logo

Carrousel du Louvre Vestiges de l’Enceinte de Paris

Enceinte de Paris

Carrousel du Louvre Paris 1er

Nous sommes ici au Carrousel du Louvre, plus précisément au coeur de la galerie marchande. De part et d’autre, des murs anciens, vestiges du passé, et mis à jour très récemment.

Mur d’escarpe de l’enceinte de Paris
Début du XVIe siècle
Les fouilles archéologiques, exécutées en 1991-1992, ont permis de dégager tout un ensemble défensif d’époques successives, constituant ce qu’on a coutume d’appeler “l’enceinte de Charles V”, détruite et remblayée sous Louis XIII entre 1624 et 1634.

Cette fortification du XIVe siècle, établie nettement plus à l’ouest de l’enceinte de Philippe Auguste, dont le château du Louvre formait la défense sur la Seine, englobait un faubourg qui s’était développé aux XIII et XIV e siècles. Elle se prolongeait tout autour de la ville, partant de la Seine, passant par la porte Saint Honoré, rejoignant à l’est la
Bastille, nouvellement construite; et atteignant la Seine en amont, selon l’actuel tracé du canal Saint-Martin.

Enceinte de Paris

Aux travaux de terrassement commencés par Etienne Marcel, prévôt des marchands lors de la révolte de Paris, avait succédé, sous Charles V (1634-1380), un remarquable ensemble de fossés et remparts de terre, établis sur un large espace afin d’assurer un glacis pour le tir tendu de l’artillerie naissante. Les progrès de l’art militaire entraînèrent
la reconstruction, au début du XVIe siècle, de la muraille proprement dite.

Enceinte de Paris

*A gauche le mur de contrescarpe, à droite le mur d’escarpe.

Le mur d’escarpe, vers la ville, domine d’une faible hauteur le grand fossé, large de 19 mètres.Une plate-forme d’artillerie y fut établie, dont on reconnaît la forme circulaire et la terrasse supérieure. Les murs de bel appareil sont assis sur des poutres de bois (longrines).Le fossé était en eau, et on peut voir sur les pierres les traces laissées par
l’eau au niveau de la surface.

Enceinte de Paris

Mur d’escarpe de l’enceinte de Paris
Début du XVIe siècle

Enceinte de Paris

Ce mur d’escarpe, adossé à la ville, domine d’une faible hauteur le grand fossé, large de 29 mètres. Une plate-forme d’artillerie y fut établie, dont on reconnaît la forme circulaire et la terrasse supérieure. Le mur, appareillé, est assis sur des poutres de bois. Le fossé était en eau, et on peut voir sur les pierres les traces laissées par l’eau au niveau de la surface.

Mur de contrescarpe
Soutènement du jardin neuf d’Henri IV

Enceinte de Paris

Cette fortification du XIVe siècle, établie nettement plus à l’ouest de l’enceinte de Philippe Auguste, dont le château du Louvre formait la défense sur la Seine, englobait un faubourg qui s’était développé aux XIII et XIV e siècles. Elle se prolongeait tout autour de la ville, partant de la Seine, passant par la porte Saint Honoré, rejoignant à l’est la
Bastille, nouvellement construite; et atteignant la Seine en amont, selon l’actuel tracé du canal Saint-Martin.

Enceinte de Paris

Au début du XVIe siècle, l’enceinte fut remaniée. Puis le mur de contrescarpe, vers le faubourg, devint mur de terrassement du jardin neuf établi par Henri IV à l’est du palais des Tuileries en 1600.  

Enceinte de Paris    

Ici, ce sont les parkings, il me semble qu’il s’agit du mur de soutènement du palais des Tuileries, sans certitude.

Sources : sur site

 

25 commentaires pour “Carrousel du Louvre Vestiges de l’Enceinte de Paris”

  1. Hallucinant de voir de tels vestiges en plein Paris…
    Pas de soleil ici tout est gris ,et il fait froid..
    la neige arrive je prépare mes raquettes…Bonne journée…bises de nous deux.

  2. je me souviens avoir vu ces murs dans cette galerie dans la formidable émission ” Métronome ” de Laurent .. j’avais été impressionnée par la superbe mise en valeur de cette richesse archéologique !

  3. ah mais c est genial
    merci pour cet article
    je savais un monde souterrain a Paris
    c est bien sur normal avec toutes ces populations qui se sont croisées la au fil des siecles
    mais tu en connait des choses sur ta ville
    bises bonne soirée pour toi
    kénavo

  4. Je ne sais pas si c’est moi qui ai la berlue ou toi qui te répète, mais j’ai l’impression de lire plusieurs fois la même chose. C’est peut être mes champignons qui me donnent des visions ! Bonne soirée. Bises. YVes

  5. Hello Francine
    la ville souterraine de cette epoque est fabuleuse … j’en ai vu une autre plus moderne au milieu des années 2000. C’est mon ami cambodgiens qui m’a fait visiter la ville asiatique et souterraine de Paris. C’est impressionnant le monde souterrains qu’on construits chinois à Paris. Evidemment pour y aller , il avoir aussi le passe. Controlé par leur propre police. Oui je sais , c’est incroyable mais c’est vrai !
    bisous
    pat

  6. bonsoir Francine … ta copine globe trotter est rentrée, pas ravie ravie de retrouver la pluie mais reposée et ressourcée avec des images plein la tête …
    Celles de ton article peuvent paraitre austères et pourtant tu réussis à retenir l’attention par des infos bien écrites et très intéressantes .;;; C’est fou comme finalement je connaissais peu Paris !!!
    comment vas-tu toi ?? le boulot ?? et tes chats, ils ont fait copain copain ??
    bisous et bon vendredi

  7. Une galerie aux dimensions impressionnantes! J’aime beaucoup tes photos particulièrement la dernière pour le N&B et le rendu d’ombres et lumière!!Merci pour cet article!!!

  8. Hello Francine
    Cette notre dame de la menour est inconnu des touristes , mais pratiquement inconnu des gens du departement aussi …. Moi meme , il y a 3/4 ans , je ne la connaissais pas. De toute maniere , meme etant de souche niçois, je decouvre toujours autant !
    bisous
    pat

  9. coucou francine , tu dais par içi, il y a beaucoup de sous terrains aussi et les murs encore plus épais , ça protéger du froid …c’est bien d’avoir de pouvoir regarder ce qui se faisait avant …bonne soirée bien au chaud, bisous

  10. ….. re coucou Francine,
    mais je n’ai jamais vu tout cela!! Par où faut-il entrer?
    quelles surprises dans les entrailles de notre capitale!
    Il n’y a pas que le métro!
    Bravo et bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !