1. Bonsoir suite à ton com d’hier soir, j’imagine qu’il doit falloir un sacré bout de temps pour tout voir et en plus si on veut approfondir ce doit etre génial, .Dommage que je sois si loin, cela m’interaisserait vivement. Bonne soirée, bisous à+

  2. Bonsoir Francine superbe photo… cette salle te donnes des idées… moi petites ce que je préférai c était la salle avec les monstres.. c est vieux mais je ne crois pas que c était celle ci..bisous

  3. coucou,,
    je ne suis jamais allé visité ce musée, mais j’aimerais tellement y allé pour allé voir tout ces vestiges du passé et du présent. pour darwin, il a été le précurseur dans le domaine de l’evolution, sinon tout va bien, ici il fait chaud et lourd

  4. bonsoir francine trés interessant j’ai visité celui de nimes il y a plus de 20 ans mais celui ci c’est quand meme autre chose bonne soirée biz…

  5. Qu’importe ….avec ou sans os…l’essentiel est de le dire…et tes photos sont belles.Pour les belles dames je ne savais pas…quelle puissance tout de même dans ces petits papillons si fragiles en apparence.Bisous.

  6. bonsoir
     j espere que ces beaux endroits sont triplement protégés contre les incendies ou vol , car ce serait une catastrophe si tout ce travail partait , moi ça me fais peur des fois
     bonne soirée

  7. Bonjour Francine, c’est vrai : c’est bon les bonnes galettes, je les préfère aux crêpes. Huummmm. Peut-être qu’à midi…
    Ton blog est très instructif et passionnant. 
    As-tu des nouvelles de Fabienne?
    Bonne journée . Bisous

  8. Hello Francine
    Je me suis fait complètement bluffé ! Incroyable sculpture d’une telle réalité. Tu me diras de nos jours on s(attend à tout hi hi hi
    Bon Jeudi
    bizz
    Pat

  9. en fait, les cétacés respirent en surface, ce qui fait que l’ eau douce ne devrait pas être un handicap !
    D’ ailleurs, j’ ai vu récemment que des requins remontaient les fleuves sur des kilomètres !
    La sculpture est si bien réalisée qu’ on pouvait y croire, d’ autant qu’ il y avait toute la mise en scène.
    Et je trouve que le message délivré est important, après tout, les japonais chassent toujours la baleine sous des prétextes scientifiques !
    Merci pour toutes tes belles photos
    Passe une bonne journée
    Bisous

  10. Je m’étais posé quelques questions car effectivement l’évènement est exceptionnel.
    Mais l’illusion artistique est incontestable et la mise en scène avec les scientifiques effectuant des prélèvements très réaliste.
    Bonne journée.

  11. Je trouve cette idée excellente..nombreuses sont les personnes qui ont du se poser bien des questions…notre planète est en danger, il faut réagir!
    Bises du jour,
    Mireille du sablon

  12. La blague belge était de taille ! lol Une fois l’effet de surprise passé vient le temps de la réflexion . Comment a-t-elle franchi les écluses ? et comment a-t-elle pu grimper sur la berge ? sont les plus logiques . Ensuite arrive la prise de conscience écologique. Marrant que les réactions diffèrent d’un pays à l’autre ! La réalisation artistique est soignée et la démarche écologique est bonne . Il faut parfois secouer les consciences . Passe une belle journée Francine Bisous

  13. celles-ci restent à au moins 100 m des visiteurs dans leur véhicule, craintives à juste titre car les prédateurs que sont lions, léopards, hyènes ne sont pas loin;
    belle journée, Francine

    • c’est certain, ils sont trop fort les Belges; comme les scientifiques (pseudos) étaient là dimanche, j’ai décidé de jouer le jeu à fond en faisant deux articles; nos mais belges ont même été raconter à la télé qu’il y avait dans la Seine deux autres cachalots, le mère et son petit !! je n ‘ai pas mis la vidéo, elle est sur LCI, mon article est déjà bien assez long comme ça !!! bisous Didier

  14. Cela me paraissait étonnant quand même ! Vu qu’aucunes télés n’en parlaient…y compris BFM, qui des fois manque d’infos !!! Mais…des œuvres d’art éphémères comme celle-ci, devraient tout de même être montrées aux infos ! car, c’est vraiment super bien fait ! Dommage que ce n’était pas le 1er Avril ! lol !
    Gilbert

  15. Bonjour Francine,
    Hi,hi,hi, moi aussi j’y ai cru, mais je ne comprenais pas comment
    il aurait pu faire pour être à cet endroit alors que la Seine est plus basse !
    et cette histoire de sable aussi !! je me suis posée quelques questions quand même
    Tu as parlé d’un genre de grue ou autre qui l’avait sorti de l’eau ! alors je me suis dit !
    ils ont mis du sable avant de le poser !!! en tout cas tout a bien été réalisé !!! un joli canular
    Bonne journée, bises

  16. Bonjour ma douce
    Et bien j’y ai cru totalement à ce canular, il faut dire que c’était tellement bien fait franchement chapeau aux Belges une fois donc 😉
    Après la pluie d’hier, voici le beau temps ce jour sur mon île et c’est avec le soleil et la douceur de l’hiver austral que je viens te remercier de ton gentil passage et te souhaiter un bel AM.
    Gros bisous d’amitié de mon ti rocher ensoleillé.

  17. Un beau canular mais je dois reconnaître que certains ont du se faire avoir. Je n’y ai pas cru mais je me demandais comment il avait pu « atterrir » là.
    Belle journée à toi Francine, bises à +++

  18. Bonjour Francine et oui c’était vraiment très bien fait mais je voulais en savoir plus sur ce cachalot sur internet c’est la que j’aie vue que c’était un faux mais je trouve cela quand même génial bonne journée bisou Claudine Daniel

  19. Comme tu me l’annonçais on y croyait vraiment … Leur démarche « artistique » sera peut-être utile.
    Bises dans ta soirée Francine .
    Nicole

  20. Bonsoir Francine merci de ton petit mot , ben oui l’année prochaine il aura un peut grandi le bébé panda , je pense que ça va être l’attraction principal du zoo de Beauval il va y avoir beaucoup de monde lol je vais essayer d’y aller , oui c’est par une insémination artificiel qu’ils ont réussis c’est super car comme beaucoup d’espèce eh bien il est en extinction.
    Superbe ton reportage en photo sur ce cachalot échoué sur les quais de Seine ah ces Belges ils sont trop fort car figure toi que j’avais lu sur la page orange je cite , un cachalot échoué sur un quai de la seine à Paris avec la photo et là stupeur pour moi hi hi j’ai poussé un cris de colère ah non pas ça ! eh oui j’avais mordu à l’hameçon et après j’ai cliquer pour lire la suite et j’ai pu y voire que c’était une blague pour alerter sur l’échouage des baleines qui arrive de plus en plus souvent principalement du à la pollution en mer , enfin je trouve que c’est très bien de procéder de cette façon afin d’avoir beaucoup d’écho médiatique et publique pour alerter les gens sur ce fléau. Bon remarque on commence à se baigner dans la seine alors tout est posible non hi hi , merci pour ce beau reportage et explication en espèrent que ça fera avancer les choses et mobiliser les gens face à toute cette pollution ce que je fais de temps en temps à ma modeste façon avec mes billets .
    Ce soir le soleil est de retour mais bon j’espère que l’on ne va pas avoir à nouveau des grosses chaleurs ou on ne peut rien faire , je te souhaite une très bonne soirée et très bonne fin de semaine bises.

  21. Franchement chapeau, c’est plus vrai que vrai ! Bon par contre tu dis qu’ils sont partis vers une autre ville européenne … mais ça va finir par se savoir ! 😉
    Belle soirée, bisous !
    Cathy

  22. Un leurre certes, mais qui fait comprendre que notre planète est en danger, ainsi que tous les êtres vivants qui y demeurent…et çà ce n’est pas un leurre…c’est bien une triste réalité, hélas.
    Tout un symbole.

  23. la cachalot est très ressemblant, pauvre Moby Dick échoué loin de ses plages, sur un quai de Seine avait -elle le capitaine Achab a ses trousses et a t’elle voulu se cacher de ses harpons, Hermann Melville n’aurait pas détesté cette blague.
    oups ! mais Ishmaël a oublié de nous en parlé !
    Trop bien la façon dont tu nous a raconté cette histoire d’échouage, bien aimé
    bises amicales
    lyly

  24. Bonjour ma chère Francine
    Incroyable mais vrai !
    Bravo à l’auteur de cette oeuvre !
    Tes photos toujours aussi saisissantes de « vérité »
    Merci de nous faire profiter de ce …Disons, « canular »
    Bonne journée mon amie et gris bisous
    Méline

  25. Bonjour Francine
    Bravo, je me suis fait surprendre avec cette baleine, mais c’est dur de voir si c’est une fausse ou une vraie baleine. J’aurais cependant du me poser la question de savoir comment elle était remontée jusqu’à Paris par la Seine.
    Très fidèle imitation … Pour la cause de cette sculpture c’est d’actualité !
    Je te souhaite une très bonne journée
    Gros bisous
    @lain

  26. En quelque sorte, c’était un « cachalot d’avril »…
    J’y ai vraiment cru ! et je suis soulagée que ce ne soit pas vrai.
    Je trouve que c’est bien car cela touche vraiment l’esprit et donne encore plus envie de respecter la nature et l’environnement
    Bisous et bon week end
    Am

  27. bonjour, après l’avoir vu sur ton blog j’en ai parlé à mon mari qui me disait que c’était une pub, un canular et moi je lui ai maintenu que non que j’avais vu les photos sur ton blog !!!!!!
    bisous

  28. Avec tous nos services de sécurité d’aujourd’hui cela aurait été difficile que cela soit vrai!!! 🙂
    Symbole surement de notre civilisation!!
    Bel article,,,comme dab!
    Bises

  29. Bonsoir Francine, tu nous a berné avec ce pauvre dauphin?
    Je croyais bien que c’était vrai , mais j’avais du mal à penser qu’il serait remonté seul par la Seine.
    Car par endroit l’eau doit-être assez basse.
    Je te souhaite un bon week-end.
    Bisous.

  30. OUF ! perso c’est ce que j’ai pensé en découvrant la supercherie. ça me peinait de voir cette pauvre bête échouée, mais je me demandais comment elle avait bien pu arriver ici. Je n’avais pas eu le temps d’aller lire un des nombreux articles à ce sujet, j’ai bien fait puisque c’était encore une « fausse nouvelle ». Si j’ai le temps j’irai voir les commentaires … pour rigoler après coup. ça me saoule vraiment les gens qui « démarrent au quart de tour » et critiquent à tout va.
    tu avais eu vent du projet ? d’après tes photos tu étais là au bon moment. A plus tard, là c’est l’heure du souper.

  31. Je viens de parcourir tes deux articles ………………. passionnants…………….. je n’en avais pas entendu parler……………….. mon avis est pourtant mitigé…………………… évidemment ça frappe l’esprit et le message est bien passé, c’est sans doute là l’essentiel, mais c’est tellement bien réalisé, que moi je reste un peu l’esprit figé sur les premiers clichés et ça fait vraiment mal au cœur et je me dis que l’homme est tombé bien bas pour être obligé de voir l’horreur pour en prendre conscience !!! Ceci dit j’avoue que ça semble devenir indispensable de frapper fort !!!
    Merci pour ce reportage
    Bise et bonne soirée

  32. Bonjour Francine
    je ne suis pas sure hélas que les gens comprendront
    le temps sera couvert et frais mais avec plus d’ensoleillement pour cette fin de semaine
    je te souhaite de passer une agréable journée ainsi qu’un bon week-end
    bisous

  33. Bonjour Francine. Ben j’ai marché à fond, malgré mon étonnement. Bravo. Et à nouveau bravo pour ce reportage… à deux niveaux !
    Mais maintenant, j’ai des doutes : Y-a-t-il réellement une pyramide dans la cour du Louvre ??? 😉

  34. Bonsoir Francine, tu as loupé le RER? (rire). Je pense que tu as trop admiré ce cétacé.
    Pour te répondre aux tours, je ne peux pas te le dire car en voyage, c’est toujours trop rapide et pas très instructif.
    Je te souhaite une belle soirée.
    Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu de mon blog est protégé.

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !